Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Matin (1884-1944)

 | 
Dominique Pinsolle

Deuxième partie. Une « grande puissance » (1897-1914)

Une « grande puissance » (1897-1914)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’année 1897 est généralement considérée comme une rupture dans l’histoire du Matin. Elle marque effectivement le passage du « premier » Matin, quotidien censément sérieux à l’audience réduite, au « second » Matin, grand journal populaire spécialiste de l’information étrangère mais aussi du divertissement. C’est sous la direction d’Henry Poidatz que Le Matin devient un des « Quatre Grands » de la presse française, aux côtés du Petit Journal, du Petit Parisien et du Journal. La méthode appliquée surprend par son efficacité : le tirage du journal, qui déménage de la rue d’Argenteuil au boulevard Poissonnière, est multiplié par plus de 10 entre 1898 et 1903, année où il dépasse les 320 000 exemplaires. À partir de 1897, Le Matin change profondément de nature. Poidatz et Bunau-Varilla l’alignent sur le modèle des grands journaux populaires et renoncent ainsi à chasser sur les terres de la presse bourgeoise. Cependant, Le Matin ne devient pas pour autant un journal totalement différent d...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540