Version classiqueVersion mobile

Lire en communiste

 | 
Marie-Cécile Bouju

Cinquième partie. 1956-1968, le PCF et le nouvel âge d’or de l’édition politique

1956-1968. Le PCF et le nouvel âge d’or de l’édition politique

Texte intégral

1Depuis le milieu des années 1950, l’édition française a renoué avec une croissance et une créativité qu’elle n’avait plus connue depuis la Belle Époque. Le contexte n’est cependant pas facile. Le marché présente des possibilités limitées et la concurrence avec les autres loisirs et médias, la télévision notamment, va croissant. Ces années soixante sont considérées aussi comme l’âge d’or du livre politique. Est-ce enfin l’occasion pour les maisons d’édition du PCF de sortir de l’ombre ? L’attitude de la direction du PCF à leur égard demeure ambivalente. Alors que le PCF de Waldeck Rochet liquide lentement l’héritage stalinien, ses intellectuels essaient de trouver une place plus conforme à leurs ambitions politiques et intellectuelles. Dans cette organisation fondamentalement ouvriériste, la fascination pour la culture de masse demeure un élément fort de la stratégie politique du PCF, sans en faire profiter pleinement ses structures éditoriales.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search