Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La jeunesse n'est plus ce qu'elle était

 | 
Jacques Hamel
, 
Catherine Pugeault-Cicchelli
, 
Olivier Galland
, 
et al.

Quelle jeunesse pour les « vaincus » de la compétition scolaire ?

Mathias Millet

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis les années 1970, le mouvement d’extension scolaire, allié aux difficultés croissantes d’insertion sur le marché de l’emploi, aboutit à une reconfiguration de la jeunesse et de ses modalités (Galland, 2001). Une jeunesse scolaire et prolongée, campée sur le modèle d’une vie lycéenne ou étudiante, s’est peu à peu imposée comme modèle dominant. Ce modèle, que l’on retrouve d’abord du côté des groupes sociaux les plus dotés, s’est aussi développé du côté des milieux populaires de plus en plus engagés dans des études longues et acquis aux thèses de leurs bienfaits (Poullaouec, 2010 ; Beaud, 2002). Là où, dans les années 1980, elles demeuraient encore l’exception, les scolarités lycéennes et supérieures des jeunes de milieux populaires se sont depuis lors développées au point que l’on peut parler aujourd’hui d’une génération universitaire des milieux populaires (Hugrée, 2008). En outre, à côté de cette nouvelle donne, les fractions de la jeunesse populaire qui, faute d’être parvenu...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540