Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

1830, le peuple de Paris

 | 
Nathalie Jakobowicz

Sources et bibliographie

Texte intégral

SOURCES

Les Archives nationales

Les Archives nationales conservent de nombreux documents très intéressants, notamment les Bulletins de Paris, en sous-série F 7 3883 et F 7 3884 pour les années 1829 et 1830. La sous-série F 18 représente une série incontournable pour ce type de sujet : elle rassemble les déclarations des imprimeurs parisiens en 1830 (F 18 * II 19 et 20), les manuscrits censurés des pièces de théâtres étudiées ou encore les dépôts des lithographies pour l’année 1830 (F 18* [VI] 11). Quant à la sous-série F 21, elle a surtout été utile pour l’étude des procès-verbaux de censure et de la surveillance des théâtres parisiens (notamment F 21 1045, 1046 et 1047). En ce qui concerne l’esprit public à la fin de la Restauration, la sous-série F 7 a été très riche en renseignements. Et enfin, sur les événements de Juillet, ce sont les sous-séries F I D III 79 à 82 qui ont fourni les éléments les plus intéressants.

Les brochures

Les fonds de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris ont été patiemment dépouillés, ainsi que le catalogue de l’histoire de France de la Bibliothèque nationale de France (cote : LB 49 1399 à 1 503). Pour un complément d’information et le détail des brochures étudiées, le lecteur est invité à se référer aux notes de bas de pages qui jalonnent l’ouvrage.

La presse

Les principales publications de cette période ont été consultées à la Bibliothèque nationale de France ainsi qu’à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, ainsi que quelques journaux spécialisés comme La Gazette des tribunaux, La Caricature, L’Almanach des spectacles, Le Corsaire ou Le Courrier des théâtres…

Les chansons

Les chansons écrites à cette période se sont révélées des sources passionnantes pour étudier la figure du peuple parisien.

Bibliothèque historique de la Ville de Paris

Chansons nationales, recueil de 3 chansons : Chant national de Brochelieux, Le Drapeau tricolore de Lamotte-Langon, Conquête de Paris de Decourcelle, 1830-1831, 2 p.

Debraux Émile, Chansons nationales, Paris, Terry, 1830, 5e édition, vol. 1, 434 p.

—, Chansons nationales, Bruxelles, Terry, 1828, vol. 2, 304 p.

—, Chansons nationales, Paris, Terry, 1829, vol. 3, 363 p.

Decourcelle, La Situation du peuple, in Chansons politiques, 1830-1831, 1 p.

Degand, Chants patriotiques et nationaux, Paris, Impr. des chansons d’Aubert, 1830-1831, 2 p.

Dialogue entre Charles X et le Dey d’Alger, Impr. des chansons d’Aubert, 1830-1831, 2 p.

Lerolle, Le Triomphe de la Charte, Impr. des chansons d’Aubert, 1830-1831, 1 p.

Letellier F., Chansons nationales, Impr. des chansons d’Aubert, 1830-1831, 4 p.

La Lyre nationale ou 1789, 1815, 1830, dédiée à la jeune France, aux gardes nationales du royaume, Paris, Chez l’Éditeur, 1831, 280 p.

Le Momus de la liberté, Recueil national des meilleures pièces de Vers et Chansons, composées depuis le 27 juillet 1830, Paris, Dondey-Dupré, 1830, 199 p.

La Nouvelle redingote grise, Paris, Impr. des chansons d’Aubert, 1830-1831, 1 p.

Les Parisiennes, chants de la révolution de 1830, 2e édition, Paris, Mesnier, 44 p.

Pendant les trois jours de la grande semaine, Philarmos, 1830, 11 p.

De Pradeville H. L., citoyen du canton de Vaud, Chanson sur les ordonnances du 25 juillet 1830, octobre 1830, 32 p.

Restaut Louis, La Mécanique, Paris, Impr. des chansons d’Aubert, 1830-1831, 1 p.

La Révolution de 1830, Paris, Impr. des chansons d’Aubert, 1830, 1 p.

La Révolution de 1830, Lerosey, 1830, 2 p.

Richard L., L’Artisan soldat et philosophe, Impr. des chansons d’Aubert, 2 août 1830, 4 p.

Vigolot et Carlet, Les Sans-Culottes, 1830-1831, 1 p.

Bibliothèque nationale de France

1815. La Garde meurt, elle ne se rend pas. 1830. La France meurt, elle ne se rend pas, chant héroïque, M. G. Maurice de Genève, Chez tous les libraires, 1830, 55 p.

A. D.***, Le Réveil parisien… juillet 1830, Paris, Impr. de Mme Huzard, 1830, 4 p.

A. P., Le Conseil du 25 et les Trois Journées, Paris, Everat, 1830.

August G***, Arcole ou l’égoïsme, Paris, Impr. de G.-A. Dentu, 1830.

Au Peuple de 1830, Paris, Ledoux, 1831.

Aux braves parisiens…, Paris, Impr. de Le Normant fils, 1830, 4 p.

Barthelemy Auguste-Marseille, 1830. Satire politique, Paris, A. J. Dénain, 1830.

Beranger Charles, Le Peuple français, Paris, Impr. d’Everat.

Bigot du Havre, L’Étendard de la liberté, poème sur la révolution de 1830, Paris, Chaillou, 1830, 16 p.

Blanchard A. L., La Liberté reconquise, dithyrambe, Paris, Les marchands de nouveautés, 1830, 16 p.

Bonjour Auguste, Le Triomphe des libertés, nouvelle lacédémonienne, Paris, Levavasseur, 1830.

Buessard Paul, Dithyrambe national, tribut d’un brestois aux victimes de juillet, Paris, Impr. de Fain, 1830, 4 p.

Cagneux, La Cocarde tricolore ou je suis fier d’être français, dédiée au brave général Lafayette, Paris, Impr. de Sétier, 1830, 2 p.

Canneva Auguste, Chant national de 1830, Paris, Impr. de Carpentier Méricourt, 1830, 3 p.

Chatelain J. B. A., Juillet 1830 ! ! ! Stances dédiées à la garde nationale parisienne et de la banlieue, par un garde national…, Paris, Impr. de Petit, 1830.

Cogniard Théodore et Hippolyte, Au Peuple, chant patriotique, Paris, Impr. de David, 1830, 14 p.

Colau Pierre, La Liberté reconquise le 29 juillet 1830, chant triomphal dédié à la garde nationale et à tous les braves qui ont défendu Paris, Paris, Impr. de Carpentier Méricourt, 1830.

Constans, La Régénération ou le triomphe de juillet, Paris, Impr. de Pihan-Delaforest, Morinval, 1832, 4 p.

Coudret Dr, Tribut patriotique offert aux héroïques défenseurs de nos libertés, Paris, Quillois, 1830, 24 p.

Crevel L. Ernest, La Révolution de 1830, poème dédié aux héros de juillet, suivi du Palais de l’illusion et du Chant funèbre des Polonais, Paris, l’auteur, 1831, 29 p.

Delavigne Casimir, La Parisienne, Paris, Impr. de A. Mie.

Desqiron de St Agnan, Au Roi des Français. La Révolution de 1830, chant de guerre épisodique, Bordeaux, Impr. de J. Peletingeas, 1830, 4 p.

Dequevauvillers, À ma patrie, stances, Paris, Impr. de F. Duverger, 2 août 1830, 3 p.

Dorvo Hyacinthe, Poème sur la révolution de 1830, Paris, Chalet, 1831, 54 p.

Dumas J. A., Le Trône renversé ou la dernière semaine de juillet 1830…, Paris, Tous les marchands de nouveautés, 1831, 64 p.

Duplaisset, Le Réveil du peuple ou la révolution de 1830, Paris, Garnier, 1830, 21 p.

Épître aux parisiens, avec des notes historiques contenant tous les faits qui se sont passés dans les journées à jamais mémorables des 26, 27, 28 et 29 juillet 1830, par A.C.G., Paris, Chez les marchands de nouveautés, 1830.

E. R., L’Insurrection parisienne, chant patriotique, Paris, Impr. de A. Mie, 1830, 4 p.

Gardy J. A., Jérôme Buteux et le père Chopin aux barricades, récit véridique des trois journées mémorables en vaudevilles, J. A., Paris, Impr. de Gauthier, 1830, 19 p.

