Version classiqueVersion mobile

Droit et langues étrangères

 | 
Elsa Matzner

L’élaboration d’un dictionnaire juridique et administratif, français-catalan

Carles Casellanos et Laia Baque

Texte intégral

1Bonjour mesdames et messieurs, tout d’abord je voudrais me présenter : Je représente une équipe de quatre personnes : trois étudiants et un professeur ; nous sommes en train d’élaborer un dictionnaire juridique et administratif de traduction français-catalan ; je dois signaler que l’aide du professeur Monsieur Castellanos a été indispensable ; sans lui ce projet n’aurait même pas été possible.

2L’élaboration d’un dictionnaire juridique et administratif français-catalan est née dans le cadre d’une matière des études de Traduction et interprétation de la Faculté de Traduction et Interprétation de l’Université Autonome de Barcelone : Traduction Spécialisée anglais-catalan (Traduccio Especialitzada « B » Francès-Català - TEB 1) qui s’est concrétisé récemment dans la traduction du domaine juridique et administratif.

3Cette initiative a pris corps à cause de la demande dérivée des perspectives d’extension de l’emploi de la langue catalane dans le domaine juridique. Une extension qui est conséquence de la législation linguistique en vigueur et de l’expansion sociale de la langue propre de la Catalogne. Quant à l’usage de la langue catalane dans le domaine administratif, il existe une expérience plus prolongée à cause de l’introduction du catalan dans l’administration dans la moitié des années 70. Ce fait a permis de développer un lexique et un style spécifiques dans le domaine de l'administration, situation qui n’a pas évolué avec la même ampleur dans le domaine du droit.

4Pour l’élaboration de ce travail on partait d’une réalité difficile : le manque de dictionnaires juridiques et administratifs en catalan et l’absence d’un corpus important, satisfaisant et normalisé d’ouvrages bilingues français-catalan.

5Le corpus qu’on a élaboré est extrait basiquement du glossaire français-catalan du Diccionari Juridic Català (Dictionnaire juridique Catalan) edité par « Enciclopèdia Catalana » et du Vocabulari administratiu francès-català (Yocahalaire administratif français-catalan), un annexe édité par la Revista de llengua i dret, Revue de langue et de droit. Ce sont deux sources très différentes : la première, le Diccionari Juridic Català de l’« Enciclopèdia Catalana », a une extension considérable (3 500 articles environ). L’autre source, le T~ocabulari administratiu francès-català, est plus précise mais excessivement brève (500 articles environ).

6Le Diccionari Juridic Català de l’« Enciclopèdia Catalana » comprend l’entrée et la distinction entre les différentes acceptions possibles, lesquelles sont suivies d’une définition et des équivalences en castillan (espagnol), français et italien. Dans ce sens cet ouvrage constitue un intéressant répertoire des articles catalans les plus remarquables dans ce domaine, répertoire qui par son extension (qui peut se comparer avec celle de notre projet) nous a été utile pour la confection du corpus essentiel de notre travail. Ce dictionnaire contient, à la fin, des glossaires des équivalences inverses en trois langues, espagnol, italien et français et c’est justement le glossaire français-catalan que nous avons utilisé pour l’élaboration des premières listes ; ces listes ont été ensuite enrichies par d’autres apports spécialement ceux du vocabulaire juridique et administratif que je viens de citer ci-dessus.

7Quant à la fiabilité des sources il faut regretter les manques du Dictionnaire juridique catalan, particulièrement, dans le glossaire français-catalan, la grande quantité des erreurs de typographie, d’orthographe et de traduction ; et une ordination et une structure vraiment chaotiques des différentes entrées. C’est pourquoi nous avons dû faire une importante et méticuleuse tâche de correction et de vérification.

8Du point de vue général, notre travail a consisté à faire un dépouillement terminologique de ces deux ouvrages, tout en éliminant les articles qu’on a considéré superflus. On a établi une liste générale des mots, qu’une fois corrigée on a disposé en tableau, en appliquant un format pratique, compréhensible et clair.

9Finalement, on doit signaler qu’il comprend, quant à sa disposition, le terme (entrée) en français, la référence bibliographique, l’équivalence en catalan et la définition du terme en français. En plus, on a cru nécessaire d’ajouter des exemples et des locutions françaises avec sa traduction au catalan.

Caution

CC DIEC

1. fiança caucio, femança ferma de dret

1. Garantie d’un engagement pris pour soi-même ou pour un autre.

1. Verser une caution, dipositar una fiança Liberté sous caution, llibertat sota fiança

2. fiador, fiançador, fermança

2. Personne qui s’engage à garantir l’exécution d’une obligation souscrite par une autre personne en cas de défaillance de celle-ci

10Ce brouillon de dictionnaire qui actuellement compte 2 600 articles environ, est à parfaire. Pendant cette première étape d’élaboration, on en a développé environ 150 en profondeur, en faisant dans ces cas-là la distinction d’acceptions et en donnant des équivalences différentes et des exemples par article. La version actuelle du corpus n’est, donc, pas encore épurée mais elle contient une première élaboration de ces articles plus importants.

11On doit signaler, d’une manière générale, les raisons qui nous ont mené à faire ce triage de 150 articles à peu près. En considérant que les langues catalane et française sont des langues très proches et, en plus, héritières d’une même origine latine, on comptait sur l’existence d’un haut degré de coïncidence dans les termes du répertoire juridique le plus général. Pourtant, la différente évolution de ces deux langues a mené aussi à un certain nombre de différences importantes qui aboutissent, dans la pratique de la traduction, aux erreurs les plus habituelles. C’est pourquoi nous avons analysé le corpus existant pour en extraire les articles qui demandaient un travail plus approfondi. La liste de ces « termes de base » est offerte en annexe.

12Pour en conclure, nous voudrions remarquer que en tant qu’auteurs de ce modeste ouvrage terminologique, nous ne sommes pas des spécialistes en droit et non plus des terminologues avec une longue expérience, et c’est pour ces raisons que nous n’estimons pas avoir le dégré de spécialisation approprié à résoudre, d’une manière indépendante, tous les doutes qui exigent un critère spécialisé.

13Notre objectif est d’arriver à rédiger un instrument utile pour la pratique de la traduction dans les domaines juridique et administratif, et on peut compter pour cette tâche avec l’inestimable conseil du centre de terminologie catalane, TERMCAT, qui est une institution catalane très qualifiée, et avec différents spécialistes rattachés aux domaines du droit et de l’administration.

Auteurs

Professeur, Université Autonome de Barcelone

Doctorante, Université Autonome de Barcelone

© Presses universitaires de Perpignan, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search