Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’administration des faveurs

 | 
François Buton

Bibliographie sélective

Texte intégral

Ouvrages généraux

Badie B. et Birnbaum P., Sociologie de l’État, Paris, Grasset et Fasquelle, 1979.

Baruch M.-O. et Duclert V. (dir.), Serviteurs de l’État. Une histoire politique de l’administration, Paris, La découverte, 2000.

Bazin J., Des clous dans la Joconde. L’anthropologie autrement, Toulouse, Anacharsis, 2008.

Bec C., Assistance et République. La recherche d’un nouveau contrat social sous la IIIe République, Paris, Les Éditions de l’Atelier/Éditions Ouvrières, 1994.

Bec C. et Duprat C., Luc J.-N., Petit J.-G. (dir.), Philanthropies et politiques sociales en Europe (18e-20e siècles), Anthropos-Economica, 1994.

Boltanski L., Les cadres, Paris, Minuit, 1982.

Bourdieu P., La noblesse d’État. Grandes écoles et esprit de corps, Paris, Minuit, 1989.

Bourdieu P., « Esprits d’État. Genèse et structure du champ bureaucratique », Actes de la recherche en sciences sociales, no 96-97, 1993, p. 49-62.

Buton F. et Mariot N. (dir.), Pratiques et méthodes de la socio-histoire, Paris, PUF, 2009.

Canguilhem G., « La monstruosité et le monstrueux », Diogène 40, 1962, p. 29-48.

Castel R., Les métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat, Paris, Fayard, 1995.

Charle C., Les hauts fonctionnaires en France au XIXe siècle, Paris, Gallimard-Julliard, 1980.

Charle C., Histoire sociale de la France au XIXe siècle, Paris, Seuil, 1991.

Dobry M., Sociologie des crises politiques, Paris, Presses Sciences-Po, 1986.

Duprat C., « Pour l’amour de l’humanité ». Le temps des philanthropes. La philanthropie parisienne des Lumières à la monarchie de Juillet, t. 1, Paris, Éd. CTHS, 1993.

Durkheim É., La science sociale et l’action, Paris, PUF, 1987 (1970).

Élias N., La société des individus, Paris, Fayard, 1991 (1re éd. 1939).

Foucault M., Surveiller et punir, Paris, Gallimard, 1975.

Goffman E., Asiles, étude sur la condition sociale des malades mentaux, Paris, Minuit, 1968.

Goffman E., Stigmates. Les usages sociaux des handicaps, Paris, Minuit, 1975.

Hirschman A., Défection, prise de parole et loyauté, Paris, Fayard, 1995 (1970).

Kaluszynski M. et Wahnich S. (dir.), L’État contre la politique ? Les expressions historiques de l’étatisation, Paris, L’Harmattan, 1998.

Koselleck R., Le futur passé. Contribution à la sémantique des temps historiques, Paris, Éd. EHESS, 1989.

Laborier P. et Trom D., Historicités de l’action publique, Paris, PUF, 2003.

Lacroix B., « Ordre politique et ordre social. Objectivisme, objectivation et analyse politique », dans Grawitz M. et Leca J. (dir.), Traité de science politique, tome 1, Paris, PUF, 1985, p. 469-565.

Lacroix B. et Lagroye J. (dir.), Le président de la République. Usages et genèses d’une institution, Paris, Presses FNSP, 1992.

Loriga S., Soldats. Un laboratoire disciplinaire : l’armée piémontaise au XVIIIe siècle, Paris, Les Belles Lettres, 2007 (1991).

Machelon P., La république contre les libertés ? Les restrictions aux libertés publiques de 1879 à 1914, Paris, Presses FNSP, 1976.

Marec Y., Pauvreté et protection sociale aux XIXe et XXe siècles : des expériences rouennaises aux politiques nationales, Rennes, PUR, 2006.

Noiriel G., Réfugiés et sans-papiers. La République face au droit d’asile XIXe-XXe siècle, Paris, Seuil, 1998 (1991).

Noiriel G., Introduction à la socio-histoire, Paris, La découverte, 2006.

Offerlé M., « Socio-histoire du politique », dans Perrineau P. et Reynier D. (dir.), Dictionnaire du vote, Paris, PUF, 2001.

Procacci G., Gouverner la misère, la question sociale en France, 1789-1848, Paris, Seuil, 1993.

Pour une histoire de la statistique, Paris, Économica, INSEE, t. 1, 1977.

Reddy W. M., « “Mériter votre bienveillance” : les employés du ministère de l’Intérieur en France de 1814 à 1848 », Le mouvement social, no 170, janvier-mars 1995, p. 7-38.

Rosanvallon P., L’État en France de 1789 à nos jours, Paris, Seuil, 1992 (1990).

Simmel G., « Essai sur la sociologie des sens », dans Sociologie et épistémologie, Paris, PUF, 1981, p. 223-238.

Thévenot L., « Les investissements de forme », Conventions économiques, Cahiers du CEE, no 29, 1986, p. 21-71.