Griffon Adolphe, Les Liberticides ou la France sauvée, Lyon, Les marchands de nouveautés, 1830, 15 p.

Halévy Léon, Hymne national en l’honneur des morts et des blessés des grandes journées de juillet 1830, Paris, Impr. de Pihan-Delaforest, 1830, 4 p.

Hélion Émile, Le Contraste. 1829 ou 1830, ou le ministère du 8 Août et les barricades de juillet, Poitiers, Impr. de F. A. Saurin, 1831, 7 p.

Henry Napoléon, Le Panthéon ou les hommes de juillet 1830, Paris, Boulland, 1831, 73 p.

La Fresnaye Marie de (pseud. Philarmos), Hymnes patriotiques : avant, pendant et après la grande semaine de juillet 1830, Paris, l’auteur, 1830.

Lebras Auguste, Trois jours du peuple, Paris, Les marchands de nouveautés, 1830, 8 p.

Le Cler Gustave, Ode à la patrie, dédiée à M. Garraud, fils, l’un des jeunes héros des mémorables journées des 27, 28 et 29 juillet, Dijon, Decailly, 1830, 7 p.

Leclère Jacinthe, Chant parisien, Paris, Impr. de Duverger, 1830.

—, Le Cri français, Paris, Impr. de Duverger, 1830.

Le Duc Louis-Charles Audibert, La prédiction réalisée. Avis aux générations. (3e édition.), Nîmes, Impr. de Durand Belle, 1830, 4 p.

Lépinay la comtesse Herminie de, La France libérée…, Paris, Impr. de J.-S. Cordier fils, 1830.

M. L.***, Ode sur la Révolution de juillet 1830, dédiée aux mânes de M. le duc de La Rochefoucauld-Liancourt, Paris, Les marchands de nouveautés, 1830.

Mercier Jules, Le Réveil de la France ou trois jours de gloire, Paris, rue Saint-Benoit, 1830, 11 p.

Pastelot Alex, Aux imprimeurs parisiens, la France reconnaissante, Paris, Les libraires du Palais-Royal, 1830, 7 p.

Pernier J., La Révolution des trois jours…, Paris, Dentu, 1830, 24 p.

Poupinet, La Révolution sans tâches, Paris, Impr. de Sétier, 1830, 3 p.

Recueils

Chansonnier recueil. Cote : 8-WZ-3788.

Chansons nationales, badines et joyeuses, Troyes, Baudot. Cote : YE-17910.

Chansonnier de la liberté, Paris, Impr. des chansons d’Aubert. Cote : YE – 55 472 (986 BIS).

Barbier Auguste, Iambes, Paris, H. Canel et A. guyot, 1832. Cote : RES-YE-3528

Delavigne Casimir, Mésseniennes et poésies diverses, Paris, Furne, 1833. Cote : SMITH LESOUEF R-4143 (ex 1).

Dumersan Théophile Marion, Chansons nationales et républicaines de 1789 à 1848, Paris, Garnier, 1848. Cote : YE-17914.

Letellier F., Chansons nationales, Lille, L. Danel, 1831. Cote : YE-55472 (2 974).

Lepage Charles, Chansons politiques et autres, Paris, R. Bocquet, 1841. Cote : YE-26267.

Les pièces de théâtre

La bibliothèque de l’Arsenal possède la plupart des pièces jouées à cette période sur les scènes parisiennes, que nous avons complétées par les fonds du site François Mitterrand de la Bibliothèque nationale de France.

Bibliothèque de l’Arsenal

Arago et Duvert, 27, 28 et 29 juillet 1830, Tableau épisodique des trois journées, théâtre du Vaudeville, première le 17 août 1830.

Debraux P. Émile, Les Barricades de 1830, Paris, A. Boulland, 1830.

Deforges A. P., L’Arrivée du courrier ou la charte sauvée, Grand théâtre de Lyon, première le 9 août 1830.

Dubois, Le Ménage du maçon, au théâtre des Variétés le 31 janvier 1829.

Dumersan et Gabriel, L’Homme du peuple, au théâtre Saint-Martin, le 1er décembre 1829.

Dupin et Achille, La Lingère du Marais la nouvelle Manon Lescaut, au théâtre des Variétés le 24 juillet 1830.

Infamie des prêtres dévoilée, Avant, pendant et Apres les 27, 28 et 29 juillet 1830, Paris, Lerosay, 1830, par un jeune sacristain de la congrégation.

Jouhaud Auguste, Charles X, ou les suites d’un coup d’État, pièce en trois journées, À Bruxelles, Chez les principaux libraires, 23 août 1830.

Lamerlière Eugène de, Le Drapeau tricolore, Lyon, première le 8 août 1830.

Melesville et Brazier, Antoine ou les trois générations, au théâtre des Nouveautés le 9 avril 1829.

Saint-Martin, La France régénérée ou les journées des 27, 28 et 29 juillet 1830, théâtre de Saint-Étienne, première le 15 août 1830.

T. C., Scènes de cour et de cabaret, parades historiques (25 et 31 juillet 1830), Paris, Chez Levavasseur, 1830.

Fonds Rondel

Barthélemy, Satire politique, 1830.

Bayard, La Foire aux places, théâtre du Vaudeville, première le 25 septembre 1830.

Bourgeois Anicet, et Cornu Francis, Une Nuit au Palais royal ou la garde nationale en 1830, à l’Ambigu comique, première le 6 novembre 1830.

Brazier, Villeneuve et Vanderbuch, Le Marchand de la rue Saint Denis ou le Magasin, la Mairie et la cour d’assises, théâtre des Nouveautés, première le 21 août 1830.

Delavigne Casimir, Nouvelle Méssenienne, une semaine à Paris, Paris, Mesnier, 1830.

Desnoyer, Le Faubourien, théâtre de la Gaîté, première le 24 avril 1831.

Dumersan et Dupin, Monsieur de la Jobardière ou la révolution impromptue, théâtre des Variétés, première le 19 août 1830.

—, Voltaire chez les capucins, théâtre des Variétés, première le 28 septembre 1830.

Duport Paul et Monnais Édouard, La Contre lettre ou le Jésuite, théâtre des Nouveautés, première le 23 août 1830.

Duvert Ernest et Arago Étienne, Cagotisme et liberté ou les deux semestres, revue de l’année 1830, théâtre du Vaudeville, première le 31 décembre 1830.

M. d’Epagny, Les Hommes du lendemain, théâtre de l’Odéon, première le 11 septembre 1830.

Fontan et Desnoyer, André le chansonnier, drame en deux actes, théâtre des Nouveautés, première le 12 août 1830.

Gabriel et Masson, Trois jours en une heure, à l’opéra Comique, première le 21 août 1830.

Lussan Paul de, Le Fils de l’homme, souvenirs de 1824, théâtre des Nouveautés, première le 28 décembre 1830.

Mélesville et Carmouche, La Coalition, tableau populaire, théâtre des Variétés, première le 22 octobre 1830.

Monnier, Scènes populaires dessinées à la plume, 1830.

Rochefort et Julien, Le Charpentier ou vice est pauvreté, vaudeville populaire, théâtre des Nouveautés, première le 17 octobre 1830.

Sauvage T. et Ozaneaux G., Le Gentilhomme de la chambre ou dix jours après, théâtre de l’Odéon, première le 19 août 1830.

Scribe, Melesville et Bayard, Le Foyer du gymnase, théâtre du Gymnase dramatique, première le 17 août 1830.

Simonnin et Honoré, Le Te Deum et le tocsin sur la route de Rouen, théâtre de la Gaieté, première le 5 septembre 1830.

Villeneuve et Masson, À Propos patriotique, théâtre des Nouveautés, première le 2 août 1830.

Vilmot, Nezel et Laloue, La Prise de la Bastille, gloire populaire et le passage du Mont Saint Bernard, gloire militaire, cirque Olympique, première le 31 août 1830.

Bibliothèque nationale de France (site François Mitterrand)

Francis, Brazier et Dumersan, Les Ouvriers ou les Bons Enfants, comédie grivoise en un acte, mêlée de couplets, représentée pour la première fois au théâtre des Variétés, le 27 avril 1824.

Lafontaine, Vanderburck et Étienne, Les Compagnons du devoir ou le Tour de France, tableau-vaudeville en un acte, représenté pour la première fois à Paris, sur le théâtre des variétés, le 30 avril 1827.

