Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mobilisations de victimes

 | 
Sandrine Lefranc
, 
Lilian Mathieu

Première partie. La convocation des experts

5. Les mobilisations de défense des exilés affaiblies par les politiques d’accueil de demandeurs d’asile1

Jérôme Valluy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque l’on relit aujourd’hui l’histoire des exilés d’abord chiliens puis vietnamiens, cambodgiens et laotiens durant les années 1970, on est frappé par l’absence de doutes exprimés à l’époque quant à leurs motifs de départ et à leur statut de victimes. Même si ce bon accueil des Chiliens et des Indochinois a pu constituer une exception, y compris dans les années 1970, force est de constater que la situation, trente ans après, est diamétralement inversée pour la quasi-totalité des exilés : ceux qui demandent l’asile aujourd’hui sont à peine écoutés et leurs récits de vie, dans une très grande majorité, ne sont pas crus, quelles que soient leurs nationalités et les situations fuies. Comment passe-t-on en moins de trente ans de la situation prévalant encore dans les années 1960 où des exilés étaient perçus comme des victimes, objets de compassion, à la situation d’aujourd’hui où ils sont perçus comme des coupables à chasser, à expulser voire à enfermer dans des camps ?

Bien que la que...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540