Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La jeunesse n'est plus ce qu'elle était

 | 
Jacques Hamel
, 
Catherine Pugeault-Cicchelli
, 
Olivier Galland
, 
et al.

Marginalité juvénile et lois du silence : l’entre-soi des jeunes de rue des cités HLM

Thomas Sauvadet

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

PRÉSENTATION DES ENQUÊTÉS ET DES SILENCES ENTRE ENQUÊTÉS ET ENQUÊTEUR

Cet article s’appuie sur trois recherches socioethnographiques réalisées entre 2000 et 2003 dans le cadre d’une thèse de doctorat (Sauvadet, 2006) : la première dans un quartier de la banlieue sud de Paris (3 000 habitants), la seconde dans un quartier de la banlieue nord-parisienne (1 500 habitants), la dernière dans un quartier du nord de Marseille (5 000 habitants)1.

Dans chacun de ces trois quartiers, l’enquêteur aperçoit et rencontre toujours les mêmes garçons dans les rues. Ils déambulent, occupent les halls d’immeuble, les terrains de sport et les sous-sols, le café du coin et le centre social. Ils se connaissent tous, s’attribuent des surnoms et intimident les autres jeunes de leur quartier. « Nous sommes les jeunes du quartier », disent-ils, alors même qu’ils ne représentent qu’environ 10 % de la jeunesse locale de sexe masculin. L’occultation des 90 % restants (et de la quasi-totalité des filles) ne leur p...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540