Picard et Mazeres, Les Trois quartiers, comédie en trois actes et en prose, représentée pour la première fois au théâtre français, le 31 mai 1827.

Saint-Georges, L’Artisan, opéra comique en un acte, représenté pour la première fois sur le théâtre royal de l’Opéra-Comique, le 30 janvier 1827.

Scribe E. et Delavigne G., Le Maçon, opéra comique en trois actes, Musique de M. Auber, représenté pour la première fois à Paris sur le théâtre de l’Opéra-Comique, le 3 mai 1825.

Théaulon et Étienne, Le Chiffonnier ou le philosophe nocturne, comédie vaudeville en cinq actes et en une journée, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre des Variétés, le 3 janvier 1826.

L’iconographie

Au département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France se trouvent rassemblés la plupart des documents iconographiques exploités pour ce sujet. La série Oa regroupe les Cris de Paris étudiés dans la première partie. Les deux collections les plus étudiées ont fait l’objet d’une base de données de plus d’un millier d’images : la collection de Vinck (cote originale : 11 047 à 11 564), rassemblée par le baron de Vinck et la série documentaire consacrée à l’Histoire de France (cote originale : Qb1). Ces recherches iconographiques ont été complétées par un dépouillement approfondi des fonds du musée Carnavalet (consultables au Cabinet des arts graphiques, voir les cartons Histoire PC 043 à PC 050) et du musée des Arts et Traditions populaires.

BIBLIOGRAPHIE

Ouvrages généraux et historiographie

Aguhlon Maurice, Histoire vagabonde, Paris, Gallimard, 1988, 2 vol., 318 p.

Aries Philippe et Duby Georges, Histoire de la vie privée, t. IV : De la Révolution à la Grande Guerre, Paris, Le Seuil, 1999, 621 p.

Bakhtine Mikhaël, L’Œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance, Paris, Gallimard, 1970, 471 p.

Caron Jean-Claude, Générations romantiques, Paris, Armand Colin, 1991, 435 p.

Cholvy Gérard et Hilaire Yves-Marie, Histoire religieuse de la France contemporaine, 1800-1880, Paris, Bibliothèque historique Privat, 1985, 315 p.

Furet François, La Révolution, t. II : 1814-1880, Paris, Pluriel, 1988, 524 p.

Joutard Philippe (dir.), Histoire de la France religieuse, t. III : Du roi très chrétien à la laïcité républicaine : XVIIIe-XIXe siècles, Paris, Le Seuil, 2001, 556 p.

Kalifa Dominique, L’Encre et le sang : récits de crimes et société à la Belle époque, Paris, Fayard, 1995, 351 p.

—, « Les Historiens Français et “le populaire” », Hermès, no 42, 2005, p. 54-59.

Le Goff Jacques et Nora Pierre, Faire de l’histoire, t. III : Nouveaux objets, Folio histoire, 1974, 281 p.

Leveque Pierre, Histoire des forces politiques en France, 1789-1880, t. I, Paris, Armand Colin, 1992, 370 p.

Nora Pierre, Les Lieux de mémoire, t. III : Les France, Paris, Bibliothèque illustrée des histoires, 1992, 988 p.

Tudesq André, Les Grands Notables en France, Bordeaux, Impr. Delmas, 1964, 2 vol., 1 278 p.

Vovelle Michel, Idéologies et mentalités, Paris, François Maspero, 1982, 331 p.

Willard Claude (dir.), La France ouvrière, Paris, Les Éditions de l’atelier, 1995, 493 p.

Histoire des représentations

Barrows Susanna, Miroirs déformants : réflexions sur la foule en France à la fin du XIXe siècle, traduit par Suzanne Le Foll, Paris, Aubier, 1990, 226 p.

Borrell Joan, Essais sur les représentations, L’artiste roi, Paris, Éditions Aubier, 1990, 398 p.

Chartier Roger, Au bord de la falaise, Paris, Albin Michel, 1998, 292 p.

Corbin Alain (dir.), Histoire du corps, t. II : De la Renaissance à la Grande Guerre, Paris, Le Seuil, 2005, 442 p.

—, Georgel Pierre, Guegan Stéphane, Michaud Stéphane, Milner Max et Savy Nicole, L’Invention du XIXe siècle. Le XIXe siècle par lui-même (littérature, histoire, société), Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 1999, 383 p.

—, Le Miasme et la jonquille, L’odorat et l’imaginaire social XVIIIe-XIXe siècles, Paris, Aubier Montaigne, 1982, 335 p.

—, Le Temps, le désir et l’horreur. Essais sur le XIXe siècle, Paris, Flammarion, 1986, 244 p.

—, « Le Vertige des foisonnements », Revue d’histoire moderne et contemporaine, t. XXXIX, janvier-mars 1992, p. 102-126.

—, Le Village des cannibales, Paris, Aubier, 1990, 204 p.

—, Mayeur Jean Marie, La Barricade, Paris, Publications de la Sorbonne, 1997, 522 p.

Delattre Simone, Les Douze heures noires. La nuit à Paris au XIXe siècle, Paris, Albin Michel, 2000, 674 p.

Demartini Anne-Emmanuelle et Kalifa Dominique (dir.), Imaginaire et sensibilités au XIXe siècle, études pour Alain Corbin, Paris, Créaphis, 2005, 273 p.

Fureix Emmanuel, Mort et politique à Paris sous les monarchies censitaires : mises en scène, cultes, affrontements, 1814-1835, thèse de doctorat en histoire, université Paris I, sous la direction d’Alain Corbin, 2003, 3 vol., 871 p.

Geremek Bronislaw, La Potence ou la pitié. L’Europe et les pauvres du Moyen Âge à nos jours, Paris, Gallimard, 1987, 330 p.

Girardet Raoul, Mythes et mythologies politiques, Paris, Le Seuil, 1986, 210 p.

Kalifa Dominique, « Usages du faux. Fait divers et roman criminel au XIXe siècle », Annales, Histoire, Sciences sociales, no 54-6, novembre-décembre 1999, p. 1345-1362.

Maza Sarah, The Myth of The French Bourgeoisie, Cambridge, Londres, Harvard University Press, 2003, 255 p.

Nourrisson Didier, Le Buveur du XIXe siècle, Paris, A. Michel, 1990, 378 p.

Oehler Dolf, Le Spleen contre l’oubli. Juin 1848, Paris, Payot, 1996, 465 p.

Ploux François, De bouche à oreille. Naissance et propagation des rumeurs dans la France du XIXe siècle, Paris, Aubier, 2003, 289 p.

—, « L’Imaginaire social et la politique de la rumeur dans la France du XIXe siècle (1815-1870) », Revue historique, no 614, avril-juin 2000, p. 395-434.

Riot-Sarcey Michèle, Le Réel de l’utopie, Essai sur le politique au XIXe siècle, Paris, Albin Michel, 1998, 306 p.

Vovelle Michel, « Histoire et Représentations », in L’Histoire d’aujourd’hui, Paris, Éditions Sciences Humaines, 1999, 473 p.

Histoire économique et sociale

Bourgin Georges et Bourgin Hubert, Le Régime de l’industrie en France de 1814 à 1830, t. III (décembre 1824-juillet 1830), Paris, Honoré Champion, 1941, 355 p.

Braudel Fernand et Labrousse Ernest (dir.), Histoire économique et sociale de la France. L’avènement de l’ère industrielle, 1789-1880, t. III, Paris, Presses universitaires de France, 1976, 583 p.

Burnand Robert, La Vie quotidienne en France en 1830, Paris, Hachette, 1943, 255 p.

Charle Christophe, Histoire sociale de la France au XIXe siècle, Paris, Le Seuil, 1991, 392 p.

Chatelain Abel, Les Migrants temporaires en France de 1800 à 1914, vol. 1, Lille, Publications de l’université de Lille III, 1976, 577 p.

Chevalier Louis, La Formation de la population parisienne au XIXe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 1950, 312 p.

Daumard Adeline, La Bourgeoisie parisienne de 1815 à 1848, Paris, Albin Michel, 1996, 677 p.

Dunham Arthur Louis, La Révolution industrielle en France, 1815-1848, Paris, Marcel Rivière, 1953, 420 p.

