Version classiqueVersion mobile

Tautavel

 | 
Michel Martzluff
, 
Aymat Catafau
, 
Martin Galinier

Le peuplement d’une vallée méditerranéenne dans la très longue durée

Les monnaies antiques du site de Los Bonissos à Tautavel et de ses alentours immédiats

Pierre-Yves Melmoux

Texte intégral

1L’étude d’un lot de monnaies recueillies à Tautavel (Los Bonissos) et aux environs immédiats permet de dégager les grandes lignes de la circulation monétaire dans cette région. Ces monnaies donnent un aperçu fidèle des différents monnayages et des proportions dans lesquelles ils ont été conservés.

Les monnaies préaugustéennes (41 ex.)

2À l’exception d’un potin des Séquanes, les monnaies préaugustéennes reflètent la situation géographique du lieu qui apparaît comme un centre important à la croisée entre les Volques Tectosages au nord-ouest (treize monnaies à la croix de type cubiste), les Volques Arécomiques (deux petits bronzes au Démos), les Longostalètes (un as de Loukotiknos), les cités de Béziers (un bronze de Kaiantolos) et de Narbonne (un bronze d’Octave) au nord-est, les Sordons à l’est (deux sextans au caducée frappés à Ruscino), les Ibères au sud (cinq bronzes dont deux ou trois coupés d’Untikesken). Les monnaies de la République romaine complètent cet inventaire avec trois as onciaux, cinq as onciaux coupés en deux, un denier frappé en 111 ou 110 av. J.-C., deux victoriats de Cn. Lentulus frappés en 88 av. J.-C. et un quinaire de M. Cato frappé en Afrique en 47-46 av. J.-C. Un semis de Carthagène et un bronze de Syracuse laissent transparaître des relations avec le sud méditerranéen.

Les Julio-Claudiens (44 ex.)

3Après la réforme d’Auguste qui a démonétisé les monnaies préaugustéennes à l’exception des monnaies consulaires en argent, les dupondii de Nîmes dont la plupart ont été découpés (20/ 23) sont logiquement les mieux représentés avec les bronzes d’Ampurias à légende latine (trois as et six as coupés). À signaler un rare dupondius coupé en deux actuellement attribué à Toulouse. On trouve un quadrans d’Auguste, un denier fourré de Caligula et un as de Claude I tous trois frappés à Rome. L’atelier de Lyon n’est représenté que par un denier fourré de Tibère. L’éloignement géographique des ateliers de Rome et de Lyon explique en partie cette différence. Le fractionnement du numéraire (28 ex.), pratique très courante à l’époque, devait répondre au besoin de disposer localement de petit numéraire lors des transactions. La série julio-claudienne est complétée par des quadrans de Marseille au type du caducée ailé (2 ex.) et à l’aigle.

Les Flaviens (1 ex. ?)

4Cette période n’est représentée que par un denier fruste passé au feu, attribuable avec réserves aux Flaviens.

Les Antonins (4 ex.)

5Le matériel est représenté par un demi-as de Trajan, un demi-as d’Antonin le Pieux, un as de Faustine et un sesterce posthume d’Antonin frappé par Marc Aurèle. La position éloignée de Rome, seul atelier frappant monnaie impériale à cette époque, en est la principale cause. Le site semble avoir connu une activité réduite à cette époque, à moins que les importantes émissions julio-claudiennes n’aient permis de combler ce déficit.

Monnaies indéterminées du IIe siècle avant au IIe après J.-C. (7 ex.)

6Cinq as coupés en deux, un quart d’as troué et un fragment d’as, tous présentant un frai important, témoignent de la longévité des espèces et confirment la nécessité de disposer sur le site de monnaies divisionnaires de faible valeur.

Le troisième siècle (30 ex.)

7La première moitié du IIIe siècle n’est pas représentée, il faut dire que ces monnaies, souvent thésaurisées, ne se rencontrent que rarement sur site. Aux antoniniens « officiels » des empereurs Gallien, Claude II, Victorin et Tétricus I, sont associées de nombreuses imitations qui représentent une part importante du numéraire (au moins 10 monnaies). Ces imitations ont été abondamment frappées en Gaule pour pallier la pénurie du numéraire à laquelle les ateliers impériaux n’étaient pas capables de faire face. Les monnaies frappées entre 275 et 306 sont absentes car, elles aussi, étaient thésaurisées dès leur émission ; les espèces plus anciennes continuant à circuler.

Le quatrième siècle (120 ex.).

Les émissions de 307-348 (74 ex.)

8Cette partie du IVe siècle a livré le matériel le plus abondant. Un nombre important de pièces a été émis au cours de cette période, elles proviennent de la fonte massive des espèces antérieures. On recense par ordre d’importance les ateliers suivants : Arles (11 ex.), Rome (7 ex.), Lyon (5 ex.), Trèves (2 ex.), Ticinum (1 ex.), Constantinople (1 ex.) et un atelier oriental non déterminé (1 ex.). Le numéraire d’imitation tient une bonne place dans la circulation monétaire locale (18 ex.). À noter trois imitations de nummi de Trèves, deux d’Arles pour un seul de Lyon.

Les émissions de 348-408 (43 ex.)

9Les pièces en circulation proviennent principalement des ateliers occidentaux. Le numéraire arlésien prédomine (10 ex.), une monnaie a été émise à Lyon, une autre à Amiens. Le monnayage romain n’a pas été reconnu. Les frappes orientales sont représentées par deux monnaies dont une frappée à Siscia. Les imitations (8 ou 9 ex.) sont un peu moins bien représentées que dans la phase précédente. A noter une rare imitation de la fin du IVe ou de la première moitié du Ve siècle. De nombreuses monnaies présentent les traces d’une longue circulation. On assiste à un repli régional perceptible.

Frustes du IVe s. (12 ex. a minima)

10Ces monnaies sont trop abîmées pour pouvoir être identifiées, certaines présentent un frai conséquent. Elles confortent l’importance du IVe siècle dans l’occupation du site.

Le sixième siècle (1 ex.)

11La découverte d’une imitation en or d’Anastase (491-518), frappée probablement par les Francs à Toulouse en 508-511, tout en restant exceptionnelle, ne saurait étonner dans cette région qui a connu une occupation avérée à cette époque.

12Le site, éloigné des centres importants et à l’écart des principales voies de communication, semble avoir été occupé sans discontinuité, depuis le Ier siècle avant notre ère jusqu’au début ou milieu du Ve siècle après J.-C.

13Il ressort nettement que les émissions régionales tiennent la première place dans l’alimentation monétaire du site. Tautavel apparaît replié, directement lié à sa région. Le numéraire retrouvé est de faible valeur. Les monnaies d’argent sont souvent fourrées, celles du Haut-Empire ont souvent été fractionnées pour faire face à la pénurie en petites monnaies. Les monnaies sorties des ateliers non officiels sont nombreuses. Les monnaies présentent un frai important attestant d’une longue circulation.

14Cet ensemble découvert à Tautavel (Los Bonissos), avec 266 monnaies (dont 15 monnaies indéterminées), est l’un des ensembles monétaires reconnus le plus abondant du département des Pyrénées-Orientales. Il ouvre des vues nouvelles et apporte une contribution importante à la connaissance de la numismatique du Roussillon en zone rurale dans un secteur qui apparaissait bien pauvre jusque là.

Répartition chronologique des monnaies du site de Los Bonissos à Tautavel

CATALOGUE DES MONNAIES ANTIQUES DE TAUTAVEL (Los Bonissos)

Plan sommaire

A. LES MONNAIES PRÉAUGUSTÉENNES (Fin IIIe siècle av. J.-C.-27 av. J.-C.)

I. MONNAIES DES GAULES

II. MONNAIES DE LA PÉNINSULE IBÉRIQUE

III. MONNAIE DE SICILE

IV. MONNAIES DE LA RÉPUBLIQUE ROMAINE

B. LES MONNAIES IMPÉRIALES

V. MONNAIES DU HAUT-EMPIRE

a. Les Julio-Claudiens

151. Auguste (27 av. J.-C.- 14 ap. J.-C.)
2. Tibère (14-37)
3. Caligula (37-41)
4.
D’Auguste à Caligula (27 av. J.-C.-41 ap. J.-C.)
5. Claude I (41-54)
6. Monnaies frustes attribuables aux Julio-Claudiens

b. Les Flaviens ? (69-96)

161. Monnaie indéterminée

c. Les Antonins (96-192)

171. Trajan (98-117)
2. Antonin le pieux (138-161)
3. Faustine (161-176)
4. Marc-Aurèle (161-180)

d. Monnaies indéterminées du Ier s. av. J.-C. au IIe s. ap. J.-C.
e. Monnaies indéterminées des Ier et IIe s. ap. J.-C.

