Version classiqueVersion mobile

La fabrique interdisciplinaire

 | 
Michel Offerlé
, 
Henry Rousso

Conclusions

16. Mauvais genre ?

Réflexions sur l’interdisciplinarité ou point de vue d’un historien

Jean-Claude Caron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’interdisciplinarité ne se décrète pas : elle opère comme un besoin ou une nécessité, à partir d’objets partagés autour desquels les regards diffèrent, voire divergent. C’est non l’uniformité, mais la complémentarité qui doit être la règle ; c’est l’analyse de ce qui fait différence qui importe et non une hypothétique synthèse, mot détestable du point de vue des sciences sociales. Soit le cas de l’histoire politique du XIXe siècle en général et de 1848 en particulier : on dispose d’un bel exemple de sujet-période où la confrontation des disciplines peut se révéler particulièrement intéressante, la concomitance sur un temps limité de problèmes communs à l’histoire, la sociologie, la science politique permettant des rapprochements et des confrontations. Ainsi sur le personnel politique, sur la pratique électorale, sur la définition de la citoyenneté, sur le rôle et la place des femmes dans l’espace politique, etc. : autant d’observatoires essentiels pour comprendre la genèse des caté...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search