Duprat Catherine, Usage et pratiques de la philanthropie. Pauvreté, action sociale et lien social à Paris au cours du premier XIXe siècle, Paris, Association pour l’étude de l’histoire de la sécurité sociale, 1996, 2 vol., 1393 p.

Gasnault François, Guinguettes et lorettes. Bals publics et danse sociale à Paris entre 1830 et 1870, Paris, Aubier, 1986, 343 p.

Gueslin André, Gens pauvres, Pauvres gens, Paris, Aubier, 1998, 309 p.

Jardin André et Tudesq André-Jean, La France des Notables, 1815-1848, Paris, Le Seuil, 1973, 504 p.

Lequin Yves (dir.), Histoire des Français (XIXe et XXe siècles), Paris, Colin, 1984, 3 vol., 523 p.

Pouthas Charles, La Population française pendant la première moitié du XIXe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 1955, 225 p.

Procacci Giovanna, Gouverner la misère. La question sociale en France 1789-1848, Paris, Le Seuil, 1993, 357 p.

Tulard Jean, La Préfecture de police sous la monarchie de Juillet, Paris, Imprimerie nationale, 1964, 177 p.

Vidalenc Jean, La Société française de 1815 à 1848, t. II, Paris, M. Rivière et Cie, 1970, 543 p.

Histoire des femmes

Corbin Alain, Lalouette Jacqueline et Riot-Sarcey Michèle (dir.), Femmes dans la cité, 1815-1871, Grâne, Créaphis, 1997, 574 p.

Fraisse Geneviève et Perrot Michelle (dir.), Histoire des femmes en Occident, t. IV : Le XIXe siècle, Paris, Plon, 1991, 627 p.

Faure Christine (dir.), Encyclopédie politique et historique des femmes, Paris, Presses universitaires de France, 1997, 885 p.

Fraisse Geneviève, Les Femmes et leur histoire, Paris, Gallimard, 1998, 614 p.

Fraisse Geneviève, Muse de la raison : démocratie et exclusion des femmes en France, Paris, Gallimard, 1995, 378 p.

Riot-Sarcey Michèle, La Démocratie à l’épreuve des femmes : trois figures critiques du pouvoir : 1830-1848, Paris, Albin Michel, 1994, 365 p.

Rosa Annette, Citoyennes : les femmes et la révolution française, Paris, Messidor, 1988, 253 p.

Scott Joan W., La Citoyenne paradoxale, Les féministes françaises et les droits de l’homme, (1re édition, Harvard University Press, 1996), Paris, Albin Michel, 1998, 286 p.

Veauvy Christiane et Pisano Laura, Paroles oubliées. Les femmes et la construction de l’État-nation en France et en Italie 1789-1860, Paris, Armand Colin, 1997, 339 p.

Histoire politique

Bagge Dominique, Les Idées politiques en France sous la Restauration, Paris, Presses universitaires de France, 1952, 463 p.

Charlety Sébastien, Histoire du Saint-simonisme, Genève/Paris, Denoël-Gonthier, 1964, 284 p.

Chastenet Jacques, Une époque de contestation. La monarchie bourgeoise 1830-1848, Paris, Librairie académique Perrin, 1976, 281 p.

Cobb Richard, La Protestation populaire en France, 1789-1820, Paris, Calmann-Lévy, 1975, 322 p.

Corbin Alain, Gerome Noëlle et Tartakowsky Danielle, Les Usages politiques des fêtes aux XIXe et XXe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 1994, 440 p.

Darriulat Philippe, Les Patriotes. La gauche républicaine et la nation 1830-1870, Paris, Le Seuil, 2001, 325 p.

David Marcel, Le Printemps de la fraternité. Genèse et vicissitudes, Paris, Aubier, 1992, 396 p.

Demier Francis, « Relecture de la Restauration », Revue d’histoire du XIXe siècle, no 10, 1994, p. 73-79.

Droz Jacques, De la Restauration à la Révolution, 1815-1848, Paris, Armand Colin, 1970, 288 p.

Furet François, La Gauche et la révolution au milieu du XIXe siècle, Paris, Hachette, 1936, 317 p.

Garnier Jean-Paul, Le Sacre de Charles X et l’opinion publique en 1825, Paris, Jouve, 1927, 222 p.

Gilmore Jeanne, La République clandestine (1818-1848), Paris, Aubier, 1997, 452 p.

Girard Louis, Le Libéralisme en France de 1814 à 1848, doctrine et mouvement, Paris, CDU, 1976, 305 p.

Lagoueyte Patrick, La Vie politique en France au XIXe siècle, Paris, Ophrys, 1989, 168 p.

Ledre Charles, La Presse à l’assaut de la monarchie, 1815-1848, Paris, Colin, 1960, 270 p.

Malandain Gilles, L’Affaire Louvel, ou l’introuvable complot, thèse de doctorat d’histoire, université Paris XII, sous la direction de Philippe Boutry, 2005, 534 p.

Menager Bernard, Les Napoléon du peuple, Paris, Aubier, 1988, 445 p.

Remond René, La Vie politique en France de 1789 à 1870, 2 vol., Paris, Les cours de droit, 1959, 469 p.

Remond René, Les Droites en France de 1815 à nos jours, Paris, Aubier, 1985, 544 p.

Rials Stéphane, Le Légitimisme, Paris, Presses universitaires de France, 1983, 125 p.

Robert Vincent, « Aux origines de la manifestation en France, 1789-1848 », in Favre P. (dir.), La Manifestation, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1990, p. 69-89.

—, Le Temps des banquets, Politique et symbolique d’une génération (1818-1848), mémoire en vue d’une habilitation à diriger des recherches, sous la direction de Jean-Clément Martin, université Paris I, 2005, 383 p.

Rosanvallon Pierre, La Démocratie inachevée. Histoire de la souveraineté du peuple en France, Paris, Gallimard, 2000, 440 p.

—, Le Peuple introuvable, Paris, Gallimard, 1998, 379 p.

—, Le Sacre du citoyen. Histoire du suffrage universel en France, Paris, Gallimard, 1992, 490 p.

Rougerie Jacques, « Le mouvement associatif populaire comme facteur d’acculturation politique à Paris de la révolution aux années 1840. Continuité, discontinuités », Annales historiques de la révolution française, no 297, juillet-septembre 1994, 493-516.

Thureau-Dangin Paul, Le Parti libéral sous la Restauration, Paris, Plon, 1888, 520 p.

Tilly Charles, Richard et Louise, The Rebellious century, 1830-1930, Cambridge, Harvard University Press, 1975, 354 p.

Waresquiel Emmanuel et Yvert Benoît, Histoire de la Restauration, 1814-1830, naissance de la France moderne, Paris, Perrin, 1996, 499 p.

Weil Georges, Histoire du parti républicain en France de 1814 à 1870, Paris/Genève, Slatkine, 1980, 431 p.

Histoire littéraire

Benichou Paul, Le Sacre de l’écrivain (1750-1830), Paris, Gallimard, 1996, 492 p.

Brochu André, Hugo, Amour-crime-révolution, Montréal, Presses de l’université de Montréal, 1974, 257 p.

Charle Christophe, Les Intellectuels en Europe au XIXe siècle, Paris, Le Seuil, 1996, 375 p.

Chollet Roland, Balzac journaliste : le tournant de 1830, Paris, Klinckiesck, 1983, 654 p.

Citron Pierre, La Poésie de Paris dans la littérature française de Rousseau à Beaudelaire, Paris, Éditions de Minuit, 1961, 950 p.

Gengembre Gérard, Le Romantisme, Paris, Ellipses, 1995, 120 p.

Journet Roger et Robert Guy, Le Mythe du peuple dans Les Misérables, Paris, Éditions sociales, 1964, 214 p.

Lowy Michael et Sayre Robert, Révolte et mélancolie. Le romantisme à contre courant de la modernité, Paris, Payot, 1992, 306 p.

Lyon-caen Judith, Lectures et usages du roman en France de 1830 à l’avènement du second empire, thèse dactylographiée, université Paris I, sous la direction d’Alain Corbin, 2002, 2 vol., 601 p.

Martin Fugier Anne, Les Romantiques 1820-1848, Paris, Hachette, 1998, 420 p.

Migozzi Jacques, Le Roman populaire en question(s) : actes du colloque international de mai 1995, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 1997, 613 p.