VI. LE TROISIÈME SIÈCLE

a. De Gallien seul à Aurélien (260-274)

181. Gallien seul (260-268)
2. Claude II (268-270)
3. Claude II ou Quintille (268-270)

b. L’empire gaulois (260-274)

191. Victorin (269-271)
2. Tétricus I (271-274)
3. Monnaies indéterminées de 268-274

VII. LE QUATRIÈME SIÈCLE

a. 307-348

201. Constantin I, Licinivs I (307-318)
2.
Constantin I, Licinivs I, Crispus, Licinius II, Constantin II (318-324)
3.
Constantin I, Licinivs I, Crispus, Licinius II, Constantin II (324-330)
4.
Constantin I, Constantin II, Constance II, Constant, Urbs Roma, Constantinopolis (330-335)
5.
Constantin II, Constance II, Constant, Constantin I déifié, Hélène, Théodora, Delmace, Hannibalien, Urbs Roma, Constantinopolis (335-341)
6. Monnayage d’imitation : Constantin I, Constantin II, Constance II, Constant, Urbs Roma, Constantinopolis (330-341)
7. Constance II, Constant Auguste (341-346/ 8)

b. 348-364

211. Constance II, Constant (348-350)
2. Magnence, Décence (350-353)
3. Constance II, Constance Galle, Julien II (353-357/ 8)
4. Constance II, Julien II (357-360)
5. Jovien, (27 juin 363-17 février 364)

c. 364-395/ 408

221. Valentinien, Valens, Gratien, Valentinien II (364-378)
2. Gratien, Valentinien II, Théodose (378-383)
3. Valentinien II, Théodose I, Arcadivs, Honorius (383-408)

VIII. MONNAIES FRUSTES OU INDÉTERMINÉES DU IIIe AU Ve SIÈCLE

a. Monnaies frustes du IIIe ou du IVe siècle
b. Monnaies frustes du IVe siècle
c. Imitation du IVe ou du Ve siècle

IX. SIXIÈME SIÈCLE (AVANT 518)

X. MONNAIES ANTIQUES FRUSTES

CATALOGUE DES MONNAIES ANTIQUES DE TAUTAVEL (Los Bonissos)

23Les monnaies marquées d’un astérisque sont reproduites dans les planches (pl. 1 : monnaies 1 à 80 ; pl. 2 : monnaies 86 à 261)

A. LES MONNAIES PRÉAUGUSTÉENNES (Fin IIIe siècle av. J.-C.-27 av. J.-C.)

I. MONNAIES DES GAULES

24- Volques tectosages

25No1* : Tête cubiste à gauche, boucle d’oreille formée d’une croisette bouletée.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er et au 2e canton, d’une hache à gauche au 3e canton et d’une ellipse au 4e canton.
Masse : 2,69 g, dimensions : 12/ 11 mm, épaisseur : 3,3 mm, axe : 9 h, B1.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 2.

26No 2* : Tête cubiste à gauche, boucle d’oreille formée de trois poires.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er et au 2e canton, d’une hache à gauche au 3e canton et d’une ellipse au 4e canton.
Masse : 2,26 g, dimensions : 14,3/ 11,7 mm, épaisseur : 2,6 mm, axe : 7 h, B2.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 6.

27No 3* : Mosaïqué.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er canton, d’une ellipse au 2e canton, d’une hache à gauche au 3e canton. Masse : 2 g, dimensions : 10/ 10,5 mm, épaisseur : 3 mm, D1.
Monnaie à la croix de type cubiste quadrangulaire du Ier s. av.-J.-C. Savès série II.

28No 4* : Mosaïqué avec trace d’une croix.
R/ Croix cantonnée d’une hache à gauche au 3e canton et d’une ellipse au 4e canton.
Masse : 1,85 g, dimensions : 12,2/ 11,1 mm, épaisseur : 2,6 mm, B3.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 25 var.

29No 5* : Mosaïqué avec motif indéterminé.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er et au 2e canton.
Masse : 1,63 g, dimensions : 10,8/ 11,2 mm, épaisseur : 2,4 mm, B4.
Monnaie à la croix de type cubiste. Ier s. av. J.-C. Savès série I ?

30No 6* : Mosaïqué.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde.
Masse : 1,59 g (fourrée), dimensions : 12,9/ 11,1 mm, épaisseur : 2,5 mm, A1.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 25.

31No 7* : Tête cubiste à gauche.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er et au 4e canton, d’une hache à gauche au 3e canton, d’une ellipse au 3e canton ?
Masse : 1,50 g (fourrée), diamètre : 12 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 8 h, B5.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 23.

32No 8* : Tête de type cubiste à gauche.
R/ Croix cantonnée d’une ellipse au 2e canton, d’une hache à gauche au 3e, d’une balle de fronde au 4e canton.
Masse : 1,44 g (fourrée), diamètre : 12 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe : 1 h, B6.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 23.

33No 9 : Mosaïqué.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er et au 4e canton, d’une hache à gauche au 3e canton.
Masse : 1,40 g (fourrée), dimensions : 13/ 11,3 mm, épaisseur : 2,5 mm, A2. Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 25.

34No 10 : Tête cubiste à gauche.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er canton, d’une hache à gauche au 3e canton.
Masse : 1,37 g (fourrée), dimensions : 11,4/ 11 mm, épaisseur : 2,5 mm, axe : 2 h, A3.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 23.

35No 11* : Tête décentrée à gauche, seule la tresse ascendante à 3 brins est visible.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er et au 4e canton, d’une ellipse au 2e canton.
Masse : 1,27 g (fourrée), dimensions : 11,1/ 11,5 mm, épaisseur : 2,1 mm, axe : 2 h, C2.
Monnaie à la croix de type cubiste, frappée du Ier s. av.- J.-C. Savès 23.

36No 12* : Mosaïqué ou tête cubiste à gauche avec une ellipse comme boucle d’oreille.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde au 1er canton et d’une hache à gauche au 3e canton.
Masse : 1,24 g (fourrée), dimensions : 11,5/ 9,7 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe 5 h ?, B7.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès série II arrondie.

37No 13* : Mosaïqué.
R/ Croix cantonnée d’une balle de fronde accostée d’un point.
Masse : 1,94 g, dimensions : 10,7/ 10,5 mm, épaisseur : 2,6 mm, A4.
Monnaie à la croix de type cubiste du Ier s. av. J.-C. Savès 30.

38- Béziers

39No 14* : Buste du roi à droite ; une massue derrière la tête.
R/ Lion courant à droite ; au-dessous légende grecque sur deux lignes : ΚΑΙΑΝΤΟΛΟΥ/ [ΒΑΣΙΑ(E)]
Masse : 9,26 g, diamètre : 25 mm, épaisseur : 3 mm, axe : 8 h, B8.
As en bronze frappé par Kaiantolos à Béziers au IIe s. av. J.-C. Traces de découpe.
LT 2416. Feugère, Py : IBL-2416. Villaronga, Benages 2685.

40- Longostalètes

41No 15* : Buste d’Hermès à droite, un caducée derrière la tête ; ΛΟΎΚΟΤΙ[knoc] devant le visage.
R/ Trépied avec légende grecque : ΛΟΝΓΟCTA/ ΛHTΏΝ et légende ibérique : “Biurbi”.
Masse : 8,09 g, diamètre : 26 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe : 2 h, A5.
Unité de bronze frappée Ier s. av. J.-C. LT 2369. Feugère, Py : IBL-2369. Villaronga, Benages 2681.

42- Narbonne

43No 16* : CAESAR ; Tête nue d’Octave à droite.
R/ Proue de navire à droite.
Masse : 15,70 g, diamètre : 29 mm, épaisseur : 3,5 mm, axe : 7 h, C3.
Dupondius frappé à Narbonne en 40 av. J.-C. RPC 518.

44- Ruscino

45A/ Dauphin à gauche ; au-dessous lettre en forme de H couché (O ou Bo en ibère).
R/ Caducée avec à gauche un motif en forme d’échelle à trois barreaux.
Sextans frappé à Ruscino au Ier s. av. J.-C. Villaronga, Benages no 2724.

46No 17* : Masse : 1,68 g, diamètre : 14,5 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 1 h, B9.

47No 18* : Masse : 1,59 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 2,4 mm, axe : 2 h, A6.

48- Volques arécomiques

49A/ VOLCAE ; Buste d’Artémis à droite ; devant, une couronne de laurier.
R/ AREC ; Démos debout à gauche, revêtu de la toge ; une longue palme devant lui.
Petit bronze du milieu du Ier s. av. J.-C. LT 2677.
Feugère, Py : VLC-2677.

50No 19* : Masse : 1,64 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe : 6 h, A7.

51No 20 : Masse : 1,39 g, dimensions : 16,6/ 13,5 mm, épaisseur : 2,1 mm, axe : 6 h, A8.

52- Séquanes (ou Suisse)

53No 21* : Grosse tête à gauche.
R/ Quadrupède à gauche, la queue relevée.
Masse : 4,09 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 3,9 mm, axe : 4 h, A9.
Potin de la fin du IIe s. et du Ier tiers du Ier s. av. J.-C.
Peut-être émis à Bâle (Suisse). LT 5368 var.

54- Monnaies frustes

55No 22 : Masse : 1,97 g, dimensions : 15/ 12,8 mm, épaisseur : 2,5 mm, petit bronze coulé (Ier s. av. J.-C.), A10

56No 23 : Masse : 3,21 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 3,7 mm, petit bronze frappé, A11.

II. MONNAIES DE LA PÉNINSULE IBÉRIQUE

57- Indigètes

58No 24 : Tête de Pallas à droite ; coup de poinçon au niveau de l’œil.
R/ Pégase à droite, au-dessous légende ibère : UNT[ikesken]
Masse : 9,11 g (demi), dimensions : 32,3/ 16,5 mm, épaisseur : 3,4 mm, axe : 4 h, D3.
As oncial du IIe s. av. J.-C. coupé en deux, portant une contremarque non déterminée.

