Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jeunesses malheureuses, jeunesses dangereuses

 | 
Sophie Victorien

Remerciements

Texte intégral

1Le présent ouvrage est issu d’une thèse de doctorat soutenue à l’université de Rouen. Je tiens donc à remercier en premier lieu mon directeur de thèse, Yannick Marec, qui a su m’encourager et se rendre disponible tout au long de ce travail de recherche de plusieurs années ainsi que Jean-Claude Vimont, qui m’a fait découvrir et aimer la recherche en histoire. Cet ouvrage a bénéficié des remarques des membres du jury : outre Yannick Marec et Jean-Claude Vimont, Frédéric Chauvaud, président du jury, Mathias Gardet, Didier Nourrisson et Marc Renneville doivent être associés à ces remerciements.

2Je pense également à Jean-Jacques Yvorel, chargé d’études au sein du département Recherche Études Développement du CNFE-PJJ, pour son accueil à Vaucresson et ses conseils bienveillants.

3Ce travail aurait été impossible sans l’autorisation des associations et des établissements spécialisés de consulter les archives et sans les personnes ayant accepté de témoigner de leur expérience personnelle et professionnelle. Je tiens donc à les remercier très sincèrement et, pour certains d’entre eux malheureusement décédés depuis, à saluer leur mémoire : Robert Barcq, pensionnaire au foyer du Val d’Aubette en 1958 et décédé en 2004 ; Didier Doray, ancien directeur de l’AREJ ; Benjamin Emo, ancien directeur du foyer du Val d’Aubette ; Bernard Emo, ancien directeur départemental puis régional de l’Éducation surveillé, et sa femme Thérèse Emo, pionniers de la prévention spécialisée ; Thérèse Eude, présidente du Groupe histoire des hôpitaux de Rouen jusqu’à son décès en 2008 ; Rolande et René Fromont, anciens éducateurs à l’AREJ ; Pierre Guentcheff, directeur du DASEC au Havre ; Christian Guéroult, directeur du foyer du Val d’Aubette ; Raymond Kervarrec, ancien directeur du foyer Les Terrasses à Bois-Guillaume, décédé en 2009 ; Jacques Leclair, premier directeur du Foyer les Marronniers à Fécamp ; Jean-Marie Lecœur, président de l’Entraide Sainte-Marie ; Max Pichon, directeur de l’AREJ.

4Les compétences du personnel des Archives départementales de Seine-Maritime, de la Bibliothèque nationale de France, du Centre des archives du monde du travail à Roubaix, du Musée national de l’éducation à Mont-Saint-Aignan et du Service audiovisuel de l’université de Rouen, sont à souligner.

5Un grand merci également au Service des archives photographiques du ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer pour l’autorisation de publier des clichés de Henri Salesse effectués pour l’enquête du ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU).

6Enfin, je tiens à remercier mes proches, famille et amis, en particulier Joann, pour son soutien.

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540