Pelta Corinne, Le Romantisme libéral en France 1815-1830 : la représentation souveraine, Paris, L’Harmattan, 2001, 302 p.

Petitier Paule, Littérature et idées politiques au XIXe siècle, Paris, Nathan Université, 1996, 127 p.

Romantisme et politique 1815-1851, colloque de l’École normale supérieure de Saint-Cloud (1966), Librairie Armand Colin, 1969, 373 p.

Rosa Guy, « Histoire sociale et roman de la misère : Les Misérables de V. Hugo », Revue d’histoire du XIXe siècle, no 11, 1995, p. 95-110.

Seigel Jerrold, Paris bohème, Paris, Bibliothèque des histoires, 1991, 419 p.

Therenty Marie-Ève, Mosaïques. Être écrivain entre presse et roman, (1829-1836), Paris, Honoré Champion, 2003, 729 p.

Ubersfeld Anne, Le Drame romantique, Paris, Belin, 1993, 191 p.

Vareille Jean-Claude, Le Roman populaire français (1789-1914), Québec, Nuit blanche éditeur, 1994, 349 p.

Winock Michel, Les Voix de la liberté. Les écrivains engagés au XIXe siècle, Paris, Le Seuil, 2001, 676 p.

La révolution de 1830

Aguhlon Maurice, « 1830 dans l’histoire du XIXe siècle français », Romantisme, no 28-29, 1980, p. 15-27.

Bertier de Sauvigny Guillaume de, La Révolution de 1830 en France, Paris, Armand Colin, 1970, 336 p.

Bory Jean-Louis, La Révolution de Juillet, Paris, Gallimard, 1972, 737 p.

Duprat Annie, « Des femmes sur les barricades de juillet 1830. Histoire d’un imaginaire social », in Corbin Alain et Mayeur Jean-Marie, La Barricade, Paris, Publications de la Sorbonne, 1997, p. 197-208.

Fizaine Jean-Claude, « Les Romantismes et la révolution de Juillet », Romantisme, no 28-29, 1980, p. 29-46.

Labrousse Ernest, « Comment naissent les révolutions ? », Actes du congrès historique du centenaire de la Révolution de 1848, Paris, Presses universitaires de France, 1948, p. 1-20.

Louessard Laurent, La Révolution de juillet 1830, Paris, Spartacus, 1990, 249 p.

Merriman John, 1830 in France, New York, New View Point, 1975, 232 p.

Newmann Edgar, « L’Image de la foule dans la révolution de 1830 », Annales historiques de la révolution française, janvier-mars 1980, p. 499-509.

Perreux Gabriel, « L’Esprit public dans les départements au moment de la révolution de 1830 », Révolution de 1848, 1923-1924, p. 256-261.

Pilbeam Pamela, « Les Barricades provinciales », Revue d’histoire du XIXe siècle, 1999/1, no 18, p. 73-82.

—, The 1830 revolution in France, Basingstoke, Mac Millan, 1991, 237 p.

Pinkney David. H., La Révolution de 1830 en France, (1re édition, Princeton University Press, 1972), Paris, Presses universitaires de France, 1988, 463 p.

—, « A New Look at the French Revolution of 1830 », The Review of politics, vol. 23, no 4, october 1961, p. 490-506.

—, « The Crowd in the French Revolution of 1830 », American historical review, vol. 70, no 1, october 1964, p. 1-17.

—, « The Myth of the French Revolution of 1830 », in A Festschrift for Frederick B. Artz, edited by David H. Pinkney and Theodore Ropp, Durham, Duke University Press, 1964, p. 52-71.

—, « The revolutionary crowd in Paris in the 1830s », Journal of social history, summer 1972, p. 512-520.

—, « Les Ateliers de secours à Paris (1830-1831) précurseurs des ateliers nationaux de 1848 », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 1965, p. 66-70.

Romantisme, revue du dix-neuvième siècle, « Mille Huit Cent Trente », no 28-29, 1980, 320 p.

Trenard Louis, « “L’éclair de juillet” sur les chemins de l’histoire », Histoire sociale, vol. 10, no 20, novembre 1977, p. 285-305.

Weill Georges, « La Révolution de Juillet dans les départements », Revue d’histoire moderne, no 6, 1931, p. 289-293.

Le peuple

Beaune Jean-Claude, Borreil Jean, Douailler Stéphane et Frazer Ian, Les Sauvages dans la cité, Auto-émancipation du peuple et instruction des prolétaires au XIXe siècle, Mâcon, Champ Vallon, 1985, 229 p.

Bernard-Griffiths Simone et Pessin Alain, Peuple, mythe et histoire, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1997, 229 p.

Bolleme Geneviève, Le Peuple par écrit, Paris, Le Seuil, 1986, 281 p.

Bourdieu Pierre, « Vous avez dit populaire ? », Actes de la recherche en sciences sociales, no 48, mars 1983, p. 98-105.

Chevalier Louis, Classes laborieuses et classes dangereuses à Paris pendant la première moitié du XIXe siècle, Paris, Plon, 1958, 567 p.

Cobb Richard, La Protestation populaire en France, 1789-1820, Paris, Calmann-Lévy, 1975, 326 p.

Cogniot Georges, « Qu’est ce que “Le Peuple” pour Michelet et pour nous ? », Europe, no 535-536, nov.-déc. 1973, p. 43-51.

Corbin Alain, « Les paysans de Paris. Histoire des Limousins du bâtiment au XIXe siècle », Ethnologie Française, no 2, année 1980, p. 169-176.

Daumard Adeline, « Le Peuple dans la société française à l’époque romantique », Romantisme, no 9, 1975, p. 21-28.

Davis Natalie Zemon, Les Cultures du peuple. Rituels, savoirs et résistances au 16e siècle, Paris, Aubier, 1979, 444 p.

Desbrousses Hélène, Peloille Bernard et Raulet Gérard (dir.), Le Peuple. Figures et concepts, entre identité et souveraineté, Paris, François-Xavier de Guibert, 2003, 287 p.

Faure Alain, Paris Carême-Prenant, Paris, Hachette, 1978, 176 p.

—, « Un peuple dans sa ville ou le cours d’une longue recherche », Genèses, no 42, mars 2001, p. 92-105.

Fritz Gérard, L’Idée de peuple en France du XVIIe au XIXe siècle, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 1988, 226 p.

Furet François, « Pour une définition des classes inférieures à l’époque moderne », Annales ESC, no 3, 1963, p. 459-474.

Gourden Jean-Michel, Le Peuple des Ateliers, Paris, Éditions Créaphis, 1992, 156 p.

Images du peuple au XVIIIe siècle, Paris, Armand Colin, 1973, 357 p.

Journet Roger et Robert Guy, Le Mythe du peuple dans Les Misérables, Paris, Éditions sociales, 1964, 214 p.

Julliard Jacques, « Le Peuple », in Les Lieux de mémoire, t. II, sous la direction de Pierre Nora, Quarto Gallimard, 1997, p. 2359-2392.

Michel Pierre, Les Barbares : 1789-1848, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1981, 656 p.

Mollier Jean-Yves, « Les Foules au XIXe siècle », Revue d’histoire du XIXe siècle, no 17, 1998/2, p. 9-14.

Pessin Alain, Le Mythe du peuple et la société française du XIXe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 1992, 280 p.

Ranciere Jacques, La Nuit des prolétaires, Paris, Fayard, 1981, 451 p.

—, La Parole ouvrière : 1830-1851, Paris, Union générale d’éditions, 1976, 447 p.

Robert Jean-Louis et Tartakowsky Danielle, Paris le peuple XVIIIe-XXe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 1999, 231 p.

Roche Daniel, Le Peuple de Paris. Essai sur la culture du peuple, Paris, Aubier-Montaigne, 1981, 287 p.

Ronzeaud Pierre, Peuple et représentations sous le règne de Louis XIV. Les représentations du peuple dans la littérature politique en France sous le règne de Louis XIV, Aix-en-Provence, université de Provence, 1988, 426 p.

Rude George, La Foule dans la révolution française, (Paris, 1re édition, 1959), Paris, Francois Maspero, 1982, 285 p.

Thompson Edward Palmer, La Formation de la classe ouvrière anglaise, (1re édition, New York, Vintage Books, 1963), Paris, Gallimard, 1998, 791 p.