59No 25 : Tête de Pallas à droite.
R/ Pégase à droite, la légende hors champ au-dessous.
Masse : 5,26 g (quart), diamètre : 32 mm, dimensions : 16,7/ 17 mm, épaisseur : 3,7 mm, axe : 12 h, A12.
As oncial du IIe s. av. J.-C. coupé en quatre.

60No 26* : Tête de Pallas à droite un palme au centre du casque.
R/ Pégase à droite (surmonté d’une couronne), au-dessous légende ibérique UNT[ikesken]
Masse : 3,72 g (quart), diamètre : 29 mm, dimensions : 18,6/ 13,1 mm, épaisseur : 3,2 mm, axe : 4 h, C9.
As coupé en quatre. Villaronga, Benages no 1059 ou 1060.

61- Carthagène

62No 27* : Dauphin à droite entre les légendes :[c · ca] EDI en haut et[t · popili] en bas.
R/ Palme à gauche entre les légendes : II ·[vir] en haut et QVIN en bas.
Masse : 5,99 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 2,8 mm, axe : 9 h, B10.
Semis frappé au Ier s. av. J.-C. RPC 147. Villaronga, Benages no 2526.

63- Indéterminée

64No 28 : Tête à droite ?
R/ Cavalier tenant une lance à droite.
Masse : 5,24 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 27,7/ 14,2 mm, épaisseur : 2,5 mm, A13.
As coupé en deux du IIe ou du Ier s. av. J.-C.

III. MONNAIE DE SICILE

65- Syracuse

66No 29* : Tête de Sérapis à droite.
R/ [Συραχ] O[σιωυ] en légende circulaire autour d’Isis debout à gauche tenant un sistrum et un long sceptre.
Masse : 4,64 g, diamètre : 19/ 20 mm, épaisseur : 2,9 mm, axe : 11 h, C1.
Unité de bronze frappée à Syracuse après 212 av. J.-C. SNG Copenhague no 907. Arslan 1976, no 1222-1229.

IV. MONNAIES DE LA RÉPUBLIQUE ROMAINE

67- Mallia

68No 30* : Tête casquée de Rome à droite, un bouclier derrière la tête ?
R/ Victoire tenant les rênes à deux mains sur un trige ;[t] MAL. AP. CL.Q.
VAR. à l’exergue.
Masse : 3,37 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 4 h, A15.
Denier, marqué d’un coup de burin, frappé à Rome en 111 ou 110 av. J.-C. RRC 299/1b.

69- Cornelia

70A/ Tête de Jupiter à droite.
R/ Victoire couronnant un trophée ; CN · LENT à l’exergue.
Quinaire (victoriat). RRC 345/ 2 frappé à Rome en 88 av. J.-C.

71No 31 : Masse : 1,59 g (fourré de fer), dimensions : 17,8/ 14,8 mm, épaisseur : 2,5 mm, axe : 12 h, D2

72No 32* : Masse : 1,49 g, dimensions : 15,3/ 13,5 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 4 h, contremarque poinçonnée à l’avers en forme d’anneau creux sur la joue, A16.

73- Porcia

74No 33* : Tête de Liber ou Bacchus, coiffée d’une couronne de vigne, à droite ; M · C[ato · pro · pr]
R/ Victoire assise à droite tenant une patère de la main droite ; VICTRIX (TR liès) à l’exergue.
Masse : 1,79 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 6 h, B18.
Quinaire frappé en Afrique en 47-46 av. J.-C. Babelon 11. RRC 462/ 2.

75-As de Janus

76A/ Buste bicéphale de Janus.
R/ Proue de navire à droite ;[roma] à l’exergue.
As indéterminés frappés à Rome au IIe s. av. J.-C.

77No 34 : Masse : 22,14 g, diamètre : 33 mm, épaisseur : 3,7 mm, axe : 5 h, B11.

78No 35 : Masse : 17,80 g, diamètre : 31 mm, épaisseur : 3,7 mm, B12.

79- As de Januscoupés en deux

80A/ Buste bicéphale de Janus.
R/ Proue de navire à droite ;[roma] à l’exergue.
As indéterminés coupés en deux frappés à Rome au IIe s. av. J.-C.

81No 36 : Masse : 19,60 g, diamètre : 33 mm, dimensions : 32,7/ 19,2 mm, épaisseur : 5,6 mm, axe : 11 h, A14.

82No 37 : Masse : 12,82 g, diamètre : 33 mm, dimensions : 32,7/ 13 mm, épaisseur : 4,2 mm, axe : 5 h, B13.

83No 38 : Masse : 9,71 g, diamètre : 29 mm, dimensions : 28,6/ 15 mm, épaisseur : 4,3 mm, B14.

84No 39 : Masse : 9,57 g, diamètre : 30 mm, dimensions : 29,5/ 15,4 mm, épaisseur : 4 mm, axe : 3 h, B15.

85No 40 : Masse : 9,40 g, diamètre : 31 mm, dimensions : 30,6/ 16,7 mm, épaisseur : 3,3 mm, B16.

86No 41 : Masse : 8,70 g, diamètre : 30 mm, dimensions : 29/ 14,9 mm, épaisseur : 4 mm, B17.

B. LES MONNAIES IMPÉRIALES

V. MONNAIES DU HAUT-EMPIRE

87a. Les Julio-Claudiens
27 av. J.-C.-68 ap. J.-C.

881. Auguste (27 av. J.-C.- 14 ap. J.-C.)

89- Rome

90No 42* : LA[mia si] LIVS ANNIVS en légende circulaire autour de deux mains jointes tenant un caducée.
R/ III · VIR · A[· a · a · f · f ·] en légende circulaire autour de S-C
Masse : 2,68 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 2 h, A17.
Quadrans frappé à Rome en 9 av. J.-C. RIC I, no 420, p. 74.

91- Nîmes

921er type. LT 2778. RPC 523. Dupondius frappé en 16 ou 15 à 10 av. J.-C.

93A/ IMP/ DIVI F ; Tête nue d’Auguste à droite, tête d’Agrippa portant la couronne rostrale à gauche.
R/ COL NEM ; Crocodile à droite enchaîné à une palme ornée de rubans.

94No 43* : Masse : 12,61 g, diamètre : 27 mm, épaisseur : 3,4 mm, axe : 3 h, C4.

95No 44 : Masse : 9,04 g, diamètre : 25 mm, épaisseur : 2,8 mm, axe : 3 h, C5.

96No 45 : Masse : 8,87 g, diamètre : 26 mm, épaisseur : 2,9 mm, axe : 6 h, A18.

97No 46 : Masse : 7,16 g (demi), dimensions : 25,3/ 13,9 mm, épaisseur : 3,4 mm, axe : 12 h, B19.

98No 47 : Masse : 6,85 g (demi), dimensions : 26,7/ 13,7 mm, épaisseur : 3,4 mm, axe : 10 h, C6.

99No 48 : Masse : 5,79 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,5/ 12,6 mm, épaisseur : 4 mm, axe : 10 h, B20.

100No 49 : Masse : 5,74 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,7/ 11,5 mm, épaisseur : 3,8 mm, axe : 4 h, A19. Contremarque ronde au revers : D palme D dans un grènetis. Tranche biseautée.

101No 50 : Masse : 5,39 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,1/ 17,5 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 8 h, B21.

102Imitations :

103No 51 : Masse : 5,25 g (demi), diamètre : 25 mm, dimensions : 24,6/ 13,7 mm, épaisseur : 3,2 mm, axe : 9 h, A20. Contremarque ronde D palme D dans un grènetis sur la tête d’Agrippa.

104No 52 : Masse : 5,08 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 26,7/ 15,2 mm, épaisseur : 2,8 mm, axe : 1 h, A21. Contremarque ronde à l’avers.

105No 53 : Masse : 5,02 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,1/ 13 mm, épaisseur : 3 mm, axe : 3 h, B22. Avec : · IM[p/ divi f] à l’avers.

106No 54 : Masse : 1,95 g (découpé), dimensions : 20,8/ 7,1 mm, épaisseur : 3,1 mm, axe : 10 h, A22.

1072e type. LT 2806. RPC 524. Dupondius frappé en 9 ou 8 à 3 av. J.-C.

108A/ IMP/ DIVI F ; Tête laurée d’Auguste à droite, tête d’Agrippa portant la couronne rostrale à gauche.
R/ COL NEM ; Crocodile à droite enchaîné à une palme à droite, surmonté d’une couronne et de rubans.

109No 55 : Masse : 6,69 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 27,1/ 16,4 mm, épaisseur : 3,3 mm, axe : 12 h, B23. Frappe décentrée.

110No 56 : Masse : 5,40 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 27,5/ 13,2 mm, épaisseur : 2,9 mm, axe : 4 h, A23.

111No 57 : Masse : 5,21 g (demi), dimensions : 26,6/ 13,1 mm, épaisseur : 3,1 mm, axe : 1 h, C7.

1121er ou 2e type. RPC 523-524. Dupondius frappé entre 16 ou 15 et 3 av. J.-C.

