Versione classicaVersione mobile

L'autopsie judiciaire

 | 
Sandra Menenteau

Indice dei contenuti

Frédéric Chauvaud

Préface

Première partie. L'expertise cadavérique à travers ses praticiens

Chapitre I. « Médecins au rapport » et médecins experts

Les procédures de réquisition
Réquisition, un pouvoir partagé
Les textes officiels
Dans la pratique : un combat de juges
Les suicides et accidents, affaires des autorités locales
Formalités de réquisition
Convocations du médecin et possibilité de refus
Prestation du serment
Directives du magistrat
Les hommes de l’art requis
Le doctorat en médecine, passeport pour l’autopsie ?
Tout homme de l’art est un expert
Hégémonie des docteurs en médecine
Experts des villes, experts des champs
Nombre d’experts
Les compétences médico-légales des médecins
La médecine légale sur les bancs de la faculté
Enseignement de la médecine légale
Apprentissage par la pratique
Diplôme de médecin légiste
Formation médico-légale des médecins experts
La voie de son maître : la formation initiale
La « formation continue » des médecins experts
Élite expérimentée contre élite diplômée
Profils des autorités locales
Listes officielles et autorités inamovibles
Les diplômés sur le marché expertal

Chapitre II. Pratiquer une autopsie : une prise de risques professionnelle et personnelle

Des hommes (de l’art) d’honneur
Toute peine mérite salaire : les honoraires des experts
Le décret de 1811
Revendications médicales et surdité judiciaire
Instauration des nouveaux honoraires d’expertise en 1893
Fondements éthiques de l’expertise
Dévouement
Prudence
Impartialité
Gloires et déconvenues
Notoriété
Une réputation en jeu
Responsabilités
Des médecins et des morts
(Dés)Intérêt pour l’examen cadavérique
Un mort ne peut être soigné
Enjeux de l’examen
Des sentiments à contenir
Stratagèmes de dissimulation émotionnelle
Terminologie de l’émotion
Les « petits cadavres »
Des sens à rude épreuve
La vue
L’ouïe
Le goût
L’odorat
Le toucher
« Une charogne infâme » : le contact avec le corps putréfié
La piqûre anatomique
Purifier le corps mort
Protéger le corps vivant
Obstacles à la mise en pratique

Deuxième partie. Les conditions matérielles de l'autopsie

Chapitre III. Les antichambres de la Morgue : quand l’autopsie se pratique « à domicile »

Un « endroit commode à l’autopsie »
Faire la lumière sur l’autopsie
Lumière naturelle
Lumière artificielle
Besoin d’air pur
Opération dans les courants d’air
Éviction de l’air
Purification de l’air
Double utilité de la table d’autopsie : supporter et évacuer
Commodité d’exercice
Bois, pierre ou métal ?
La « maîtrise des flux »
Faire ses ablutions
Les lieux mis à contribution
Typologie des espaces
Lieux de « vie »
Lieux de « travail »
Lieux « publics »
Lieux « médicalisés »
Répartition des lieux d’autopsie
Des lieux de « vie » qui accueillent la mort
Espaces et bâtiments publics
Opérer sur un lieu de « travail »
Trouver un local convenable
Sortir de l’ombre
Ventilation, discrétion ou pollution : un dilemme aérien
D’infortunées tables de fortune
Dégradations et souillures de l’autopsie
Les structures médicalisées, parangon des lieux d’autopsie ?
Place et rôle des lieux « médicalisés »
Établissements hospitaliers
L’école de médecine de Poitiers
Un faible recours
Des structures adaptées ?
De l’amphithéâtre de dissection au cabanon de jardin
Critères hospitaliers et critères « autoptiques »
La solution envisagée : un dépôt mortuaire adapté aux exercices cadavériques

Chapitre IV. « Avec un scalpel et une scie on peut tout ouvrir » : la « boîte à outils » du médecin expert

À chaque auteur son matériel
Dissension numérique des listes d’instruments
Le matériel d’autopsie standard
Inciser et sectionner les tissus
« Tomber sur un os »
Tenir et sonder les chairs
Injecter, ponctionner et suturer le corps
Un matériel en adéquation avec la technique opératoire
Instrument ordinaire pour méthode particulière
Abandon instrumental
À chaque examen cadavérique son matériel
Nouveautés instrumentales
L’invention est un travail d’équipe
Investir dans une boîte à autopsie ?
Le contenu des boîtes à autopsie
Une panoplie onéreuse
À chaque médecin sa trousse expertale
Silences et discours instrumentaux
Des lacunes révélatrices
Une trousse de médecin en guise de boîte à autopsie
Des lacunes sans conséquence opératoire ?
Substitutions et emprunts instrumentaux
Matériel des établissements hospitaliers ou d’enseignement
Un matériel à usages multiples
La détérioration des instruments
Des matériaux résistants
La désinfection du matériel

