Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une vie à soi

 | 
Erika Flahaut

Première partie. D'hier à aujourd'hui. Histoire et représentations des femmes seules

Chapitre I. Habiter seule : l’aboutissement d’un long processus

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Habiter seule. Cette condition qui nous semble aujourd’hui si courante apparaît comme une situation très neuve et localisée au regard de l’histoire et de la variété des sociétés.

Si les femmes sans conjoint existent à toutes les époques et sous toutes les latitudes, et si leur sort varie considérablement d’un statut et d’un espace-temps à l’autre, une constante demeure : elles sont prises en charge par leur parenté, leur clan ou leur communauté dans presque tous les cas. La femme sans conjoint est exceptionnellement une femme habitant seule. Cette exception historique, qui apparaît en Occident à l’aube du XXe siècle, est l’aboutissement d’un long processus qui distingue les femmes de leurs fonctions procréatrices et leur permet d’accéder à une autonomie pécuniaire et statutaire qui leur fut longtemps refusée. L’histoire nous enseigne que, depuis toujours, la pression sociale exhorte les hommes et plus encore les femmes à l’union et à la procréation. Paradoxalement, les progrès de la ...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540