113No 58 : Masse : 6,61 g (demi), dimensions : 26,4/ 13,6 mm, épaisseur : 3,4 mm, axe : 11 h, A24.

114No 59 : Masse : 4,52 g (demi), diamètre : 25 mm, dimensions : 24,5/ 13,8 mm, épaisseur : 2,8 mm, A25. Contremarque ronde devant le visage d’Agrippa : D[palme D ?]

115No 60 : Masse : 5,79 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 26/ 13,2 mm, épaisseur : 3,3 mm, axe : 4 h, B24.

116No 61 : Masse : 5,42 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,8/ 13,4 mm, épaisseur : 3 mm, axe : 12 h, B25.

1173e type. LT 2837. RPC 525. Dupondius frappé en 2 av. J.-C à 10-14 ap. J.-C.

118A/ IMP/ DIVI F ; Tête laurée d’Auguste à droite, tête d’Agrippa portant la couronne rostrale à gauche. P P
R/ COL NEM ; Crocodile à droite enchaîné à une palme à gauche, surmonté d’une couronne et de rubans.

119No 62 : Masse : 6,36 g (demi), dimensions : 25,2/ 13,9 mm, épaisseur : 3,8 mm, axe : 4 h, D5.

120No 63 : Masse : 5,41 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,5/ 11,4 mm, épaisseur : 3,6 mm, axe : 8 h, A26.

121No 64 : Masse : 4,71 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 23,6/ 12,5 mm, épaisseur : 3,6 mm, axe : 2 h, A27.

1222e ou 3e type. RPC 524 ou 525. Dupondius frappé entre 9/ 8 av. J.-C. et 14 ap. J.-C.

123No 65 : Masse : 5,80 g (demi), diamètre : 25 mm, dimensions : 25,1/ 12,9 mm, épaisseur : 3,7 mm, axe : 7 h, A28.

124- Toulouse

125No 66* :[imp/ ] D[ivi f] ;[Tête nue d’Auguste à droite], tête d’Agrippa portant la couronne rostrale à gauche.
R/ Proue de navire à droite surmonté d’un médaillon à tête de bélier.
Masse : 6,63 g (manque), diamètre : 27 mm, dimensions : 26/ 13,6 mm, épaisseur : 3,8 mm, axe : 5 h, B26. Dupondius coupé en deux frappé à Toulouse vers 27 av. J.-C. LT 4660. RPC 533. Geneviève 2008.

1262. Tibère (14-37)

127- Lyon

128No 67 :[ti caesar d] IV[i]-AVG[f avgvstvs] ; Tête laurée de Tibère à droite.
R/ [pontif maxim] ; La Justice assise à droite sur un trône, tenant un long sceptre ou une haste et une branche.
Masse : 2,21 g (manque), diamètre : 18,5 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 6 h, A. 29.
Denier fourré et troué, frappé à Lyon ou dans un atelier local entre 14 et 34 ap. J.-C. RIC I, no 27, 29 ou 30.

1293. Caligula (37-41)

130- Rome

131No 68* : C CAESAR[a] VG PON M TR POT[III] COS III ; Tête laurée de Caligula à droite.
R/ SPQR/ PP/ OB C S sur trois lignes dans une couronne de chêne.
Masse : 2,59 g (fourré), diamètre : 18 mm, épaisseur : 2,1 mm, axe : 11 h, B27.
Denier fourré et troué, frappé dans un atelier local ou à Rome en 40 ap. J.-C. RIC I, no 19, p. 109.

1324. D’Auguste à Caligula (27 av. J.-C.-41 ap. J.-C.)

133- Ampurias

134Tête de Pallas à droite. Contremarques : DD devant le buste et dauphin dans un grènetis sur le casque.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne de points ; au-dessous : EMPOR As frappé à Emporiae. Villaronga 1977, no 111. RPC 257.

135No 69 : Masse : 11,94 g, diamètre : 27 mm, épaisseur : 3,2 mm, axe : 6 h, A30.

136No 70* : Masse : 10,85 g, diamètre : 28 mm, épaisseur : 2,6 mm, axe : 12 h, B28.

137No 71 : Tête de Pallas à droite.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne de points ; au-dessous : EMPOR
Masse : 12,12 g, diamètre : 28 mm, épaisseur : 2,7 mm, axe : 3 h, tranche biseautée, A31.
As. Villaronga 1977, no 107B. Villaronga, Benages 1099 var.

138No 72 : Tête de Pallas à droite.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne de points ; au-dessous :[e]MPOR avec les lettres MP liées.
Masse : 5,23 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 27,2/ 14,3 mm, épaisseur : 2,9 mm, axe : 1 h, A32.

139No 73 : Tête de Pallas à droite.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne de points ; au-dessous : EMP[or]

140Masse : 4,50 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 26,6/ 13 mm, épaisseur : 2,8 mm, axe : 11 h, A33.

141No 74 : Tête de Pallas à droite.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne ; au-dessous :[empo]RI
Masse : 3,33 g (demi), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,6/ 13 mm, épaisseur : 2,5 mm, axe : 4 h, A. 34.

142No 75 : Fruste.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne.
Masse : 3,58 g (demi), dimensions : 26,5/ 14 mm, épaisseur : 2 mm, D4.
No 76 : Tête de Pallas à droite. Devant le visage : L · M[rvf p c q]
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne ; au-dessous :[emp]OR
Masse : 4,72 g (demi), diamètre : 28 mm, dimensions : 28,1/ 14,9 mm, épaisseur : 2,5 mm, axe : 2 h, B29.
RPC 246. Villaronga, Benages 1080.

143No 77 : Tête de Pallas à droite.
R/ Pégase à droite surmonté d’une couronne ; au-dessous :[emp]ORIT
Masse : 3,82 g (demi), diamètre : 27 mm, dimensions : 26,3/ 13,8 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe : 8 h, B30.

144- Marseille

145No 78* : Buste de Minerve casqué à droite ; MA[--] devant le visage.
R/ NA à gauche d’un caducée ailé.
Masse : 2,33 g, diamètre : 11 mm, épaisseur : 3,7 mm, axe : 11 h, B31.
Quadrans frappé à Marseille sous les julio-claudiens. BN 2015-2018. Feugère, Py : PBM-75-10 var.

146No 79 : Tête à droite ; M[--] devant le visage.
R/ M en bas à droite d’un caducée ailé.
Masse : 2,47 g, diamètre : 11,5 mm, épaisseur : 4 mm, axe : 3 h, B32.
Quadrans frappé à Marseille sous les julio-claudiens. BN 2037-2038 ?

147No 80* : Tête casquée de Minerve à droite ;[----] A devant le visage.
R/ MAC[--] à gauche d’un aigle éployé à droite.
Masse : 1,91 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 3,8 mm, axe : 8 h, C8.
Quadrans frappé à Marseille sous les julio-claudiens. LT 1972. BN 1970 et suiv.

1485. Claude I (41-54)

149- Rome

150No 81 : TI CLAVDIVS CAESAR · AVG P[m tr p imp] ou[. m tr p. imp. p. p] ; Tête nue de l’empereur à gauche. R/ Pallas debout à droite, lançant un javelot et tenant un bouclier ;[s]-C dans le champ.
Masse : 10,37 g, diamètre : 27 mm, épaisseur : 3 mm, axe : 6 h, A35.
As frappé en 41-42 ou en 42-43. Cohen 84. Giard, p. 99, no 179-180 ou p. 104, no 233-234.

1516. Monnaies frustes attribuables aux Julio-Claudiens

152- Monnaie indéterminée

153No 82 : Tête à droite avec trace de légende latine.
R/ Fruste.
Masse : 5,79 g (demi), diamètre : 29 mm, dimensions : 28,5/ 14,9 mm, épaisseur : 3,1 mm, B33.
As coupé en deux probablement frappé dans la Péninsule ibérique.

154- Monnayage d’imitation

155No 83 :[---] AVG[---] ; Tête nue à gauche.
R/ S-C dans le champ ; Fruste.
Masse : 6,66 g, diamètre : 26 mm, épaisseur : 2,5 mm, A36.
Imitation fruste d’un as.

156No 84 : Tête à droite.
R/ S-C ; Pallas debout à droite lançant un javelot et tenant un bouclier.
Masse : 3,50 g (demi-as), diamètre : 26 mm, dimensions : 26,1/ 13,3 mm, épaisseur : 2,6 mm, axe : 6 h, B34.
Imitation probable d’un as de Claude I coupé en deux.

157No 85 :[-----] AVG ; Tête à gauche.
R/ Fruste.
Masse : 3,20 g (demi-as), diamètre : 27 mm, dimensions : 26/ 13 mm, épaisseur : 2,4 mm, cuivre, A37.

158b. Les Flaviens ? (69-96)

1591. Monnaie indéterminée

160No 86* :[---------] S C[-----] ; Tête laurée ? à droite.
R/ Fruste.
Masse : 2,63 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 2,2 mm, C10.
Denier ? ayant subit l’action du feu, portant au revers l’empreinte d’un poinçon en forme de L

161c. Les Antonins (96-192)

1621. Trajan (98-117)

163No 87 :[imp] CAES NERVA TRAIA[n avg germ----] ; Tête laurée de Trajan à droite.
R/ TR POT[cos II (ou) III] S[c] ; Victoire tenant un bouclier sur lequel on lit : S. P. Q. R. et une palme.
Masse : 3,65 g (demi), diamètre : 29 mm, dimensions : 27,6/ 12,4 mm, épaisseur : 2,8 mm, axe : 6 h, B35.
As en cuivre coupé en deux frappé à Rome en 98-99 ou en 99-100. RIC III, no 395, 402 ou 417, p. 273-274.

