Version classiqueVersion mobile

Mame

 | 
Cecile Boulaire

Cinquième partie. Les collections

La Revue Mame (1894-1909), une publication académique

Francis Marcoin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La création en octobre 1894 de La Revue Mame, « Journal hebdomadaire de la famille », représente une nouveauté dans le parcours de la maison tourangelle. Nous avons déjà examiné ses débuts, marqués d’une légitimité nouvelle pour cet établissement, avec la présence de grandes signatures dont plus d’une venue de l’Académie française ou de l’Institut1. Une lecture plus complète de l’ensemble vérifie ce constat tout en permettant d’aller plus loin dans le répertoire des « collaborateurs » et dans les pratiques rédactionnelles.

Ce « journal de famille et de récréation » ne veut pas enseigner mais délasser et se tenir « au courant de toutes les actualités, de tout ce qui est susceptible d’amuser, d’intéresser ou d’instruire sans fatigue ». Totalisant 16 pages, vendu 15 centimes, il est domicilié à Tours et à Paris rue des Saints-Pères. Le tirage, de 50 000 exemplaires pour les quatre premiers numéros, sera ramené à 25 000 dès les suivants. En janvier 1895, il est encore réduit à 15 000 et ...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search