Version classiqueVersion mobile

À la cure, les coloniaux !

 | 
Eric T. Jennings

Préface

Pascal Ory

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour ceux qui ne connaissent pas l’œuvre d’Éric Jennings, brillant représentant de la jeune école historique nord-américaine, l’objet de ce livre peut sembler étrange. Jennings enseigne à Toronto, à l’interface des mondes anglo-saxons et français, dans une ambiance extraordinairement cosmopolite, bref au cœur du village planétaire. Son objet d’étude, lui aussi, est en bordure et en interface, dans tous les sens de l’adjectif c’est un objet exotique. On va en effet nous parler ici d’un monde apparemment révolu, la société coloniale, et dans l’une de ses manifestations tout aussi apparemment secondaire, le thermalisme et son flanc garde, le climatisme – l’auteur a déjà travaillé sur Dalat, qui, avant d’être un nom important sur les cartes des états-majors des guerres d’Indochine puis du Vietnam, fut d’abord une station d’altitude.

« Petit monde », dira-t-on, même si, après tout, il est question ici d’une quarantaine de stations, réparties à travers un espace qui va de la Tunisie à l’In...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search