1642. Antonin le pieux (138-161)

165No 88* :[---anto] NINVS-AVG[---] ; Tête laurée d’Antonin à gauche.
R/ Fruste[VI---] ; Fruste.
Masse : 4,92 g (demi), diamètre : 25 mm, dimensions : 25/ 13,8 mm, épaisseur : 3,4 mm, axe : 6 h, B36.
As coupé en deux frappé à Rome par Antonin.

1663. Faustine (161-176)

167No 89 :[--] V[----] ; Buste de Faustine à droite.
R/ IV[no----] S[c] ; Junon debout à gauche ?
Masse : 9,11 g, diamètre : 25 mm, épaisseur : 3,7 mm, axe : 6 h, A38.
As au nom de Faustine.

1684. Marc-Aurèle (161-180)

169No 90* : DIVVS M AN-TONINVS PIVS ; Tête nue d’Antonin à droite.
R/ [consecratio] S-C ; Marc Aurèle tenant une victoire, assis sur une chaise posée sur un char tiré par quatre éléphants à droite.
Masse : 23,13 g, diamètre : 31 mm, épaisseur : 4,4 mm, axe : 6 h, A39.
Sesterce posthume d’Antonin le pieux frappé par Marc Aurèle. RIC III, no 661, p. 441.

170d. Monnaies indéterminées du Ier s. av. J.-C. au IIe s. ap. J.-C.

171No 91 : Masse : 5,66 g (demi-as), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,6/ 14 mm, épaisseur : 3,5 mm, B37.

172No 92 : Masse : 5,49 g (demi-as), diamètre : 28 mm, dimensions : 28,1/ 14,6 mm, épaisseur : 3,5 mm, B38.

173No 93 : Masse : 5,17 g, (demi-as), diamètre : 26 mm, dimensions : 25,6/ 13,6 mm, épaisseur : 3 mm, B39.

174No 94 : Masse : 3,92 g (demi-as), diamètre : 28 mm, dimensions : 25,5/ 9,8 mm, épaisseur : 3,2 mm, A40.

175No 95 : Masse : 1,81 g (fragment d’as), diamètre : 27/ 28 mm, épaisseur : 3,6 mm, A41.

176e. Monnaies indéterminées des Ier et IIe s. ap. J.-C.

177No 96 : Masse : 4,99 g (demi-as), diamètre : 27 mm, dimensions : 26,8/ 12,8 mm, épaisseur : 2,8 mm, A42.

178No 97 : Masse : 2,72 g (quart d’as troué), dimensions : 15,1/ 13,5 mm, épaisseur : 2,9 mm, A43.

VI. LE TROISIÈME SIÈCLE

179a. De Gallien seul à Aurélien (260-274)

180(Toutes les monnaies sont des antoniniens)

181i. Gallien seul (260-268)

182- Rome

183No 98 : GALLIENVS AVG ; Buste radié de l’empereur à droite.
R/ APOLLINI CONS AVG ; Centaure tirant à l’arc, marchant à droite ; Z à l’exergue.
Masse : 2,50 g, diamètre : 21 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 12 h, A44.
Émission de 267-268 (dite du bestiaire). RIC V-1, no 163, p. 145.

184No 99 : GALLIENVS AVG ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ APOLLINI CONS A[vg] ; Centaure tenant un globe et des flèches marchant à gauche ; lettre indéterminée à l’exergue.
Masse : 2,92 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 6 h, A45.
Émission de 267-268 (dite du bestiaire). RIC V-1, no 164, p. 145.

185- Atelier officiel non déterminé

186No 100 : GAL[lie] NVS A[vg] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [abvd] ANTIA A[vg] ; L’Abondance débout à droite. Masse : 2,24 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 12 h, A46.

187No 101 : GALLIENVS AVG ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ PA-[x avg] ; La Paix débout à gauche tenant une palme et un sceptre ; lettre indéterminée (V ou T) à gauche. Masse : 1,76 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 12 h, A47.

188No 102 :[gallienv] S AVG ; Tête radiée de l’empereur à droite. R/ Fruste ; Divinité à gauche.
Masse : 1,79 g (manque), diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, A48

189No 103 :[gallie] NVS AV[g] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [---------] AVG ; Fruste.
Masse : 1,34 g (quart), diamètre : 21 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 6 h, A49.

190No 104 : GALL[ienvs] AVG ; Buste radié et drapé de l’empereur à droite.
R/ FORTVNA[REDVX] ; La Fortune debout la tête tournée vers la gauche, portant un gouvernail et une corne d’abondance.
Masse : 2,10 g, diamètre : 19,3 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 5 h, fouilles Jean Abélanet.

1912. Claude II (268-270)

192- Rome

193No 105* : IMP C CL[avdivs] AVG ; Buste radié et cuirassé de l’empereur à droite.
R/ [a]NNONA AVG ; L’Abondance debout à gauche tenant des épis et une corne d’abondance, posant le pied droit sur une proue de navire ; pas de lettre dans le champ.
Masse : 1,89 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,1 mm, axe : 6 h, B40.
RIC
V-1, no 18, p. 213.

194No 106 :[im]P C CLAVD[ivs avg] ; Buste radié, drapé et cuirassé de l’empereur à droite.
R/ IOVI V[ictori] ; Jupiter debout à gauche tenant un foudre et un sceptre.
Masse : 2,02 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 6 h, A50.
RIC
V-1, no 53 p. 215.

195- Atelier officiel indéterminé

196No 107 :[im]P C CLAV[divs avg] ; Buste radié, drapé et cuirassé de l’empereur à droite.
R/ [pr] O[viden]T AVG ; La Providence debout à gauche, tenant une baguette et une corne d’abondance, appuyée sur une colonne à droite.
Masse : 2,28 g, diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, A51.

197No 108 :[---] VS A[vg] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ Fruste.
Masse : 2,19 g (manque), diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,9 mm, A52.

198- Rome ou monnayage local (Gaule)

199No 109 : DIVO[clavdio] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [co] NSECRATI[o] ; Type à l’autel allumé (après 270).
Masse : 2,22 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, B41.

200No 110 : D[ivo clavd] I[o] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [co] NSE[cratio] ; Type à l’autel allumé (après 270).
Masse : 1,88 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B42.

201No 111 :[divo] CLAVDIO ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ CONSECRA[tio] ; Type à l’autel allumé (après 270).
Masse : 1,87 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, B43.

202No 112 : DIV[o clavdio] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [co] NSECRATIO ; Type à l’autel allumé (après 270).

203Masse : 1,48 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B44.

204- Monnayage d’imitation

205No 113 :[---------] AVG ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ Fruste ; Victoire à gauche.
Masse : 1,67 g (trouée puis coupé en deux), diamètre : 17 mm, épaisseur : 2 mm ; axe : 4 h, A53.

206- Monnayage d’imitation au type consecratio (après 270)

207No 114 :[divo] CL[audio] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [consec]RATIO ; Type à l’autel allumé.
Masse : 1,79 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 10 h, A54.

208No 115 :[divo claudio] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [consecratio] ; Type à l’autel allumé.
Masse : 2,22 g, diamètre : 18/ 19 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h ?, A55.

209No 116 : III[------] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [conse] CRATIO ; Type à l’autel allumé.
Masse : 1,02 g (manque), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 5 h, A56.

210No 117 : DIVO C[laudio] ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ [consecra] TIO ; Type à l’aigle à gauche tournant la tête à droite.
Masse : 2,53 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe : 11 h, A57.

211No 118 :[divo cla] VDIO ; Tête radiée de l’empereur à droite.
R/ COM[es avg ?] ; Type à la victoire tenant une couronne et marchant à gauche.
Masse : 1,92 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 1 h, A58.

2123. Claude II ou Quintille (268-270)

213- Atelier officiel indéterminé

214No 119 : Buste radié et drapé de Claude ou de Quintille à droite.
R/ Divinité debout à gauche.
Masse : 3,26 g, diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 2 h, B45.

215b. L’empire gaulois (260-274)

2161. Victorin (269-271)

217- Cologne

218No 120 : IMP C VICTORIANVS PF AVG ; Buste radié de Victorin à droite.
R/ PAX AVG ; La Paix debout à gauche tenant une branche d’olivier et un sceptre transversal ; dans le champ : V et une étoile (*).
Masse : 2,04 g, diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, B46.
6e émission de 269. Elmer 682. RIC V-2, no 118.

219- Monnayage d’imitation

220No 121 : Tête ou buste radié à droite.
R/ La Santé à gauche nourrissant un serpent enroulé autour d’un autel.
Masse : 2,12 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 2,2 mm, B49. Imitation d’un antoninien frappé à Cologne en 270-271, type Elmer 697.

2212. Tétricus I (271-274)

222- Cologne

223No 122 : IMP C TETR[icvs pf avg] ; Buste radié et drapé à droite.
R/ [co] M[es avg] ; Victoire debout à gauche tenant une couronne et une palme.
Masse : 1,51 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, A59.
4e émission de 272-273. Elmer 770/ 774. RIC V-2, no 56.

