Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’invention d’une Méditerranée

 | 
Marie-Hélène Solère-Sangla

Un siècle de réflexion et d'action autour du patrimoine (1789-1880)

Un siècle de réflexion et d’action autour du patrimoine (1789-1880)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En France, dès le début du XIXe siècle, les élites cultivées s’intéressent au patrimoine médiéval, à travers plusieurs disciplines qui parviennent à l’expliquer, la diplomatique ou l’archéologie1. Après la césure de la Révolution et avec la restauration de la monarchie, ces études coïncident avec la volonté du régime d’engager la réconciliation nationale. Dans les administrations départementales, ce sont d’abord les représentants de l’État qui imposent l’adhésion aux institutions de mémoire, réaction stratégique devant une question culturelle, qui dans les Pyrénées-Orientales, est aussi une question politique. En effet, comme l’historien Michel Brunet l’a expliqué, la Révolution a entrainé de nouveaux clivages plus profonds et tranchés que les antagonismes traditionnels2, auxquels s’ajoute la crainte d’une instabilité aux frontières de la France. Ce contexte instable engage les élites à suivre les schémas directeurs de la représentation collective de la nation, dont la conception po...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540