Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La jeunesse n'est plus ce qu'elle était

 | 
Jacques Hamel
, 
Catherine Pugeault-Cicchelli
, 
Olivier Galland
, 
et al.

Table des matières

Julien Varaillon-Laborie

Sans titre

François Dubet

La jeunesse n’est-elle qu’un mot ?

ÉPREUVES D’INVESTISSEMENT
UNE ÉPREUVE IDENTITAIRE
LA JEUNESSE DIFFRACTÉE
LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES DE LA JEUNESSE
Madeleine Gauthier

Des représentations de la jeunesse

DES TRAVAUX PRÉCURSEURS
LA RECONNAISSANCE DE LA CATÉGORIE JEUNESSE
L’INSTITUTIONNALISATION
VERS UNE NORMALISATION ?
CONCLUSION
Olivier Galland

La crise de confiance de la jeunesse française

LES EXPLICATIONS GÉNÉRATIONNELLES
LA CRISE DE L’ÉLITISME RÉPUBLICAIN
Bernard Roudet

La construction historique de la jeunesse en France (1960-1970)

UN NOUVEAU CHAMP D’ÉTUDE POUR L’HISTOIRE : LES TRAVAUX DE PHILIPPE ARIÈS DANS LE CONTEXTE DES ANNÉES 1960
DE LA FRANCE DU MOYEN ÂGE À LA FRANCE DES XVIE ET XVIIE SIÈCLES : LA JEUNESSE VUE PAR GEORGES DUBY ET ROBERT MANDROU (1961-1964)
LA JEUNESSE DURANT LES XVIIIe ET XIXe SIÈCLES : L’APPROCHE DE MAURICE AGULHON (1968-1970)
L’APPARITION DE LA FIGURE MODERNE DE LA JEUNESSE
Guy Bajoit

Une jeunesse libre assujettie

RÉSUMÉ
INTRODUCTION
QUATRE PROPOSITIONS
Proposition 1 : le modèle culturel régnant appelle à la liberté et les jeunes sont, plus que les autres, sensibles à cet appel
Proposition 2 : les contraintes de la vie sociale limitent la liberté et les jeunes sont, plus que les autres, affectés par ces contraintes
Proposition 3 : le décalage entre cette attente de liberté et ces contraintes engendre, chez les jeunes plus que chez les adultes, un sentiment plus ou moins fort d’aliénation, contre lequel ils luttent en mettant en œuvre des logiques du sujet
Proposition 4 : leur lutte contre cette aliénation, pour s’efforcer d’être sujets, engage les individus dans des logiques d’action spécifiques, par lesquelles ils (ré)agissent sur leurs relations sociales
Mathias Millet

Quelle jeunesse pour les « vaincus » de la compétition scolaire ?

UNE JEUNESSE DÉSHÉRITÉE « EN HÉRITAGE »
Une précarité toujours présente
Des conditions matérielles qui empêchent l’acquisition d’un capital scolaire
Une dépossession économique contraire à la « culture jeune »
DE L’ATTRAIT DES PAIRS AUX SOCIABILITÉS DE CONTRE-HANDICAP
L’expérience du déracinement
Les pairs comme « résistance » à l’acculturation scolaire
La surdétermination de l’importance des pairs par l’école
UNE JEUNESSE DISQUALIFIÉE ET STIGMATISÉE
Une jeunesse scolairement stigmatisée
De l’indignité scolaire à l’indignité familiale
De la disqualification à la mauvaise réputation
CONCLUSION : UNE JEUNESSE EN PANNE D’AVENIR ?
Sylvain Bourdon

La nouvelle jeunesse étudiante, entre études, travail et temps libres

UNE NOUVELLE DONNE : TROIS MOUVEMENTS DE FOND
L’ENQUÊTE FAMILLE, RÉSEAUX ET PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL (FRPC)
FORMES DE BROUILLAGE, TEMPS LONGS ET COURTS
LE TRAVAIL ÉTUDIANT
AU CARREFOUR DE LA SUPERPOSITION ÉTUDES-TRAVAIL-TEMPS LIBRES : LE « CHAR »
LES CONFLITS ÉTUDES-TRAVAIL-LOISIRS
CONCLUSION
Stéphanie Garneau, Annie Pilote et Marc Molgat

