Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les classes populaires à l'école

 | 
Christophe Delay

Première partie. Ce que l’école fait aux classes populaires : une machine classificatrice et normalisatrice

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour comprendre les relations qu’entretiennent les familles populaires avec les enseignantes et plus généralement leur rapport à l’école il est important de saisir dans un premier temps ce que l’école fait aux familles. Car l’action qu’exerce le corps enseignant et ses alliés1 sur les élèves (verdicts scolaires) et leurs familles (encadrement) n’est pas – comme on va le voir dans la partie suivante – sans conséquences sur leur rapport à l’école : sur la manière de se la représenter et de s’y investir, mais aussi sur la manière de se représenter leur enfant et sur la manière de l’éduquer et de le socialiser. Ainsi, avant de mettre en évidence la manière dont les familles font face à l’école, dans la partie suivante (partie II), il convient de mieux cerner l’action classificatrice et normalisatrice de l’école à leur encontre (partie I). Car l’école n’est pas seulement un espace dans lequel les enfants acquièrent des connaissances et font des apprentissages, elle fonctionne aussi comme...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540