Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention d’une Méditerranée

 | 
Marie-Hélène Solère-Sangla

Identité et création (1880-1935)

II-1. Le régionalisme en Roussillon : entre « petite patrie » et grande nation. 1880-1925

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début du XXe siècle, le mouvement régionaliste est conditionné par le paradoxe du double patriotisme politique et culturel. Il est lié d’une part à l’ensemble des mouvements fédéralistes partisans d’une organisation décentralisée du territoire et d’autre part, en Roussillon, à la renaissance intellectuelle catalane qui met en avant l’identité linguistique.

Dans le sillage du système de « Politique positiviste » d’Auguste Comte qui prévoit la suppression des départements et la création de 17 provinces, c’est sous le Second Empire que des mesures pour la décentralisation administrative de la France sont prises. Entre les années 1900 et 1930, les fédéralistes remettent en question une France jacobine désolidarisée de ses provinces, et s’intéressent à leurs spécificités culturelles, historiques, artistiques et traditionnelles qui trouvent des processus de régénération dans certains aspects du régionalisme économique qui tend à valoriser les techniques et les savoir-faire régionaux. Ju...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540