La migration pour études de jeunes francophones au Canada : une typologie des carrières étudiantes

ÉDUCATION ET MOBILITÉ DES JEUNES FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE
CADRE MÉTHODOLOGIQUE ET THÉORIQUE
TYPOLOGIE DES CARRIÈRES ÉTUDIANTES
La carrière hésitante à ressort linguistique
La carrière ambitieuse à ressort professionnel
La carrière articulée à ressort identitaire
LES CONTEXTES CONSTITUTIFS DES CARRIÈRES ÉTUDIANTES
CONCLUSION
Jean-François Guillaume

Comme Daniel dans la fosse aux lions : heurts et malheurs de l’institution scolaire en Belgique francophone

« MADAME, VOUS ÊTES UNE PROF DE MERDE ! »
« AURÉLIE AVAIT UN PROBLÈME AVEC UNE CLASSE DEPUIS SEPTEMBRE »
« J’AI ENCORE DROIT À 13 DEMI-JOURS D’ABSENCE »
« JE JURE DE METTRE TOUTES MES FORCES ET TOUTE MA COMPÉTENCE AU SERVICE DE L’ÉDUCATION DE CHACUN DES ÉLÈVES QUI ME SERA CONFIÉ »
« LE TABLEAU EST PLUS QU’UN SUPPORT : C’EST UN SYMBOLE ! »
« S’IL VOUS PLAÎT, TAISEZ-VOUS ! »
« ALLEZ, VAS-Y, FRAPPE-MOI ! »
CONCLUSIONS
Jacques Hamel, Christian Méthot et Gabriel Doré

Étudier et être étudiant, quelles valeurs pour les jeunes d’aujourd’hui ?

LES ENQUÊTES SOCIOLOGIQUES SUR LES ÉTUDIANTS, BREF REGARD RÉTROSPECTIF SUR LA SOCIOLOGIE DE LANGUE FRANÇAISE
SUR LA NOTION DE « RAPPORT AUX ÉTUDES », ÉLÉMENTS THÉORIQUES ET MÉTHODOLOGIQUES
UNE ENQUÊTE SUR LES VALEURS DES ÉTUDIANTS ET ÉTUDIANTES
UN SONDAGE EN LIGNE
BRÈVE PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L’ANALYSE DU SONDAGE EN LIGNE
UNE CULTURE ÉTUDIANTE ?
CONCLUSION
Vincenzo Cicchelli

Faire société en Europe : une enquête sur la socialisation cosmopolite des étudiants Erasmus

PERFECTIONS DES SOCIÉTÉS EUROPÉENNES : POINTS CARDINAUX ET TYPES SOCIÉTAUX
EMPÊTRÉS DANS LES AMBIVALENCES
Retournements et double binds
Critiques des pays du sud
Critiques des pays du nord
Critiques des pays de l’est
Emmanuelle Maunaye

Les enjeux de l’insertion professionnelle des étudiants : comment gérer la sortie des études et de l’université ?

ÉLABORATION DU PROJET À L’ENTRÉE DE L’UNIVERSITÉ ET EN FIN DE PREMIER CYCLE (L) : « LA FAC, POUR QUOI FAIRE ET POUR COMBIEN DE TEMPS ? »
PAROLES D’ÉTUDIANTS SUR LEURS PROJETS
LE REGARD DES ÉTUDIANTS SUR L’EMPLOI ET L’INSERTION PROFESSIONNELLE
Claude Trottier

Les jeunes en difficulté d’insertion professionnelle : acteurs ou victimes de conditions défavorables ?