224No 123 :[imp] C TETRICVS[pf avg] ; Buste radié, drapé et cuirassé à droite.
R/ [pax avg] ; La Paix debout à gauche tenant une branche d’olivier et un sceptre.
Masse : 2,01 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 12 h, B47.
4e émission de 272-273. Elmer 771/ 775. RIC V-2, no 100.

225No 124 :[imp] C TE[tricvs pf avg] ; Buste radié et drapé à droite.
R/ [victoria avg] ; Victoire marchant à gauche tenant une couronne et une palme.
Masse : 1,92 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, A60.
3e émission de 272. Elmer 765/ 768.

226- Monnayage d’imitation

227No 125 : Tête barbare radiée à droite.
R/ [---TI----] ; Type Laetitia tenant une couronne et une ancre.
Masse : 2,19 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 2 h, A61.

228No 126 : IM[p c tetricvs pf avg ?] ; Buste radié, drapé et cuirassé à droite.
R/ [p] A-X[av] G ; La Paix debout à gauche tenant une branche d’olivier et un sceptre.
Masse : 1,54 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B48.
Imitation d’un antoninien frappé par Tétricus I à Cologne de type Elmer 771/ 775, RIC V-2, no 100.

2293. Monnaies indéterminées de 268-274

230- Monnayage d’imitation

231No 127 : Tête barbare radiée à droite.
R/ [---] V[---] ; Victoire ? debout à gauche.
Masse : 2,75 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 11 h, A62.

VII. LE QUATRIÈME SIÈCLE

232a. 307-348

233i. Constantin I, Licinivs I (307-318)

234- Ticinum

235No 128* : CONSTANTINVS PF AVG ; Buste lauré et cuirassé à droite.
R/ SOLI INVI-C-TO COMITI ; Soleil debout à droite regardant à gauche, chlamys sur les épaules, levant la main droite et tenant un globe ; PT à l’exergue.
Masse : 3,44 g, diamètre : 22 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 5 h, B50.
Follis frappé par Constantin I en 312-313. RIC VI, no 131a, p. 298

236- Lyon

237No 129* : IMP CONSTANTINVS AVG ; Buste lauré et cuirassé à droite.
R/ SOLI INVIC-TO COMITI ; TF/ * PLG ; Soleil débout à gauche, chlamys sur l’épaule gauche, levant la main droite et tenant un globe.
Masse : 3,07 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 6 h, B51.
Follis frappé par Constantin I en 315-316. RIC VII, no 34, p. 124.

2382. Constantin I, Licinivs I, Crispus, Licinius II, Constantin II (318-324)

239- Type Beata Tranquillitas : globe posé sur un autel portant : VOT/ IS/ XX

240Atelier officiel indéterminé

241No 130 : CRISPVS-NOBIL C ; Buste casqué et cuirassé à gauche.
R/ BEATA[TRAN QVILLITAS] ; P[] à l’exergue.
Masse : 3,24 g, diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 6 h, A63.

242Nummus frappé par Crispus en 321-323 dans un atelier indéterminé.

243Monnayage d’imitation

244No 131 :[cons] TANTI[nvs ivn nob c] ; Buste couronné et drapé à droite.
R/ BEATA T[ran-qvillitas] ; V/ PTR[] à l’exergue.
Masse : 0,92 g (manque), diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, A64.
Imitation d’un nummus frappé par Constantin II à Trèves en 321-323. RIC VII, p. 190-201.

245- Type Caesar Nostrorum : couronne portant VOT X Atelier officiel indéterminé

246No 132* : CRISPVS-NOB CAES ; Tête laurée de Cripus à droite.
R/ CAESAR NOSTROR-VM VOT X ;[-] T[-] à l’exergue.
Imitation d’un nummus frappé par Crispus entre 321 et 324 dans un atelier indéterminé.
Masse : 1,44 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 12 h, troué, C11.

2473. Constantin I, Licinivs I, Crispus, Licinius II, Constantin II (324-330)

248- Arles

249No 133* : CONSTAN-TINVS AVG ; Tête laurée à droite. R/ VIRTV-S AVGG ; Porte de camp à quatre tourelles, portes ouvertes ; S/ F ARLS à l’exergue.
Masse : 2,90 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, B52.
Follis frappé par Constantin I en 327-328. RIC VII, no 313, p. 268. Ferrando 500.

250- Trèves

251No 134* : CONSTAN-TINVS AVG ; Tête laurée à droite. R/ PROVIDEN-TI[ae avgg] ; Porte de camp à deux tourelles, surmontée d’une étoile ; PTR (croisant pointé) à l’exergue.
Masse : 1,92 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, B53.
Follis frappé par Constantin I en 326. RIC VII, no 475, p. 209.

2524. Constantin I, Constantin II, Constance II, Constant, Urbs Roma, Constantinopolis (330-335)

253- Type Gloria Exercitus : deux enseignes entre deux soldats Arles

254No 135* : FL IVL CONSTANS NOB C ; Buste lauré, drapé, cuirassé vu de derrière, à droite.
R/ GLOR-IA EXERC-ITVS ; Chrisme/ SCONST à l’exergue. Masse : 1,51 g, dimensions : 19/ 16,6 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, B55.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 335 par Constant. RIC VII, no 384, p. 275. Ferrando 1193.

255Lyon

256No 136 : CONSTANTINVS IVN[nob c] ; Buste à droite.
R/ [glor-ia] EX[erc-i] TVS ;[--] LG à l’exergue.
Masse : 1,57 g, diamètre : 16,5 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, B56.
Nummus frappé au 1/ 132e de livre en 330-335 par Constantin II. RIC VII, p. 137-140.

257Atelier officiel indéterminé

258No 137 :[constanti]-NVS MAX AVG ; Buste diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLOR-IA EXERC-ITVS ; Fruste.
Masse : 1,79 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B57.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 330-335 par Constantin I.

259No 138 :[fl ivl] CONSTANTIVS N[ob c] ; Buste lauré, drapé et cuirassé à droite.
R/ [gloria-exerc-itvs] ; Fruste.
Masse : 1,27 g (manque), diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, A65.
Nummus frappé au 1/ 132e de livre de Constance II.

260Monnayage d’imitation

261No 139* : FL IVL CONSTANTIVS NOB C ; Buste lauré, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLOR-IA EXERC-ITVS ; SCONST à l’exergue.
Masse : 2,15 g, diamètre : 18,5 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, B54.
Nummus
(ou imitation) frappé au 1/ 132e de livre en 330 par Constance II. RIC VII, no 342, p. 270.

262No 140 : CONSTANTINVS IVN N C ; Buste lauré et drapé à droite.
R/ [glor]-IA EX[erc]-ITV[s] ; Fruste.
Masse : 1,23 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A66.
Nummus
frappé au 1/ 192e de livre imitant un nummus de Constantin II frappé au 1/ 132e de livre.

263- Type à la Louve allaitant les jumeaux

264Rome

265No 141* : VRBS-ROMA ; Buste casqué et cuirassé de Rome à gauche.
R/ Sans légende ; RFQ l’exergue.
Masse : 2,17 g, diamètre : 17,5 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B58.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 330. RIC VII, no 331, p. 336.

266- Type Constantinopolis

267Arles

268No 142* : CONSTAN-TINOPOLIS ; Buste de la ville casqué et cuirassé à gauche.
R/ Sans légende ; Victoire tenant un bouclier debout à gauche sur une proue ; (branche à gauche) PCONST
Masse : 2,16 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, B59.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 331-332. RIC VII, no 369, p. 273. Ferrando 933.

2695. Constantin II, Constance II, Constant, Constantin I déifié, Hélène, Théodora, Delmace, Hannibalien, Urbs Roma, Constantinopolis (335-341)

270- Type Gloria Exercitus : une enseigne entre deux soldats

271Arles

272No 143* : FL IVL CONSTANS NOB C ; Buste lauré, drapé, cuirassé vu de derrière, à droite.
R/ GLOR-IA EXERC-ITVS ; Chrisme/ SCONST à l’exergue.
Masse : 1,32 g, dimensions : 16/ 15,2 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, B60.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 335-336 par Constant. RIC VII, no 397, p. 276. Ferrando 1195.

273No 144 :[cons] TAN[----] ; Buste à droite.
R/ [glor ia exerc itvs] ; O sur l’enseigne ;[(p ou s) const] à l’exergue.
Masse : 1,08 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, B61.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre entre 337 et 340. RIC VII, p. 278 ou RIC VIII, p. 205.

274Rome

275No 145 :[fl i] VL CONSTANTIVS N[OB C] ; Buste lauré, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLOR-[ia exerc-itvs] ; R* T à l’exergue.
Masse : 0,57 g (fragment), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1 mm, axe : 5 h, A67.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre par Constance II en 336-337. RIC VII, no 393, p. 344.

276Trèves

277No 146 : CONSTANS-[pf avg] ; Buste lauré et diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ [glor ia] EXER[c-itvs] ; M sur l’enseigne ;[tr (p ou s)] à l’exergue.
Masse : 1,32 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, B62.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre après avril 340 par Constant. RIC VIII, no 112, p. 145.

