Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les classes populaires à l'école

 | 
Christophe Delay

Première partie. Ce que l’école fait aux classes populaires : une machine classificatrice et normalisatrice

Chapitre 3. Traiter les difficultés scolaires : la normalisation familiale à l’œuvre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme on vient de le voir, les enseignantes, engageant une véritable « activité de bricolage » permettant d’introduire de l’intelligibilité dans une suite d’événements familiaux et scolaires, livrent une image lors des conseils des maîtres telle qu’il devient possible de mettre fin aux difficultés scolaires ; le but de ces discussions est de convaincre les collègues et le directeur d’école qu’il faut intervenir et mettre en place une mesure tant au sujet de l’élève que des familles. La volonté de savoir enseignante n’est donc pas d’ordre purement cognitif et descriptif ; elle comporte une visée opératoire et prescriptive : l’élève étiqueté « d’élève en difficulté », la famille labellisée de « démissionnaire », véritables objets de savoir deviennent par la suite objets de pouvoir.

AGIR SUR « L’ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ » ET ENCADRER LES FAMILLES

Le protocole de déroulement du conseil des maîtres souligne que les enseignantes doivent, avant d’évoquer la situation « d’élèves en difficulté », t...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540