Troisième partie. Le scalpel et la plume

Chapitre V. Protocoles et perceptions « autoptiques »

Interdits et libertés de la pratique cadavérique
Le temps cadavérique
Saison cadavérique
24 heures de sursis pour le défunt
Des expertises cadavériques à toute heure
Freins à l’examen
Autorisations d’autopsier
Oppositions à l’examen
Restrictions hiérarchiques et numériques
Perception profane de l’autopsie
Sentiments et fantasmagorie macabre
Respect du cadavre, respect du défunt
Une question de décence
Le cadavre, un objet d’attraction…
…et de répulsion
Hommes de l’art : entre insensibilité et trahison
Des savants insensibles
Des suppôts de la justice
Désagréments de l’autopsie
Entrave au processus funéraire
Révélatrice de dysfonctionnements familiaux
Marque infamante
Émergence d’un protocole moral de l’examen post mortem
Des restrictions opératoires fluctuantes
Autopsie scientifique : incisez avec parcimonie
Autopsie judiciaire : incisez comme il vous plaira
Les prélèvements corporels
Épargner à la famille ce spectacle d’horreur
Dissimulation de l’examen
Dissimulation des stigmates de l’examen
Dissimulation du corps après l’examen
Recherches dans l’intérêt des familles
Convaincre l’opinion
Une opinion convaincue

Chapitre VI. Les us et coutumes du rapport d’autopsie

Conditions et contraintes rédactionnelles
La matérialité du rapport
La rédaction : délai et préparation
Temps rédactionnel : sept heures de réflexion ?
Travail préparatoire
Rédacteurs et lieux de rédaction
Des experts écrivains
Lieux de la rédaction
Les rapports d’autopsie : de la main de l’expert, pour les yeux du magistrat
La forme du rapport
Prescriptions littéraires
Rédactions expertales
Le contenu du rapport
Le préambule
Le corps du rapport d’autopsie
Les conclusions
Juges et rapports judiciaires
Reprise des questions du juge
Utilisation du rapport par son commanditaire
Le rapport d’expertise cadavérique, source ésotérique
La photographie, un « témoin irrécusable » peu entendu
Photographie et expertise médico-légale
Raisons du néant photographique
Le portrait mortuaire
L’art des rapports d’expertise n’est pas artistique
Absence d’iconographie expertale
Un particularisme médico-légal ?
De l’art du rapport à la science du rapport

Sources et bibliographie

Sources manuscrites
Archives départementales des Deux-Sèvres
Série L. Fonds de la période révolutionnaire
Série M. Administration générale et économie
Série U. Justice
Série X. Assistance et prévoyance sociale
Série Z. Sous-préfectures
Archives départementales de la Vienne
Série L. Administrations et tribunaux de la période révolutionnaire
Série M. Administration générale et économie
Série T. Enseignement, affaires culturelles, sports
Série U. Justice
Série X. Assistance et prévoyance sociale
Série Z. Sous-préfectures
Sources imprimées
Publications périodiques (sociétés savantes et journaux)
Dictionnaires médicaux
Médecine légale
Définitions
Traités et manuels
Autopsie
Définitions
Pratiques des autopsies
Expertises judiciaires
Manuels et codes juridiques
Droit médical et déontologie
Experts et expertises
Frais d’expertises et honoraires
Enseignement et formation des médecins
Enseignement de la médecine
Enseignement médico-légal, diplôme
Dissection anatomique
Mort et phénomènes cadavériques
Signes de la mort et putréfaction
Lutte contre la putréfaction, embaumement et exhumation
Conditions matérielles
Morgues, salles de dissection et dépôts mortuaires
Instruments
Bibliographie sélective
Médecine
Généralités
Médecins
Enseignement de la médecine
Hospices et hôpitaux
Médecine légale
Autopsie
Expertises judiciaires
Justice
Fonctionnement et institution judiciaire
Personnels et justiciables
Crimes et morts violentes
Mort et cadavre
L’homme et la mort
Aspects juridiques
Cadavre
Corps et ses usages
Généralités
Usages et spectacles corporels
Les sens
Dr Michel Sapanet

Postface

 
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search