Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Matin (1884-1944)

 | 
Dominique Pinsolle

Quatrième partie. Déclin et dérive politique (1932-1944)

Chapitre XI. La collaboration (1939-1944)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La publication du Matin sous l’Occupation représente davantage que le dernier soubresaut d’un journal moribond. En effet, le quotidien de Bunau-Varilla s’adapte parfaitement à la nouvelle conception de la presse développée par le nouveau maître de la presse française, Jean Luchaire, et retrouve un second souffle grâce à une collaboration forcenée. Dans ce nouveau contexte, le patron de la Maison rouge, assisté de son fils, Guy, s’épanouit en retrouvant des profits depuis longtemps disparus et en tissant un nouveau réseau de relations avec l’occupant.

La mainmise allemande et la redéfinition du rôle de la presse

Luchaire préside le Groupement corporatif de la presse quotidienne de Paris dès sa création, le 25 septembre 19401, et devient également le directeur de la Corporation nationale de la presse française, organisme vichyste de tutelle de la profession, créé le 11 juin 19412. Le Groupement corporatif de la presse parisienne n’est qu’une des branches de la Corporation, mais est en r...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540