Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention d’une Méditerranée

 | 
Marie-Hélène Solère-Sangla

Un siècle de réflexion et d'action autour du patrimoine (1789-1880)

I-3. Le temps des grands chantiers de restauration 1832-1880

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec la création en 1837 par le ministre de l’Intérieur Camille de Montalivet, de la Commission des monuments historiques, afin de légitimer une politique de conservation des monuments, leur prise en charge en Roussillon suscite des attitudes contradictoires. En France, la nouvelle politique patrimoniale s’appuie sur l’action des correspondants en étroite relation avec le ministère de l’Intérieur. En Roussillon, cette collaboration existe bien mais sans la participation des associations savantes et des membres du mouvement historique roussillonnais. La question de la répartition des responsabilités et au-delà, des pouvoirs d’intervention réels, entre les institutions nationales et les associations locales, l’intégration d’un projet patrimonial local dans un cadre institutionnel, se pose avec acuité. En effet, ce projet est lui-même confronté au processus de redécouverte d’une histoire roussillonnaise dans lequel il s’inscrit et à l’histoire nationale que le pouvoir a annexée par l’i...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540