Tournier Maurice, « Le mot “Peuple” en 1848 : désignant social ou instrument politique ? », Romantisme, no 9, 1975, p. 6-20.

Viallaneix Paul, La Voie royale. Essai sur l’idée de peuple dans l’œuvre de Michelet, Paris, Delagrave, 1959, 543 p.

Wolf Nelly, Le Peuple dans le roman français de Zola à Céline, Paris, Presses universitaires de France, 1990, 264 p.

Mouvement ouvrier sous la Restauration et le début de la monarchie de Juillet

Aguet Jean-Pierre, Les Grèves sous la monarchie de Juillet (1830-1847) : Contribution à l’étude du mouvement ouvrier français, Genève, E. Droz, 1954, 408 p.

Bouchet Thomas, Le Roi et les barricades. Une histoire des 5 et 6 juin 1832, Paris, Éditions Seli Arslan, 2000, 221 p.

Bourgin Georges, « La Crise ouvrière à Paris dans la seconde moitié de 1830 », Revue historique, octobre-décembre 1947, p. 203-214.

Bron Jean, Histoire du mouvement ouvrier français, t. I : Le droit à l’existence, Paris, Éditions ouvrières, 1968, 255 p.

Bruhat Jean, Histoire du mouvement ouvrier français, t. I : Des origines à la révolte des canuts, Paris, Éditions sociales, 1952, 288 p.

Chauvet Paul, Les Ouvriers du livre en France, Paris, Librairie Marcel Rivière, 1956, 543 p.

Dolleans Édouard, Histoire du mouvement ouvrier, Paris, Armand Colin, 1953, 397 p.

—, Dehove Gérard, Histoire du travail en France, mouvement ouvrier et législation sociale, t. I : Des origines à 1913, Paris, Domat-Montchrestien, 1953, 419 p.

Faure Alain, « Mouvements populaires et mouvement ouvrier à Paris (1830-1834) », Le Mouvement social, no 88, 1974, p. 51-92.

Festy Octave, Le Mouvement ouvrier au début de la monarchie de Juillet, Paris, E. Cornély, 1908, 360 p.

Gossez Rémi, Les Ouvriers de Paris, Livre Premier, L’organisation : 1848-1851, La Roche-sur-Yon, Imprimerie centrale de l’Ouest, 1967, 446 p.

—, Un ouvrier en 1820, manuscrit inédit de Jacques Étienne Bédé, Paris, Presses universitaires de France, 1984, 405 p.

Gourden Jean Michel, Le Peuple des ateliers, Paris, Éditions Créaphis, 1992, 164 p.

Holzapfel Kurt, « Le Prolétariat dans le cycle des révolutions bourgeoises : la révolution de juillet 1830 et ses suites », Cahiers de l’Histoire, 1986, t. XXXI, p. 119-136.

Laroulandie Fabrice, Les Ouvriers de Paris au XIXe siècle, Paris, Éditions Christian, 1997, 231 p.

Moss Bernard H., Aux origines du mouvement ouvrier français, Paris, Les Belles Lettres, 1985, 236 p.

Noiriel Gérard, Les Ouvriers dans la société française XIXe-XXe siècles, Paris, Le Seuil, 1986, 317 p.

Perrot Michelle, Enquêtes sur la condition ouvrière en France au 19e siècle, Paris, Microéditions Hachette, 1972, 104 p.

Rigaudias-weiss Hilde, Les Enquêtes ouvrières en France entre 1830 et 1848, Paris, F. Alcan, 1936, 262 p.

Sewell William H., Gens de métier et Révolutions. Le langage du travail de l’Ancien Régime à 1848, (1re édition, Cambridge, Cambridge University Press, 1980), Paris, Aubier collection historique, 1983, 423 p.

Le compagnonnage

Bastard Laurent, « 1845, La Grande grève des compagnons charpentiers », Fragments d’histoire du compagnonnage, Cycle de conférences 2001, p. 5-31

—, « Balzac et le compagnonnage : “Ferragus, chef des dévorants” (1833) », Fragments d’histoire du compagnonnage, Cycle de conférences 1999, p. 55-81.

Briquet Jean, « Signification sociale du compagnonnage », Revue d’histoire économique et sociale, 1955, vol. 31, p. 321-346.

Coornaert Émile, Les Compagnonnages en France du Moyen Âge à nos jours, Paris, Éditions ouvrières, 3e édition, 1976, 446 p.

Kaplan Steven L. et Minard Philippe, La France, malade du corporatisme ? XVIIIe-XXe siècles, Paris, Belin, 2004, 556 p.

Martin Saint-Leon Étienne, Le Compagnonnage. Son histoire, ses coutumes, ses règlements et ses rites, Paris, Librairie du Compagnonnage, 1977, 371 p.

Truant Cynthia M., « Rites, compagnonnages et politique en 1848 », Socio-Anthro

pologie, no 4, 2e sem 1998, p. 54-69. Truant Cynthia M., The Rites of Labor: Brotherhoods of Compagnonnage in Old and New Regime France, London, Cornell University Press, 1994, 356 p.

Urien Pierre, « Quand Martin maniait la truelle… (1830-1849) », Fragments d’histoire du compagnonnage, Cycle de conférences 1998, p. 63-73.

Histoire de Paris

Bertier de Sauvigny Guillaume de, Nouvelle histoire de Paris. La Restauration, Paris, Association pour la publication d’une histoire de Paris, 1977, 526 p.

Burnand Robert, La Vie quotidienne en France en 1830, Paris, Hachette, 1943, 255 p.

Burstin Haim, Le Faubourg Saint-Marcel à l’Époque Révolutionnaire, Paris, Société des études robespierristes, 1983, 342 p.

Corbin Alain, « Paris-Province », in Les Lieux de mémoire, t. II, sous la direction de Pierre Nora, Paris, Quarto Gallimard, 1997, p. 2851-2889.

Farge Arlette, « Paroles populaires et pensée sur l’événement. Paris au XVIIIe siècle », in Démocratie et pauvreté, Paris, Albin Michel, 1991, p. 578-588.

Imaginaires parisiens, Paris, Credhess, Sociétés & Représentations, no 17, 2004, 427 p.

Kalifa Dominique, « Les Lieux du crime. Topographie criminelle et imaginaire social à Paris au XIXe siècle », Sociétés et Représentations, no 17, mars 2004, p. 131-151.

Loyer François, Paris au XIXe siècle, l’immeuble et la rue, Paris, Hazan, 1987, VIII-478 p.

Marchand Bernard, Paris, histoire d’une ville XIXe-XXe siècles, Paris, Le Seuil, 1993, 440 p.

Merriman John M., Aux marges de la ville. Faubourgs et banlieues en France 1815-1870, Paris, Le Seuil, 1994, 399 p.

Olivier Juste, Paris en 1830, Paris, Mercure de France, 1951, XVI-317 p.

Thillay Alain, Le Faubourg Saint-Antoine et ses « faux ouvriers ». La Liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècle, Paris, Champ Vallon, 2002, 401 p.

Tulard Jean, « Du Paris impérial au Paris de 1830, d’après les bulletins de Paris », Bulletin de la Société de l’Histoire de Paris et de l’Ile de France, 1969, année 96, p. 157-175.

Tulard Jean, Paris et son administration, Paris, Ville de Paris, Commission des travaux historiques, 1976, 572 p.

Vigier Philippe, Paris pendant la monarchie de Juillet, Paris, Hachette, 1991, 607 p.

1789 et le XIXe siècle

Arasse Daniel, La Guillotine ou l’imaginaire de la terreur, Paris, Flammarion, 1987, 213 p.

Aubry Dominique, Quatre vingt treize et les Jacobins, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1988, 346 p.

Burstin Haim, L’Invention du sans-culotte, regard sur le Paris révolutionnaire, Paris, Odile Jacob, 2005, 229 p.

Centre aixois d’études et de recherches sur le dix-huitième siècle, Images du peuple au dix-huitième siècle, Paris, Armand Colin, 1973, 357 p.

Chalas Yves, Mythes et Révolutions, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 1990, 350 p.

Furet François, La Révolution (1814-1880), t. II, Paris, Hachette, 1988, 524 p.

Hunt Lynn, Le Roman familial de la Révolution française, Paris, Albin Michel, 1995, 262 p.

