Version classiqueVersion mobile

L'autopsie judiciaire

 | 
Sandra Menenteau

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Autopsie », du grec autos (soi-même) et opsis (vue1), signifie « voir de ses propres yeux ». Ce terme peut s’employer pour désigner tout examen fait personnellement par quelqu’un. À l’origine, il ne s’applique pas à la médecine, mais à la spiritualité ou au mysticisme. L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert donne la définition suivante :

« L’autopsie des anciens était un état de l’âme où l’on avait un commerce intime avec les dieux. C’est ainsi que dans les mystères d’Éleusis & de Samothrace, les prêtres nommaient la dernière explication qu’ils donnaient à leurs prosélytes, & pour ainsi parler, le mot de l’énigme2. »

Aucune allusion médicale ou scientifique. Au siècle suivant, les dictionnaires conservent la référence à la révélation des mystères aux jeunes adeptes3, mais apparaît de plus en plus la référence au domaine scientifique. Le Nouveau dictionnaire de langue française, après avoir repris mot pour mot la définition de Diderot et d’Alembert, propose une seconde entrée « Auto...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search