Version classiqueVersion mobile

La fabrique interdisciplinaire

 | 
Michel Offerlé
, 
Henry Rousso

1re partie. Croisements

1. L’échange histoire moderne (XVIIe-XVIIIe siècles)/sociologie politique

L’exemple des relations centre-périphérie

Marie-Laure Legay

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette contribution part d’une recherche historique sur les États provinciaux dans la construction de l’État moderne en France aux XVIIe et XVIIIe siècles1. Après avoir mis en avant les principaux résultats de cette étude, elle s’attache à présenter l’intérêt d’un échange interdisciplinaire entre l’histoire moderne, époque à laquelle la potestas s’incarne définitivement dans l’État, et la sociologie politique. Deux enjeux heuristiques majeurs sont en cause.

D’une part, cet échange interroge la réalité de la représentation politique intermédiaire (entre le local et le « national ») et la nature de l’investissement, ou de l’engagement des représentants (de la province, de la région). Sous l’Ancien Régime, les représentants de la province sont fondés en droit, par les franchises, les constitutions particulières du « pays » primitif, à exercer le pouvoir intermédiaire. Inscrit dans les chartes, ce dernier peut être un pouvoir législatif attentatoire à la cohésion nationale portée par le d...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search