PERSPECTIVES THÉORIQUES
MÉTHODOLOGIE
QUATRE TYPES DE JEUNES
LES PARCOURS SCOLAIRES DES QUATRE TYPES DE JEUNES
DISCUSSION DES RÉSULTATS
CONCLUSION
Mircea Vultur

Pratiques d’entreprise et insertion professionnelle des jeunes

LES CONDITIONS D’INSERTION DES JEUNES SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC : DE NOUVELLES CONFIGURATIONS
LES ENTREPRISES, ACTEUR IMPORTANT DANS LA STRUCTURATION ET LA CONFIGURATION DU PROCESSUS D’INSERTION PROFESSIONNELLE
L’influence des entreprises sur le processus d’insertion à travers les pratiques de recrutement de la main-d’œuvre jeune et la formation en cours d’emploi
L’ADHÉSION DES JEUNES AUX CARACTÉRISTIQUES DU NOUVEAU MODÈLE PRODUCTIF « POSTFORDISTE » ET LES ASPIRATIONS EN MATIÈRE D’EMPLOI
CONCLUSION
Stéphane Moulin

Façonner les jeunes : une comparaison France/Québec

INTRODUCTION
LES CLASSIFICATIONS INTERACTIVES DES JEUNES
LES STRUCTURES DE L’INTELLIGENCE PRATIQUE
CONCLUSION
Gérard Mauger

« Crise de reproduction » et « désouvriérisation » des classes populaires en France

TRANSFORMATIONS DU SYSTÈME SCOLAIRE
LES TRANSFORMATIONS DU MARCHÉ DU TRAVAIL OUVRIER
TRANSFORMATION DES FORMES D’ENCADREMENT DES JEUNES DES CLASSES POPULAIRES
LE RENFORCEMENT DES CLIVAGES INTERNES AUX CLASSES POPULAIRES
Séverine Misset

Le renouvellement des générations ouvrières : le cas des ouvriers qualifiés

LE CHOC DES COEFFICIENTS : UNE CONFRONTATION AUTOUR DE L’ANCIENNETÉ ET DU DIPLÔME
Jeunes bacheliers et anciens titulaires d’un CAP
Jeunes promus contre bacheliers et anciens
LA CONFRONTATION DES GÉNÉRATIONS DANS LA NOUVELLE GRILLE DE CLASSIFICATION
La conception de la « compétence » contenue dans la grille de classification
Vers un renouvellement des oppositions générationnelles ?
Claire Bidart et María-Eugenia Longo

Processus, combinatoires, entourages : autres regards sur la jeunesse

INTRODUCTION
LA MÉTAPHORE DE L’ARBRE : LA COMBINATOIRE CONTRE LES ANALYSES FRAGMENTÉES
LE PROCESSUS CONTRE LE « TEMPS APLATI »
Dérouler le temps
L’analyse de processus : ingrédients, moteurs, séquences et bifurcations
LES RÉSEAUX SOCIAUX CONTRE « L’INDIVIDU ATOME »
Les réseaux influencent la vie
La vie influence les réseaux
Thierry Blöss et Valérie Germain

L’entrée dans la vie adulte : quelle analyse « sociologique » sur le long terme ?

INTRODUCTION
LE DIPLÔME ET SES « NOUVEAUX » EFFETS SOCIALEMENT DIFFÉRENCIÉS SUR L’EMPLOI
L’accroissement des différences de sexe dans la dévalorisation sociale des diplômes
Une professionnalisation de l’enseignement supérieur qui transforme les conditions d’entrée dans la vie adulte
MESURE ET DÉMESURE DU TEMPS DE LA JEUNESSE
Les effets retardateurs de la scolarisation sur l’entrée dans la vie adulte, en question
La temporalité de la jeunesse et ses scansions historiques
Henri Eckert

Les jeunes, les études, le travail, l’autonomie…

ÉTAT DES LIEUX, AU QUÉBEC ET EN FRANCE
« TRAVAILLER » PENDANT LES ÉTUDES : MAIS POURQUOI ?
ET LA JEUNESSE, DANS TOUT ÇA ?
Édith Heurgon et Guillaume Macher

Les rythmes de vie des adolescents dans le Val-de-Marne : une démarche de prospective partagée