Lefebvre Georges, La Grande peur de 1789 suivi de Les Foules révolutionnaires, (Paris, Armand Colin, 1re édition, 1932), Paris, Armand Colin, 1988, 271 p.

Ozouf Mona, La Fête révolutionnaire, Paris, Gallimard, 1976, 474 p.

Rials Stéphane, Révolution et contre-révolution au XIXe siècle, Paris, Albatros, 1987, 325 p.

Vovelle Michel, La Mentalité révolutionnaire, Paris, Éditions sociales, 1985, 290 p.

Le théâtre

Albert Maurice, Les Théâtres des boulevards (1789-1848), Paris, Société française d’imprimerie et de librairie, 1902, 381 p.

Beaulieu Henri, Les Théâtres du boulevard du crime, Paris, H. Daragon, 1905, 180 p.

Berthier Patrick, La Presse littéraire et dramatique au début de la monarchie de Juillet (1830-1836), Villeneuve-d’Asq, Presses universitaires de Septentrion, 1997, 2187 p.

—, Le Théâtre au XIXe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 1986, 127 p.

De Jomaron Jacqueline, Le Théâtre en France, t. II, Paris, Armand Colin, 1989, 614 p.

Descotes Maurice, Le Public de théâtre et son histoire, Paris, Presses universitaires de France, 1964, 363 p.

Flouquet Emmanuelle, L’Agitation dans les théâtres parisiens sous le règne de Charles X (1824-1830), mémoire de maîtrise, 2000, université Paris I, sous la direction de Christophe Charle, 124 p.

Gengembre Gérard, Le Théâtre Français au XIXe siècle, Paris, Armand Colin, 1999, 350 p.

Guex Jules, Le Théâtre et la société française de 1815 à 1848, Genève, Slatkine Reprints, 1973, 178 p.

Hallays-dabot Vicor, Histoire de la censure théâtrale, Paris, Dentu, 1862, 340 p.

Hemmings Frédérick, The Theatre Industry in The Nineteenth Century France, Cambridge, Cambridge University Press, 1993, 319 p.

Hostein Hippolyte, La Liberté des théâtres, Paris, Librairie des auteurs, 1867, 187 p.

Krakovitch Odile, Les Pièces de théâtre soumises à la censure, Paris, Archives nationales, 1982, 334 p.

—, Hugo censuré : la liberté au théâtre au XIXe siècle, Paris, Calmann-Lévy, 1985, 308 p.

Kroen Sheryl, Politics and Theater. The Crisis of Legitimacy in Restoration France, 1815-1830, Berkeley, University of California Press, 2000, 394 p.

Lecomte Louis-Henry, Histoire des théâtres de Paris, Paris, H. Daragon, in-16, 1905, 10 vol.

Legoy Corinne, La Figure du souverain médiéval sur les scènes parisiennes de la Restauration, mémoire de maîtrise, université Paris I, sous la direction d’Alain Corbin, 1993, 164 p.

Lyonnet Henry, Le Théâtre pendant les Trois Glorieuses, Bibliothèque de l’Arsenal, Fonds Rondel : cote : RT 142, extrait de presse, le 2 août 1930.

Muret Théodore, L’Histoire par le théâtre (1789-1851), Paris, Amyot, 1865, vol. 2 : La Restauration, 390 p. ; vol. 3 : Le Gouvernement de 1830, La Seconde République, 442 p.

Netter Marie-Laurence, « Le Théâtre pendant la Révolution française : instrument et miroir du politique », in Mentalités et représentations politiques, Edires, 1989, p. 83-90.

Sabatier Guy, Le Mélodrame de la République sociale et le théâtre de Félix Pyat, Paris, L’Harmattan, 1998, 2 vol., 229-524 p.

Skerlitch Jean, L’Opinion publique en France d’après la poésie politique et sociale de 1830 à 1848, thèse de doctorat, 1901, Lausanne, Impr. C. Pache Varidel, 237 p.

Ubersfeld Anne, Le Drame romantique, Paris, Belin, 1993, 191 p.

Vielledent Sylvie, 1830 aux théâtres : Hernani, les barricades, les Jésuites, Napoléon, doctorat d’études littéraires, université Paris VII, sous la direction de Guy Rosa, 2002.

Wicks Charles, The Parisian stage, part II, Alabama, University of Alabama Press, 1953, 105 p.

Yon Jean-Claude, « La Révolution de 1830 au théâtre », in Corbin Alain et Mayeur Jean-Marie, La Barricade : actes du colloque organisé les 17, 18 et 19 mai 1995 par le Centre de recherches en histoire du XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 1997, 522 p.

La chanson

Avenel Henri, Chansons et chansonniers, Paris, Marpon/Flammarion, 1889, 431 p.

Barbier Pierre et Vernillat France, Histoire de France par les chansons, t. VI : La Restauration, Paris, Gallimard, 1958, 208 p.

Brecy Robert, Florilège de la chanson révolutionnaire, Paris, Éditions ouvrières, 1990, 304 p.

—, La Révolution en chantant, Paris, F. Van de Velde, 1988, 231 p.

Breton Guy, La Chanson satirique de Charlemagne à Charles de Gaulle, Paris, Librairie académique Perrin, 1967, 475 p.

Brochon Pierre, Béranger et son temps, Paris, Éditions sociales, 1956, 176 p.

Duneton Claude, Histoire de la chanson française de 1789 à 1860, Paris, Le Seuil, 1998, 1099 p.

Gauthier Marie-Véronique, Chanson, sociabilité et grivoiserie au XIXe siècle, Paris, Aubier collection historique, 1992, 307 p.

Leterrier Sophie-Anne, « Musique populaire et musique savante au XIXe siècle. Du “peuple” au “public” », Revue d’histoire du XIXe siècle, no 19, 1999/2, p. 89-103.

Liauzu Claude et Liauzu Josette, Quand on chantait les colonies, Paris, Éditions Syllepse, 2002, 248 p.

Manfredonia Gaetano, La Chanson anarchiste des origines à 1914, Paris, L’Harmattan, 1997, 445 p.

Queniart Jean (dir.), Le Chant, acteur de l’histoire, Actes du colloque tenu à Rennes du 9 au 11 novembre 1998, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1999, 356 p.

Thomas Edmond, Voix d’en bas. La poésie ouvrière du XIXe siècle, Paris, François Maspero, 1979, 463 p.

Tiersot Julien, Histoire de la chanson populaire en France, Paris, Plon, 1889, 541 p.

Touchard Jean, La Gloire de Béranger, Paris, Armand Colin, 1968, 665 p.

L’iconographie

Adhemar Jean, Imagerie populaire française, Milan, Electa, 1968, 227 p.

Adhemar Jean, La Lithographie en France au XIXe siècle, Paris, Éditions Tel, 1944, 8 p.

Aguhlon Maurice, Marianne au combat, l’imagerie et la symbolique républicaine de 89 à 1880, Paris, Flammarion, 1979, 251 p.

Archaix Marie-Jeanne, Guicharnaud Hélène et Willesme Jean-Pierre, « Juillet 1830 : il y a cent cinquante ans », Paris, musée Carnavalet, 1980, 103 p.

Beaumont-maillet Laure, « Les Collectionneurs au cabinet des Estampes », Nouvelles de l’estampe, no 132, décembre 1993, p. 5-28. Beraldi Henri, Les Graveurs du XIXe siècle : guide de l’amateur d’estampes modernes, Paris, L. Conquet, 1888-1889, 10 vol. 

Blum André, La Caricature révolutionnaire, Paris, Jouve et Cie, 1916, 232 p.

Bowman Franck Paul, Le Christ des barricades, 1789-1848, Paris, Cerf, 1987, 361 p.

Caracciolo Maria Teresa et Le Men Ségolène, L’Illustration, essais d’iconographie, Paris, Klincksieck, 1999, 416 p.

Champfleury, Histoire de l’imagerie populaire, Paris, E. Dentu, 1869, 312 p.

—, Les Vignettes romantiques, Histoire de la littérature et de l’art 1825-1840, Paris, E. Dentu, 1883, 432 p.

Chaudonneret Marie-Claude, « Le Concours de 1830 pour la Chambre des Députés : deux esquisses d’A. E. Fragonard au Louvre », Revue du Louvre, no 2, 1987, p. 128-135.

