Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le cinéma japonais d’aujourd'hui

 | 
Benjamin Thomas

3. Des quidams, des clans, des errances...

Chapitre XVI. Vengeance ! Ou rage et déréliction du dernier yakuza

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« – J’ai pensé que je devais suivre le code.
– Crétin ! Tu parles d’un code qui n’existe plus ! »
Another Lonely Hitman de Rokurô Mochizuki.

C’est toujours la même scène : sur le visage du héros se dessine un rictus presque inintelligible tant s’y mêlent la révolte, la colère et le dégoût. Face à lui se tiennent les cadres du clan yakuza. Cyniques, ils font mine de ne pas entendre son indignation, pire, ils affectent de la trouver déplacée. Il est pourtant mu par un élan qui lui paraît légitime au sein de ce clan qui s’enorgueillit d’être le dernier lieu où survivent les valeurs purement japonaises d’antan, un sens de l’honneur sans taches, et une conscience du lien plus forte encore que celle qui habite des parents par le sang. Des valeurs que le héros avait intégrées d’autant plus facilement qu’elles lui offraient une raison de vivre, qu’elles le constituaient. Son aniki (son chef de clan direct) ou son oyabun (le chef suprême de sa famille yakuza) s’est fait assassiné et il ne vient...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540