Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entre mémoire collective et histoire officielle

 | 
Luc Capdevila
, 
Frédérique Langue

Les auteurs

Texte intégral

1Daniela Albarrán

2Doctorante en histoire et civilisations américaines à l’EHESS/MASCIPO/CNRS UMR 8168.

3Capucine Boidin

4Maîtresse de conférences d’anthropologie à l’IHEAL/Université Paris 3, chercheure au CREDAL/CNRS UMR 7169.

5Natacha Borgeaud-Garciandía

6Sociologue IEDES/Paris 1 Panthéon-Sorbonne, postdoctorante au FLACSO/CONICET (Argentine).

7Gérard Borras

8Professeur d’études latino-américaines à l’Université Rennes 2, chercheur au LIRA EA 2613.

9Élizabeth Burgos

10Historienne, MASCIPO/CNRS UMR 8168.

11Luc Capdevila

12Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Rennes 2, chercheur au CERHIO/CNRS UMR 6258.

13Marta Casaús Arzú

14Professeure titulaire d’histoire de l’Amérique, Université Autonome de Madrid (Espagne).

15Elías Caurey

16Sociologue, ava-guarani, membre du Groupe de Recherches Guaraní, (Camiri/Bolivie).

17Isabelle Combès

18Anthropologue et ethnohistorienne, chercheure associée à l’Institut Français d’Études Andines/UMIFRE no 17 CNRS/MAE (Bolivie).

19Manuel Gárate

20Historien de la Pontificia Universidad Católica de Chile (Chili), doctorant en histoire et civilisations américaines à l’EHESS/MASCIPO/CNRS UMR 8168.

21Maud Joly

22Doctorante en histoire contemporaine à l’IEP de Paris, ex-pensionnaire de la Casa de Velázquez (Espagne), ATER à l’Université Lyon 3.

23Frédérique Langue

24Historienne chargée de recherche habilitée à diriger des recherches au CNRS et à l’EHESS/MASCIPO/CNRS UMR 8168.

25Joana Maria Pedro

26Professeure du département d’histoire de l’Université fédérale de Santa Catarina (Brésil) et chercheure au CNPq.

27Marta Mariasole Raimondi

28Doctorante en histoire et civilisations américaines à l’EHESS, MASCIPO/CNRS UMR 8168.

29Elio Ortiz

30Anthropologue, natif de l’Isoso, membre du Groupe de Recherches Guaraní, (Camiri/Bolivie).

31Nicolas Richard

32Anthropologue et ethnohistorien, chargé de recherche temporaire au CERHIO/CNRS UMR 6258, Université Rennes 2.

33Cristina Scheibe Wolff

34Professeure du département d’histoire de l’Université fédérale de Santa Catarina (Brésil) et chercheure au CNPq.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540