Versión clásicaVersión móvil

La fabrique interdisciplinaire

 | 
Michel Offerlé
, 
Henry Rousso

2e partie. Objets revisités

6. Les éclats de l’élection

Pratiques de désignation et fonctions publiques au début de la Révolution française

Christophe Le Digol

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

L’élection, dans ses formes contemporaines, est à ce point naturalisée qu’il semble difficile de dissocier, dans l’analyse, les pratiques électives du sens « démocratique » que profanes et professionnels de la politique leur assignent spontanément. Qu’il soit historien ou politiste, le chercheur est constamment confronté à ces représentations qui, en s’imposant à lui, sont susceptibles de constituer un obstacle à une analyse sociale et historique des phénomènes électifs. L’identification de l’élection à la démocratie est en effet le résultat d’un processus historique qui assigne aux pratiques électives un sens démocratique qu’elles ne possédaient pas au début du processus, à la fin du XVIIIe siècle1

Dans ce texte, nous nous proposons d’enraciner l’analyse de la mise en place de l’élection au début de la Révolution française dans l’univers des pratiques en tentant de restituer l’épaisseur du sens qu’elles revêtent pour les députés de l’Assemblée constituante. Cette démarche s’appuie s...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search