Version classiqueVersion mobile

Lire en communiste

 | 
Marie-Cécile Bouju

Quatrième partie. 1944-1956, entre propagande et édition politique

1944-1956. Entre propagande et édition politique

Texte intégral

1Après guerre, le Parti communiste français devient pour plusieurs décennies un des grands acteurs de la vie politique française, capable de rassembler entre 20 et 25 % des électeurs. Parti de masse, avec 814 000 adhérents en décembre 1946, il consolide ses positions dans les milieux ouvriers et conserve des caractéristiques qui le distinguent sensiblement des autres partis de la IVe République. Il est relayé par des associations et organisations qui touchent à la vie sociale, économique et culturelle des Français. Alors que les autres partis l’abandonnent, le livre demeure un moyen pour cette organisation d’agir dans l’espace public et sur la vie des militants. Mais la Guerre froide maintient les maisons d’édition du PCF entre deux mondes, écartelées entre la propagande politique traditionnelle et le marché du livre.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search