Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La jeunesse n'est plus ce qu'elle était

 | 
Jacques Hamel
, 
Catherine Pugeault-Cicchelli
, 
Olivier Galland
, 
et al.

Jeunesse et religion : l’âge de la quête, depuis toujours ?

Solange Lefebvre

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans mes lectures sur la jeunesse, je suis frappée par une rhétorique de la nouveauté et de l’inédit. À en croire certains auteurs, la crise d’adolescence serait une élaboration du début du XXe siècle, la distance que signifie la phase adolescente avec les parents et la religion daterait de la période d’après-guerre, et ainsi de suite. Certes, les données nous manquent pour travailler à une véritable comparaison exhaustive avec les sociétés passées. Pourtant, j’évoquerai brièvement deux exemples de textes révélant que la jeunesse a toujours été, à certains égards, ce qu’elle est, du moins dans notre civilisation dite occidentale… Pardonnez-moi de prendre le titre de ce colloque à revers. Il s’agit des Confessions d’Augustin, et de L’Émile ou de l’Éducation, de Rousseau.

Comme ces textes s’avèrent quasiment ignorés par les experts de la jeunesse, et tout autant par les philosophes et théologiens en ce qui a trait aux âges de la vie, je les cite longuement pour que le lecteur puisse se...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540