278Atelier officiel indéterminé

279No 147 : FL IVL CONSTANTIVS NOB C ; Buste lauré, drapé et cuirassé à droite.
R/ [glor ia exerc-] ITVS ;[] T à l’exergue.
Masse : 1,55 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, B64.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre par Contance II en 336-337.

280No 148 : Fruste ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ [glor-ia] EXERC[-itvs] ; Fruste.
Masse : 1,57 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A68.

281No 149 :[---] ANTIVS AVG ; Buste à droite.
R/ [glor i] A-EXER[c-itvs] ; Fruste.
Masse : 1,29 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, B65.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre par Contance II en 337-340.

282No 150 : CONSTAN[ti]-VS PF AVG ; Buste diadémé drapé et cuirassé à droite.
R/ GLOR-[ia exerc itvs] ; Fruste.
Masse : 1,10 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 6 h, B66.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre par Contance II en 337-340.

283No 151 : CONSTANTI-[nvs----] ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ [glor]-IA[exerc-i] TVS ;[] I[] à l’exergue.
Masse : 0,87 g (manque), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, A71.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre par Constantin II en 336-337.
A/ Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ [glor-ia exerc-itvs] ; Fruste.

284No 152 : Masse : 1,59 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B63.

285No 153 : Masse : 1,12 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, A69.

286No 154 : Masse : 1 g (manque), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 12 h, B67.

287No 155 : Masse : 0,95 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, A70.

288No 156 : Masse : 0,95 g (manque), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 12 h, B68.

289No 157 : Masse : 1,38 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 6 h, C12.

290Atelier officiel ou monnayage d’imitation

291No 158 : Fruste ; Buste à droite.
R/ [glor-ia exerc-itvs] ; Fruste.
Masse : 1,48 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, B69.

292Monnayage d’imitation

293No 159 :[dn fl cons]-TAN[s avg] ; Buste à droite.
R/ [g] LOR-[ia exerc-itvs] ; Fruste.
Masse : 1,10 g (manque), diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 6 h, A73.
Nummus
au 1/ 192e de livre frappé par Constant en 337-340.

294No 160 : DN CONSTAN-TIVS PF AVG ; Tête diadémé de rosettes à droite.
R/ G[lor ia exer] C-ITVS ; O sur l’enseigne ;[(p ou s)] CONS[t] à l’exergue.
Masse : 0,84 g (manque), diamètre : 15,5 mm, épaisseur : 1 mm, axe : 6 h, B72.
Imitation de belle qualité d’un nummus de Constance II frappé à Arles en 337 (Ferrando 1090).
A/ Fruste ; Buste diadémé à droite.
R/ [glor-ia exerc-itvs]

295No 161 : Masse : 1,23 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, B70.

296No 162 : Masse : 1,18 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B71.

297No 163 : Masse : 1,11 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, A72.

298No 164 : Masse : 0,97 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 7 h, A74.

299No 165 : Masse : 0,91 g, diamètre : 11 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 4 h, B73.

300- Type Aeterna Pietas : l’empereur debout à gauche tenant un globe et une haste

301Lyon

302No 166 :[di] VO CON[-stantino p] ; Buste lauré et voilé de Constantin déifié à droite.
R/ [aeterna pietas] ; Chrisme/ [(P ou S) LG]
Masse : 1,26 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, B74.
Nummus
posthume de Constantin Ier frappé en 337-340. RIC VIII, no 3, p. 178.

303- Type au quadrige à droite

304Lyon

305No 167* :[divo cons] T-ANTINO A[vg] ; Buste voilé de Constantin déifié à droite.
R/ Sans légende ; L’empereur voilé dans un quadrige à droite ;[s]/ (palme) SLG à l’exergue.
Masse : 1,33 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 6 h, A75.
Nummus
posthume de Constantin Ier frappé en 337-340. RIC VIII, no 12, p. 178.

306Constantinople

307No 168 : DV CON[stanti-nvs] PT AVGG ; Buste drapé et cuirassé de Constantin déifié à droite.
R/ Sans légende ; L’empereur voilé dans un quadrige à droite ;*/ [c] ON[s][ ?] à l’exergue.
Masse : 1,12 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 6 h, B75.
Nummus
posthume de Constantin Ier frappé en 337-340. RIC VIII, no 52, p. 450.

308- Type Securitas Reipublica : la Sécurité debout à gauche appuyée sur une colonne et tenant un sceptre.

309Rome

310No 169 : DN FL CONSTANS AVG ; Buste lauré et diadémé de rosettes à droite.
R/ SECVRITAS REI P ; R (palme) Є à l’exergue.
Masse : 1,47 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B76.
Nummus
frappé par Constant en 337-340 dans la 5e officine. RIC VIII, no 34, p. 250.

311No 170 :[dn fl constan… avg] ; Buste lauré et diadémé de rosettes à droite.
R/ [secvritas rei p (ub)] ;[r ( ?) ?] à l’exergue.
Masse : 1,26 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, A76.
Nummus
frappé par Constance II ou Constant en 337-340. RIC VIII, p. 249-250.

312No 171 :[dn fl constan… avg] ; Buste lauré et diadémé de rosettes, cuirassé et drapé, à droite.
R/ [s] ECVR[itas rei p (ub)] ;[r ( ?) ?] à l’exergue.
Masse : 1,15 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, A77.
Nummus
frappé par Constance II ou Constant en 337-340. RIC VIII, p. 249-250.

313No 172 :[dn fl constan... avg] ; Buste lauré et diadémé de rosettes à droite.
R/ SE[cvritas rei p (ub)] ; R (palme) S à l’exergue.
Masse : 0,40 g (fragment), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 12 h, A78.
Nummus
frappé dans la 2e officine par Constance II ou Constant en 337-340. RIC VIII, no 33, 34 ou 37, p. 250.

314- Type Constantinopolis

315Atelier officiel indéterminé

316No 173 :[constan-t] INOPOLIS ; Buste de la ville casqué et cuirassé à gauche.
R/ Sans légende ; Victoire debout à gauche sur une proue.
Masse : 1,88 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, A79.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 330-335.

317No 174 :[constan-tinopolis] ; Buste de la ville casqué et cuirassé à gauche.

318R/ Sans légende ; Victoire debout à gauche sur une proue.
Masse : 1,48 g (manque), diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 12 h, A80.
Nummus
frappé au 1/ 132e de livre en 330-335.

319- Type à la Louve allaitant les jumeaux

320Arles

321No 175 : VR[bs]-ROMA ; Buste casqué et cuirassé de Rome à gauche.
R/ Sans légende ; La louve à gauche allaitant les jumeaux ; O/ [] CONST à l’exergue.
Masse : 1,14 g (manque), diamètre : 14/ 15 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, A81.
Nummus
frappé à Arles en 337-340. RIC VIII, no 8, p. 205. Ferrando, no 973 ou 974.

3226. Monnayage d’imitation : Constantin I, Constantin II, Constance II, Constant, Urbs Roma, Constantinopolis (330-341)

323- Type Constantinopolis

324Monnayage d’imitation

325No 176 : CONSTAN-TINOPOLIS ; Buste de Constantin II casqué et cuirassé à gauche.
R/ Sans légende ; Victoire debout à gauche sur une proue ; TR · S · à l’exergue.
Masse : 1,22 g, diamètre : 14/ 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, A82.
Imitation d’un nummus au 1/ 204e de livre frappé à Trèves.

326No 177 :[c]ONS[tan-tinopolis] ; Buste de la ville casqué et cuirassé à gauche.
R/ Sans légende ; Victoire debout à gauche sur une proue ; (croissant)/ S CON[st] à l’exergue.
Masse : 1,04 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 6 h, A83.
Imitation d’un nummus au 1/ 204e de livre frappé à Arles en 337-338 (Ferrando 948).

327- Type Urbs Roma

328Monnayage d’imitation

329A/ [vrbs-roma] ; Buste casqué et cuirassé de Rome à gauche.
R/ Sans légende ; La louve à gauche allaitant les jumeaux.

330No 178 : Masse : 1,15 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, A84.

331No 179 : Masse : 0,80 g, diamètre : 12 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 5 h, A85.

332No 180 : Illisible ; Buste impérial à droite.
R/ Sans légende ; La louve à droite allaitant les jumeaux. Masse : 0,52 g, diamètre : 10 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 7 h, A86.

3337. Constance II, Constant Auguste (341-346/ 8)

334Nummi frappés à la taille au 1/ 204e (1,54 g).

335- Type Victoriae dd avgg q nn : deux victoires debout face-à-face tenant chacune une couronne.

336Arles

337No 181 : CONSTAN-S PF AVG ; Buste diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICTORIAE D[d avgg q nn] ; P/ [(p ou s)] AR[l] à l’exergue.
Masse : 1,27 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 12 h, B77.
Nummus
frappé par Constant en 345-346. RIC VIII, no 87, p. 209. Ferrando 1218 ou 1219.

338No 182 : CONSTANTI-V[s pf avg] ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; P/ [-]AR[l] à l’exergue.
Masse : 1,25 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, B78.
Nummus
frappé par Constance II en 345-346. RIC VIII, no 83 ou 84, p. 209. Ferrando 1104 ou 1105.

339No 183 : CONSTANTI-VS PF AVG ; Buste lauré et diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICTORIAE DD A[vgg q]NN ; MA liées/ PA[rl] à l’exergue.
Masse : 1,03 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, A87.
Nummus frappé par Constance II en 342-345. RIC VIII, no 78, p. 209. Ferrando 1102.

