Version classiqueVersion mobile

La fabrique interdisciplinaire

 | 
Michel Offerlé
, 
Henry Rousso

2e partie. Objets revisités

9. Réflexions autour de la notion de « politique de la mémoire »

L’exemple de l’évocation des « Justes parmi les Nations » en France

Sarah Gensburger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce texte est né d’un paradoxe. Tant d’un point de vue méthodologique que théorique, ma démarche se voulait sociologique. À travers un travail de recherche1 sur la « mémoire des Justes parmi les Nations en France2 », il s’agissait d’éprouver empiriquement les concepts forgés par Maurice Halbwachs3 que constituent notamment les termes de « mémoires » respectivement « individuelle », « collective » et « empruntée » ou encore de « cadres sociaux ».

Cependant, à l’exception partielle de sa Topographie légendaire des Évangiles en terre sainte4, Halbwachs n’a guère pris pour objet les éventuelles institutionnalisations étatiques de la mémoire5, que l’on désigne d’ordinaire du terme générique de « politiques de la mémoire ». Comme le résume Gérard Namer : « Halbwachs ne parle pas de la commémoration parce que la commémoration fait appel aux rapports de la mémoire et de la propagande politique : la commémoration est une volonté politique de mémoire et ce n’était pas la façon dont Halbwachs po...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search