Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les étudiants en France

 | 
Louis Gruel
, 
Olivier Galland
, 
Guillaume Houzel

Seconde partie. La condition étudiante, des années 1990 aux années 2000

Quelques lignes de force du champ universitaire des années 1990 à aujourd’hui

Olivier Rey

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’OVE a demandé à Olivier Rey qui assure notamment, au sein du service de veille scientifique de l’Institut National de Recherche Pédagogique, le traitement de l’enseignement supérieur, d’esquisser un aperçu synthétique de l’évolution du champ universitaire, et en particulier des relations entre l’institution et les étudiants.

Q : Après la décennie de massification, les effectifs vont rester globalement stables. Cependant certaines inflexions méritent probablement d’être relevées ; selon vous lesquelles ?

R : À l’entame du troisième millénaire, la période de croissance rapide des effectifs étudiants observée depuis les années 1980 est terminée. Les flux d’inscription atteignent un pic à partir de 1995. Je ne vais pas revenir ici sur les causes de ce tassement démographique qui ont été vues ailleurs dans l’ouvrage. Mais, il m’importe d’insister sur les diversifications des filières en jeu, dont une tendance très particulière à la France : le goût pour les filières professionnalisées et...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540