Chu Petra Ten-Doesschate et Weisberg Gabriel P., The Popularization ofImages, Visual Culture under The July Monarchy, Princeton, Princeton University Press, 1994, 299 p.

Clark Timothy J., The Absolute Bourgeois. Artists and Politics in France 1848-1851, London, Thames and Hudson, 1982, 224 p.

Cuno James, Charles Philippon and La Maison Aubert : The Business, Politics and Public of Caricature in Paris (1820-1840), Cambridge, Harvard University, 1985, 512 p.

De Baecque Antoine, La Caricature révolutionnaire, Paris, Presses du CNRS, 1988, 237 p.

Delporte Christian et Duprat Annie (dir.), L’Évènement, image, représentation, mémoire, Paris, Créaphis, 2003, 265 p.

Duchartre Pierre-Louis et Saulnier René, L’Imagerie parisienne, l’imagerie de la rue Saint Jacques, Paris, Librairie Gründ, 1944, 248 p.

Duprat Annie, Le Roi décapité, Paris, Le Cerf, 1992, 224 p.

—, « Le Roi a été chassé à Rambouillet », Sociétés et représentations, no 12, octobre 2001, p. 31-43.

—, « Le Roi, la chasse et le parapluie ou comment l’historien fait parler les images », Genèses, no 27, juin 1997, p. 109-123.

—, Menard Michèle, Histoire, images, imaginaires, Le Mans, université du Maine, 1998, 507 p.

Farwell Beatrice, The Cult of Images, Santa Barbara, University of California, 1977, 149 p.

Garnier Nicole, L’Imagerie populaire française, t. I, Paris, Éditions de la Réunion des Musées nationaux, 1990, 481 p.

Gervereau Laurent, Voir, comprendre, analyser les images, Paris, La Découverte, 2000, 191 p.

Goldstein Robert Justin, Censorship of Political Caricature in Nineteenth-Century France, Kent, The Kent State University Press, 1989, 293 p.

Grand-carteret John, L’Histoire, la vie, les mœurs et la curiosité par l’image, le pamphlet et le document, t. V, Paris, Librairie de la curiosité et des Beaux-Arts, 1928, 474 p.

—, Les Mœurs et la caricature en France, Paris, À la librairie illustrée, 1888, 684 p.

Hunt Lynn, Politics, Culture and Class in The French Revolution, Berkeley, University of California Press, 1984, 252 p.

Jobert Barthélemy, Delacroix, Paris, Gallimard, 1997, 335 p.

Kaenel Philippe, Le Métier d’illustrateur, Paris, Éditions Messene, 1996, 376 p.

Kerr David, Caricature and French Political Culture 1830-1848, Oxford, Clarendon Press, 2000, 242 p.

Le Men Ségolène, « Balzac et les illustrateurs », Exposition Balzac et la peinture, Tours, musée des Beaux Arts, 1999, p. 107-118.

—, La Cathédrale illustrée de Hugo à Monet. Regard romantique sur la modernité, Paris, CNRS Éditions, 1998, 222 p.

Lerch Dominique, Imagerie populaire en Alsace et dans l’Est de la France, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1992, 327 p.

Marrinan Michael, Painting Politics for Louis-Philippe: Art and Ideology in Orleanist France, 1830-1848, New Haven, Yale University Press, 1988, 310 p.

Michaud Stéphane, Mollier Jean-Yves et Savy Nicole (dir.), préface de Aguhlon

Maurice, Usages de l’image au XIXe siècle, Paris, Créaphis, 1992, 255 p.

Milliot Vincent, Les Cris de Paris ou le peuple travesti, Paris, Publications de la Sorbonne, 1995, 480 p.

Perrot Philippe, Le Travail des apparences, Paris, Le Seuil, 1984, 280 p.

Renonciat Annie, La Vie et l’œuvre de J. J. Grandville, Paris, Vilo, 1985, 306 p.

Roche Daniel, La Culture des apparences, Paris, Fayard, 1989, 555 p.

Rosenthal Léon, Du romantisme au réalisme, Paris, Macula, 1987, 439 p.

Schapiro Meyer, Style, artiste et société, Paris, Gallimard, 1982, 443 p.

Seguin Jean-Pierre, Physiologie du canard, Paris, Flammes et Fumées, 1965, 34 p.

Toussaint Hélène, La Liberté guidant le peuple, Paris, Éditions de la Réunion des Musées nationaux, 1982, 76 p.

Villa Nicole, Un siècle d’histoire de France par l’estampe, 1770-1871. Collection de Vinck, Inventaire analytique, t. VI, Paris, Bibliothèque nationale de France, 1955, 808 p.

Vovelle Michel, Histoires Figurales. Des monstres médiévaux à Wonderwoman, Paris, Éditions Usher, 1989, 296 p.

Histoire de la presse

Aguet Jean-Pierre, « Le Tirage des quotidiens de Paris sous la monarchie de Juillet », Revue suisse d’histoire, no 10, 1960, p. 216-286.

Avenel Henri, Histoire de la presse française depuis 1789 jusqu’à nos jours, Paris, Flammarion, 1900, 884 p.

Bautier Roger, Cazenave Élisabeth et Palmer Michael, La Presse selon le XIXe siècle, université Paris III – université Paris XIII, 1997, 154 p.

Bellanger Claude, Godechot Jacques, Guiral Pierre et Ferrau Fernand, Histoire générale de la presse française, t. II : De 1815 à 1871, Paris, Presses universitaires de France, 1969, 465 p.

Cuvillier Armand, Un journal d’ouvriers : « L’Atelier », Paris, Les Éditions ouvrières, 1954, 210 p.

Feyel Gilles (dir.), La Distribution et la diffusion de la presse du XVIIIe siècle au IIIe millénaire, Paris, Éditions Panthéon Assas, 2002, 451 p.

—, La Presse en France des origines à 1944, Paris, Ellipses, 1999, 192 p.

Godechot Jacques, La Presse ouvrière, 1819-1850, Paris, Bibliothèque de la révolution de 1848, 1966, 312 p.

Hatin Eugène, Bibliographie historique et critique de la presse périodique française, Paris, Librairie de Firmin Didot Frères, 1866, 660 p.

—, Histoire politique et littéraire de la presse en France, t. VIII, Genève, Slatkine, 1967, 644 p.

Ledre Charles, La Presse à l’assaut de la monarchie, Paris, Armand Colin, 1960, 270 p.

Lesebrink Hans-Jurgen et Reichardt Rolf, « Colporter la Révolution : médias et prises de parole populaire », in Colportage et lecture populaire, Paris, IMEC éditions, 1996, p. 71-107.

Palmer Michael B., Des Petits journaux aux grandes agences, Paris, Aubier, 1983, 347 p.

Popkin Jeremy, Media and revolution, Lexington, The University Press of Kentucky, 1995, 256 p.

—, Press, Revolution and Social Identities in France, 1830-1835, Pennsylvania State University Press, 2002, 329 p.

Rader Daniel L., The Journalists and The July Revolution in France, The Hague, Mattinus Nijhoff, 1973, 283 p.

Therenty Marie-Eve et Vaillant Alain, 1836. L’an I de l’ère médiatique, Paris, Éditions du nouveau monde, 2001, 388 p.

Histoire du livre et de la lecture

Chartier Roger, Histoire de l’édition française, t. III : Le Temps des éditeurs. Du romantisme à la Belle Époque, Paris, Fayard, 1990, 669 p.

—, Lectures et lecteurs dans la France d’Ancien Régime, Paris, Le Seuil, 1987, 369 p.

Fontaine Laurence, Histoire du colportage en Europe XVe-XIXe siècles, Paris, Albin Michel, 1993, 334 p.

Lyons Martyn, Le Triomphe du livre. Une histoire sociologique de la lecture dans la France du XIXe siècle, Paris, Promodis, 1987, 300 p.

Mollier Jean-Yves (dir.), Les Lectures du peuple en Europe et dans les Amériques (XVIIe-XXe siècles), Paris, Éditions Complexe, 2003, 347 p.

Parent-lardeur Françoise, Lire à Paris au temps de Balzac, Paris, EHESS, 1999, 300 p.

Thiesse Anne-Marie, Le Roman du quotidien, Lecteurs et lectures populaires à la Belle Époque, Paris, Le Chemin vert, 1984, 270 p.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540