Thompson E. P., La formation de la classe ouvrière anglaise, Paris, EHESS-Gallimard-Seuil, 1988 (1963).

Tilly C., La France conteste de 1600 à nos jours, Fayard, Paris, 1986 (Harvard UP, 1986).

Topalov C., Naissance du chômeur 1880-1910, Paris, Albin Michel, 1995.

Topalov C. (dir.), Laboratoires du nouveau siècle. La nébuleuse réformatrice et ses réseaux en France (1880-1914), Paris, Éd. de l’EHESS, 1999.

Tudesq A.-J., Les grands notables en France (1840-1849), étude historique d’une psychologie sociale, Paris, PUF, 1964, t. 1.

Weber M., Économie et société, Paris, Agora-Pocket, 1995 (Plon, 1971 ; 1re éd. 1921).

SOURDS-MUETS ET AVEUGLES

Bézagu-Deluy M., L’abbé de l’Épée, instituteur gratuit des sourds et muets, op. cit.

Baynton D.C., Forbidden Signs: American Culture and the Campaign against Sign Language, 1996, Chicago UP.

Baynton D.C., « “A Silent Exile on This Earth”: the Metaphorical Construction of Deafness in the Nineteenth Century », American Quaterly, vol 44, no 2, June 1992, p. 216-243.

Comité d’histoire de la sécurité sociale, La Sécurité sociale. Son histoire à travers les textes, t. 1, 1780-1870, Guillaume M. (dir.), Paris, Association pour l’étude l’histoire de la Sécurité sociale, 1994 (2e éd. avec mise à jour par Marec Y. et Duprat C.).

Cuxac C., Le langage des sourds, Paris, Payot, 1983.

Delaporte Y., Les sourds, c’est comme ça. Ethnologie de la surdimutité, Paris, 2002.

Ebersold S., La normalisation de l’infirme, l’invention du handicap, thèse de sociologie, Université Strasbourg II, 1991.

Fischer R. et Lane H. (dir.), Looking Back. A Reader on the History of Deaf Communities and their Sign Languages, Hamburg, Signum Press, 1993, p. 138.

Henri P., Le siècle des lumières et la cécité, de Molyneux à Valentin Haüy. Première partie : les savants, les philosophes, les lettrés et les curieux devant la cécité, éd. GIAA., 1989.

Henri P., La vie et l’œuvre de Valentin Haüy, Paris, PUF, 1984.

Karacostas A., L’Institution nationale des sourds-muets de 1790 à 1800, histoire d’un corps à corps, Thèse de médecine, Université Paris V Descartes, Paris, 1981, dactylo.

Lane H., Quand l’esprit entend. Histoire des sourds-muets, Paris, éd. Odile Jacob, 1991.

Mottez B., À propos d’une langue stigmatisée : la langue des signes, EHESS-CEMS, 1975.

Mottez B. et Markowicz H., Intégration ou droit à la différence. Les conséquences d’un choix politique sur la structuration et le mode d’existence d’un groupe minoritaire, les sourds, Rapport CORDES, CEMS, 1977.

Pelletier A. et Delaporte Y., « Moi, Armand, né sourd et muet », Paris, Plon 2002.

Poizat M., La voix sourde. La société face à la surdité, Paris, Métailié, 1996.

Quartararo A.T., « The perils of assimilation in modern France: the deaf community, social status, and educational opportunity, 1815-1870. » Journal of Social History, no 29, Fall 1995, p. 5-23.

Sacks O. Des yeux pour entendre, voyage au pays des sourds, Paris, Seuil, 1990.

Sizeranne M. (de la), Les aveugles par un aveugle, Paris, Hachette, 1889.

Stiker H.-J., et Vial M., Barral C. (dir.), Handicap et inadaptation. Fragments pour une histoire : notions et acteurs, Paris, ALTER, 1996, p. 81-92.

Stiker H.-J., Corps infirmes et sociétés, Paris, Aubier, 1982.

Vial M., Les enfants anormaux à l’école. Aux origines de l’éducation spécialisée, Paris, A. Colin, 1990.

Villey P., L’aveugle dans le monde des voyants. Essai de sociologie, Paris, Flammarion, 1927, p. 254-264.

Weiner D. B, « Three Champions of the Handicapped in Revolutionary France », dans Weiner D. B. et Keylor W. R. (dir.), From Parnassus : Essays in honor of Jacques Barzum, New York, Harper & Row, 1976, p. 161-176.

Weiner D. B., The Citizen-Patient in Revolutionary and Imperial Paris, Baltimore and London, The John Hopkins UP, 1993, p. 227.

Weygand Z., Les causes de la cécité et les soins oculaires en France au début du XIXe siècle (1800-1815), CTNERHI, 1989.

Weygand Z., Vivre sans voir. Les aveugles dans la société française du Moyen Âge au siècle de Louis Braille, Paris, Créaphis, 2003.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site