Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La jeunesse n'est plus ce qu'elle était

 | 
Jacques Hamel
, 
Catherine Pugeault-Cicchelli
, 
Olivier Galland
, 
et al.

Le renouvellement des générations ouvrières : le cas des ouvriers qualifiés

Séverine Misset

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

D’après les chiffres du ministère de l’Éducation nationale, c’est à partir du milieu des années 1990 que les titulaires du baccalauréat professionnel atteignent environ 10 % d’une cohorte, niveau auquel ils se sont ensuite stabilisés. Depuis une quinzaine d’années, un nombre grandissant de jeunes ouvriers qualifiés titulaires de baccalauréats professionnels est donc amené à côtoyer quotidiennement des générations plus anciennes, où dominent largement les titulaires de CAP. Massivement embauchés comme ouvriers qualifiés à l’issue de leur formation diplômée et venant directement concurrencer les titulaires d’un CAP pour ces emplois, les bacheliers professionnels participent d’une recomposition du groupe ouvrier dans son ensemble. Avec eux, c’est la figure du « nouvel ouvrier », possédant une culture industrielle le prédisposant à l’adhésion aux objectifs économiques de l’entreprise, qui fait irruption dans l’entreprise (Eckert, 1999 ; Beaud, 1996).

Cette situation fournit donc l’occasi...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540