FORMULATION DE LA DEMANDE
Un point d’entrée : les temps de la ville
Une thématique : les rythmes de vie des adolescents
Les objectifs du Conseil général
Les activités de loisirs
Un terrain d’expérimentation : Vitry-sur-Seine
Une méthode : la prospective du présent
Reformulation prospective
Le parti pris prospectif
LE DISPOSITIF DE TRAVAIL
Les trois axes complémentaires de la méthode
Les différentes étapes de la démarche
LES RÉSULTATS DE LA PREMIÈRE ÉTAPE
Analyse socioéconomique de Vitry
Approche urbanistique de Vitry
Le territoire de la cité, un outil d’autonomisation ?
Présentation des résultats
DÉFINITION ET RÉSULTATS DE LA DEUXIÈME ÉTAPE
Les adultes : parents et éducateurs
Les pratiques de danse
Vitry-sur-Seine vue par les ados
Présentation des résultats
DÉFINITION ET RÉSULTATS DE LA TROISIÈME ÉTAPE
L’adolescence : entre autonomie et fragilité
L’adolescence : l’âge de l’autonomie
ET SI L’ADOLESCENCE ÉTAIT UNE CHANCE ?
Les enseignements pour les politiques publiques
Décloisonner les politiques publiques
Une responsabilité partagée fondée sur le respect et la confiance
Les pratiques artistiques et l’ouverture culturelle
Solange Lefebvre

Jeunesse et religion : l’âge de la quête, depuis toujours ?

AUGUSTIN, CE JEUNE CHERCHEUR DE VÉRITÉ
JALONS D’UN ITINÉRAIRE
Lecture d’un grand texte et tournant de vie : la grande adolescence
Adhésion à un groupe religieux syncrétiste
Augustin met à l’épreuve la doctrine manichéenne
Exercice de l’astrologie comme explication du monde
Désenchantement et doute sur tout, fin de la vingtaine
Influence des modèles au fil de l’itinéraire : conversion au christianisme
Analyse
ROUSSEAU : L’ADOLESCENCE COMME ÂGE DE LA RELIGION
Une orientation progressive vers le bien
L’adolescence, âge de la religion
TRAITS COMMUNS EN EUROPE DE L’OUEST ET EN AMÉRIQUE DU NORD
CONCLUSION
Thomas Sauvadet

Marginalité juvénile et lois du silence : l’entre-soi des jeunes de rue des cités HLM

PRÉSENTATION DES ENQUÊTÉS ET DES SILENCES ENTRE ENQUÊTÉS ET ENQUÊTEUR
LA RUE DÉSERTÉE OU L’ENTRE-SOI JUVÉNILE, MASCULIN ET POPULAIRE
UN ENTRE-SOI ULTRACONCURRENTIEL ET SES LOIS DU SILENCE
CONCLUSION
Sébastien Schehr

Défection et retrait dans les modes d’être et d’agir juvéniles

LES FORMES SOCIALES DE LA DÉFECTION
VERS UNE EXTENSION DE CE TYPE D’AGIR ?
LA DÉFECTION COMME RESSOURCE SOCIALE
UN AUTRE REGARD SUR LES RUPTURES QUI AFFECTENT LES MODES DE VIE ?
Cyprien Avenel

Jeunesses des quartiers fragiles, politique de la ville et émeutes urbaines

LES CONDITIONS SOCIALES DES ÉMEUTES
LES CONDITIONS INSTITUTIONNELLES
LES LIMITES DE L’INTERVENTION PUBLIQUE
L’INSTALLATION D’UN RAPPORT DE DÉPENDANCE
LES ÉMEUTES ET LA CITOYENNETÉ POLITIQUE
CONCLUSION
Hélène Belleau

Le « revenu familial » : un concept aveugle aux comptes amoureux des jeunes couples

