Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Journalistes engagés

 | 
Sandrine Lévêque
, 
Denis Ruellan

6. Le journalisme alternatif entre engagement et distanciation

Les stratégies médiatiques des mouvements sociaux dans la « bataille de Cancún » contre l’OMC (2003)

Benjamin Ferron

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les études sociologiques consacrées aux relations entre journalisme et militantisme s’accordent généralement sur un postulat d’exclusion réciproque des systèmes de dispositions et de rôles, des pratiques et représentations collectives, des intérêts et des enjeux qui structurent ces deux univers sociaux1. Des concepts relationnels comme celui « d’interdépendance » permettent de relativiser cette division, mais tendent aussi à naturaliser ce qui apparaît comme le produit d’une forme contingente (donc arbitraire) de la division du travail social2. Un des principes de cette vision dualiste est la croyance indigène selon laquelle, dans sa « logique pratique3 », le journaliste privilégiera toujours la distanciation sur l’engagement, et le militant l’engagement sur la distanciation4.

Si ce postulat présente un indéniable intérêt heuristique, il mérite néanmoins un examen critique. Des recherches de sociologie du journalisme et de sociologie des mouvements sociaux ont, en effet, identifié de...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540