Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Matin (1884-1944)

 | 
Dominique Pinsolle

Deuxième partie. Une « grande puissance » (1897-1914)

Chapitre VI. Le règne de l’Empereur de la Maison rouge (1903-1914)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Matin, à la fois connu à l’étranger et populaire en France, apparaît certainement à Maurice Bunau-Varilla comme la condition nécessaire et suffisante pour devenir un personnage puissant et respecté, un homme dont les opinions comptent sans pour autant être soumis aux aléas de la vie politique et au vote des électeurs. Le patron du Matin tient effectivement à rester dans l’ombre et reste convaincu que son pouvoir est étroitement lié à sa discrétion. Cette posture est la clé de son succès : propriétaire d’un quotidien dont la popularité ne cesse de croître, il devient à la fois craint et courtisé. Cependant, le pouvoir que lui confère Le Matin est à double tranchant : patron apparemment tout-puissant, il reste dépendant de ceux qui le protègent, des lecteurs et des annonceurs, et doit concilier objectifs commerciaux et ambitions personnelles. Bunau-Varilla parvient cependant, malgré les revers des années 1907-1908, à atteindre un certain équilibre lui permettant d’œuvrer politiquem...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540