LE « REVENU FAMILIAL » : UNITÉ ÉCONOMIQUE ET UNITÉ DE CONSOMMATION
LES REVENUS DU MÉNAGE DÉFINI COMME UNE UNITÉ ÉCONOMIQUE
LA FAMILLE COMME UNITÉ DE CONSOMMATION
GENÈSE DU CONCEPT DE « REVENU FAMILIAL » : DU BUDGET ÉCONOMIQUE DES CLASSES LABORIEUSES… À L’INDICATEUR DE PAUVRETÉ
PETITE HISTOIRE DES COMPTES AMOUREUX
LES CONCEPTIONS DU « REVENU FAMILIAL » CHEZ LES JEUNES COUPLES D’AUJOURD’HUI
DES REVENUS FUSIONNÉS QUALIFIÉS DE « REVENU FAMILIAL »
DES REVENUS PERSONNELS COUVRANT DES DÉPENSES COMMUNES
DES REVENUS PERSONNELS, OBJETS DE DONS MAIS AUSSI… DE DETTES
CONCLUSION
Patricia Vendramin

Connivences et dissonances entre générations au travail

INTRODUCTION
TRAVAIL ET GÉNÉRATIONS : DE QUOI PARLE-T-ON ?
CARACTÉRISTIQUES ET ATTITUDES DES GÉNÉRATIONS PAR RAPPORT AU TRAVAIL
Des positionnements différenciés sur le marché du travail
Attitudes et valeurs à l’égard du travail
LES ESPACES DE SOLIDARITÉ ET DE TENSION
La vision réciproque des générations
Coopération ou conflit intergénérationnel ?
QUAND LES JEUNES RÉINVENTENT LE TRAVAIL
Dominique Pasquier

Expression des émotions et manifestation des affects à l’adolescence : le cas des séries télévisuelles

LA TÉLÉVISION AU FÉMININ
LA CONSTRUCTION DU GENRE AUTOUR DES SÉRIES SENTIMENTALES
CONCLUSION
Aurélia Mardon

L’entrée au collège et l’acquisition des signes culturels de l’adolescence

APPRENDRE À AFFICHER SA MATURITÉ SUR LE PLAN CORPOREL
SE DISTANCIER DES PRATIQUES VESTIMENTAIRES DES ENFANTS ET DES ADULTES
LES PRINCIPAUX STYLES VESTIMENTAIRES AUX COLLÈGES JOLIOT ET VINCI EN 2005 ET 2006
RESPECTER, RENFORCER, GOMMER OU S’OPPOSER AUX MODÈLES DE GENRE
L’APPARENCE COMME OUTIL DE CONSTRUCTION DU PRESTIGE ET DE LA RÉPUTATION
MAÎTRISER LES CODES VESTIMENTAIRES ET AFFICHER LA JUSTE MATURITÉ CORPORELLE
NÉGOCIER AVEC LES PARENTS ET CONTOURNER LES NORMES PARENTALES ET SCOLAIRES
APPRENDRE À SE SITUER SOCIALEMENT ET SITUER LES AUTRES
CONCLUSION
Marc Breviglieri

La provocation ou l’adolescence comme manière de vivre : une réflexion sur la fragile souveraineté de l’adulte

LA PROVOCATION COMME RAPPORT AGONISTIQUE LIVRÉ SUR LE DOMAINE PUBLIC
LA DIMENSION EXPERIENTIELLE DE LA PROVOCATION
La provocation comme tentation ludique
La provocation comme phénomène d’atmosphérisation
La provocation comme fragilité et maladresse de l’hésitation
LA PROVOCATION COMME LECTURE DES FORMES DE LA SOCIÉTÉ POLITIQUE
Le devoir de cohésion et le besoin de reconnaissance du soi dialogal
La nécessité d’un soi allégé
Autre lecture d’Arendt, autre perspective critique
Elsa Ramos

La vulnérabilité « ordinaire » à l’adolescence

« ÊTRE TOUCHÉ (E) » : LES « CHOCS » PORTÉS À LA RÉALITÉ QUOTIDIENNE
FACE AUX CAMARADES : ÊTRE « FAIBLE »
FACE AUX ADULTES : ÊTRE ASSIGNÉ À UNE PLACE DE « PETIT »
« RÉPONDRE »