Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mobilisations de victimes

 | 
Sandrine Lefranc
, 
Lilian Mathieu

Deuxième partie. Déplacements, concurrences et mimétismes

9. Des victimes en mouvement sociologie d’une controverse publique sur la violence d’État au Maroc

Frédéric Vairel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 6 janvier 2006, le roi du Maroc recevait au Palais royal de Rabat des victimes de la violence d’État à l’occasion d’un discours à la Nation, retransmis en direct sur les ondes de la radio et de la télévision marocaines. Il accueillait « solennellement les anciennes victimes, leurs familles, les représentants de citoyens ayant vécu les affres du mépris des années passées, les uns cicatrisés, les autres achevant un long deuil, devisant avec eux […]1 ». Sans doute, ce discours clôturant les travaux de l’Instance Équité et réconciliation avait-il vocation à « réunifier les rangs de la communauté nationale ». Il n’en fonctionne pas moins comme le couronnement public de la catégorie de victimes vivement débattue depuis la fin des années 1990.

Réunis à Casablanca en novembre 1999, des militants marocains des droits de l’homme créent le Forum marocain pour la vérité et la justice (FVJ), à partir de réseaux et liens sociaux tissés entre les victimes et leurs familles. Ce Forum reçoit le so...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540