Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention d’une Méditerranée

 | 
Marie-Hélène Solère-Sangla

Un siècle de réflexion et d'action autour du patrimoine (1789-1880)

I-1. L’unité retrouvée 1789-1832

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De la Révolution à la monarchie de Juillet, le rapport qu’entretiennent les Roussillonnais avec l’histoire et le patrimoine évolue de façon significative car il pose les limites d’un passé commun avec la France. Après la Révolution qui crée la nation moderne en fusionnant son sens juridique, social et historique indispensable à la formation de l’identité collective1, l’administration départementale s’associe aux programmes menés en faveur de la reconnaissance de la monarchie constitutionnelle fondée, entre autres, sur la prise en compte d’un héritage et des témoignages du passé. Deux actions en témoignent : la participation des Roussillonnais entre 1810 et 1824 aux enquêtes Montalivet-Laborde pour la recherche des antiquités, la fondation d’un musée avec une école de dessin et d’architecture à Perpignan – cet établissement étant destiné à rassembler et promouvoir les œuvres qui participent à la construction de la grandeur nationale. Aux actes, l’administration départementale ajoute ...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540