Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une vie à soi

 | 
Erika Flahaut

Deuxième partie. Histoires de vie, vies de femmes seules. Des veuves éplorées aux apostates du conjugal

Chapitre V. La vie à soi des « apostates du conjugal »

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ruth (85 ans, veuve), Lucienne (81 ans, divorcée), Slava (73 ans, veuve), Janine (70 ans, divorcée), Lise (68 ans, divorcée), Béatrice (61 ans, divorcée) et Colette (40 ans, divorcée) sont des femmes qui se sont délibérément détournées de la relation conjugale cohabitante. Ces femmes qui ont toutes expérimenté la vie familiale ou au moins la vie conjugale – mais qui n’en avaient pas toutes besoin pour décider d’un autre choix de vie – ont un jour décrété qu’elles se trouvaient bien dans leur vie et que la cohabitation n’était pas ou plus pour elles ; définitivement, ou au moins pour un temps long chez les plus jeunes. Elles sont parvenues au degré le plus achevé d’appropriation de l’espace et du temps ; conjuguent de façon équilibrée rapports aux autres et retour sur soi ; vivent seule, au sens fort du terme.

Ruth, 85 ans, veuve, vit seule depuis trente ans. Cette juive allemande, immigrée en France au début des années 1930 pour y étudier la peinture, a fait très tôt le choix d’une v...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540