Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les classes populaires à l'école

 | 
Christophe Delay

Première partie. Ce que l’école fait aux classes populaires : une machine classificatrice et normalisatrice

Conclusion de la première partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

UNE ACTION NORMALISATRICE MULTIFORME ET AMBIVALENTE

Cette première partie visait à mieux comprendre une des fonctions latentes du système scolaire contemporain : en effet, au-delà de sa mission d’instruction, l’école fonctionne comme machine classificatrice et normalisatrice. On s’est efforcé de saisir l’activité enseignante de classification et de normalisation au sein d’une école dans son processus de construction permanent et quotidien, au fil du temps. L’action d’encadrement enfantin et parental a été appréhendée ici comme un travail « effectif » ancré dans des pratiques et non comme quelque chose de « donné » ou comme un discours normatif vidé de tout contenu, ce que les travaux classiques de Boltanski (1969) ou encore Donzelot (1977) donnent parfois à penser. La description détaillée de l’activité de normalisation permet ainsi et surtout de préciser et de nuancer – comme on va le voir ci-dessous – les analyses « classiques » du contrôle social.

Tout se passe comme si, avec l’acc...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540