Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les classes populaires à l'école

 | 
Christophe Delay

Deuxième partie. Les classes populaires face à l’école : un monde étranger et étrange qui désoriente mais qu’il faut s’approprier

Chapitre 4. Le rapport au devenir des enfants : lorsque le « salut par l’école » vire aux désillusions collectives1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour comprendre le rapport des classes populaires à l’école, il faut dans un premier temps s’intéresser à la manière dont ses membres se la représentent, au travers de leur rapport au devenir des enfants. Ce n’est qu’ensuite qu’on s’interrogera sur les formes de mobilisation scolaires qui en découlent : le rapport aux devoirs et les relations avec les enseignantes et autres agents spécialistes de l’éducation (psychologues, logopédistes). Comme on va le voir à présent, le rapport au devenir des enfants a beaucoup évolué en milieu populaire, depuis la création de l’école obligatoire à la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

RETOUR HISTORIQUE SUR LE RAPPORT DES CLASSES POPULAIRES AU DEVENIR SCOLAIRE DES ENFANTS

L’instruction publique pour tous au XIXe siècle : un rapport à l’école obligé

Le rapport des classes populaires à l’école est relativement récent, si l’on considère l’histoire de longue durée. En effet l’accès des classes populaires à l’école obligatoire est tardif et date de la...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540