340No 184 : CONSTAN-S PF AVG ; Buste, lauré et diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICTORIAE[dd avgg q nn] ; P/ SA[rl] à l’exergue.
Masse : 1,75 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 12 h, A88.
Nummus
frappé par Constant. RIC VIII, no 87, p. 209. Ferrando 1219.

341No 185 :[-------pf avg] ; Buste lauré et diadémé de rosettes à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; P/ [] à l’exergue.
Masse : 0,66 g (fragment), diamètre : 13/ 14 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, A89.
Nummus
frappé par Constant RIC VIII, p. 209.

342Lyon

343No 186 : Fruste ; Buste drapé et cuirassé à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; Palme/ [-l] G à l’exergue.
Masse : 1,17 g (manque), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 6 h, B79.
Nummus
frappé en 347-348. RIC VIII, no 65 à 68, p. 181.

344Rome

345No 187 :[d] N FL CONSTANS AVG ; Buste, lauré et diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICTORIAE[dd avgg q nn] ;[r] à l’exergue.
Masse : 1,79 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 12 h, A90.
Nummus frappé par Constant. RIC VIII, p. 253-255.

346Atelier officiel indéterminé

347No 188 : CONSTANT-[ivs pf avg] ; Buste, lauré et diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; peut-être[] A[] à l’exergue.
Masse : 1,49 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A91.
Nummus
frappé par Constance II pour Arles ?

348No 189 : CONSTAN[t]-IVS PF AVG ; Buste, lauré et diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICTORIAE DD AVGG Q NN ; Fruste.
Masse : 1,42 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 12 h, A92.
Nummus
frappé par Constance II.

349No 190 :[constan]-S PF AVG ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICT[oriae dd avgg q nn] ; Fruste. Masse : 1,42 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B80.
Nummus frappé par Constant.

350No 191 : CONSTAN-[s pf avg] ; Buste drapé et cuirassé à droite.
R/ [victo] RIAE[dd avgg q nn] ; palme/ [---] à l’exergue.
Masse : 1,41 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, B81.
Nummus
frappé par Constant.

351No 192 :[cons] TAN-[s-----] ; Buste diadémé de rosette, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICT[oriae dd avgg q nn] ; Fruste.
Masse : 1,41 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 2,1 mm, axe : 6 h, B82.
Nummus
frappé par Constant.

352No 193 :[cons] TANTI[vs pf avg] ; Buste drapé et cuirassé à droite.
R/ [v] IC[toriae dd avgg q nn] ; Fruste.
Masse : 1,29 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, B83.
Nummus
frappé par Constance II.

353No 194 :[--------] PF AVG ; Buste lauré et diadémé de rosettes, drapé et cuirassé à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; Fruste.
Masse : 1,18 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, A93.

354No 195 : CONSTAN[----] ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ [victoriae dd] AVGG Q NN ; Fruste.
Masse : 1,10 g (manque), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, B84.

355No 196 :[--------s-pf avg] ; Buste drapé et cuirassé à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; Fruste.
Masse : 0,91 g (manque), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A94.

356Monnayage d’imitation

357No 197 :[---------] IVS P[f avg] ; Buste drapé de l’empereur à droite.
R/ VICTORIA[e dd avgg q nn] ; Fruste.
Masse : 1,34 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 2 h, A95.

358Imitation d’un nummus de Constance II.

359No 198 : Fruste ; Buste à droite.
R/ Fruste.
Masse : 0,60 g, diamètre : 12 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 12 h, A96.
Imitation d’un nummus de Constance II ou Constant.

360No 199 : CONSTAN[----pf avg] ; Buste, lauré et diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ VICT[oriae dd avgg q nn] ; M ?/ [t] RS[] à l’exergue.
Masse : 0,56 g (fragment), diamètre : 12 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 12 h, A97.
Imitation d’un nummus de Constance II ou Constant frappé à Trèves.

361Atelier officiel ou monnayage d’imitation

362No 200 : Fruste ; Buste à droite.
R/ [victoriae dd avgg q nn] ; Fruste.
Masse : 1,37 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 6 h, B85.

363- Type Vot XX Mult XXX dans une couronne

364Héraclée, Constantinople, Nicomédie, Cyzique, Antioche ou Alexandrie

365No 201 :[dn constan---pf avg] ; Tête diadémé de perles à droite.
R/ VOT/ XX/ MVLT/ XXX ; Fruste.
Masse : 1,53 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 6 h, A98.
Nummus
de Constance II ou Constant frappé dans un atelier oriental en 347-348.

366b. 348-364

367i. Constance II, Constant (348-350)

368- Type Fel temp reparatio : l’empereur sous un arbre tirant un captif

369Arles

370No 202* :[dn con] STA-NS PF AVG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé de l’empereur à gauche tenant un globe.
R/ FEL · TEMP · REPAR-ATIO ; SARL à l’exergue.
Masse : 4,72 g (manque), diamètre : 21 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 6 h, B86.
Maiorina
de Constant frappée dans la 2e officine en 348-349. RIC VIII, no 106, p. 210. Ferrando 1238.

371No 203 : DN CONSTA-NS PF AVG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé de l’empereur à gauche tenant un globe.
R/ FEL · TEMP · REPAR-ATIO ; SARL à l’exergue.
Masse : 3,56 g, diamètre : 21 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 12 h, B87.
Maiorina
de Constant frappée dans la 2e officine en 348-350. RIC VIII, no 106, p. 210. Ferrando 1238.

372- Type Fel temp reparatio : Phénix radié debout à droite sur un globe

373Arles

374No 204* : DN CONST[a-ns pf avg] ; Buste drapé, cuirassé, diadémé de perles de l’empereur à droite.
R/ [fel temp rep] ARATIO ;[s c] ON palme
Masse : 2,58 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 2,5 mm, axe : 6 h, B88.
Demi-maiorina
de Constant frappée dans la 2e officine en 348-349. Ferrando 1239.

375Atelier officiel indéterminé

376No 205 : DN[--------pf a] VG ; Buste à droite.
R/ [fel te] MP · REP[aratio] ; Fruste.
Masse : 1,15 g (fragment), diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A99.
Demi-maiorina
.

3772. Magnence, Décence (350-353)

378-Type Victoriae dd nn aug et caes : deux victoires faceà-face tenant un bouclier avec : VOT/ V/ MVLT/ X

379Lyon

380No 206 : DN[decentivs nob ca] ES ; Buste nu-tête et drapé à droite.
R/ VICTORI[ae dd] NN[avg et] CAE ; S V dans le champ sous le bouclier,[rpl] G à l’exergue.
Masse : 4,33 g, diamètre : 22 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 12 h, A100.
Maiorina
au 1/ 60e de livre frappée par Décence à Lyon en 351-353.

381Monnayage d’imitation

382No 207 :[dn magne] N-TIVS PF A[VG] ; Tête nue à droite avec un A derrière la nuque.
R/ VIC[toriae dd nn avg et cae] ; PLG à l’exergue.
Masse : 3,43 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 2,1 mm, axe : 6 h, A101.
Imitation d’une maiorina de Magnence frappée à Lyon, RIC VIII, p. 188-189.

383- Type au chrisme accosté de l’Alpha et de l’Oméga

384Amiens

385No 208* :[dn ma] GNEN TI[vs pf avg] ; Buste drapé et lauré de l’empereur à droite.
R/ [salvs dd nn avg et caes] ;[- ] AMB[- ] à l’exergue
Masse : 3,50 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 2,9 mm, axe : 6 h, D6.
Maiorina
de la 2e réduction frappée entre le début 353 et le 10 août 353. RIC VIII, no 45, p. 123.

386Atelier officiel occidental indéterminé

387No 209 :[dn magnen-] TIVS PF AVG ; Buste nu-tête, drapé à droite.
R/ [salvs dd n[N AV[g et caes] ; Fruste.
Masse : 4,78 g, diamètre : 23 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 12 h, A102.
Maiorina
de Magnence frappée au 1/ 60e de livre.

388No 210 :[dn mag] N[en-tivs pf avg] ; Buste drapé à droite.
R/ [salvs dd n] N[avg et caes] ; Fruste.
Masse : 4,75 g, diamètre : 22 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 6 h, B89.
Maiorina
de Magnence frappée au 1/ 60e de livre.

3893. Constance II, Constance Galle, JulKien II (353-357/ 8)

390- Type Fel temp reparatio : légionnaire romain terrassant un cavalier barbare à gauche

391Arles

392No 211 : DN IVLIANV-S NOB CAES ; Buste de Julien, tête nue, drapé et cuirassé à droite.
R/ [fel] TEMP R-EPARATIO ; M entre le légionnaire et le cavalier ; TCON à l’exergue.
Masse : 2,24 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 6 h, B90.
Demi-maiorina
au 1/ 120e de livre frappée par Julien II en 355-358. RIC VIII, no 274, p. 224. Ferrando 1410.

393Siscia

394No 212* : DN CONSTAN-TI[vs pf avg] ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ FEL TEMP-[reparatio] ; M dans le champ à gauche ; BSIS[] à l’exergue.
Masse : 2,37 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 12 h, B92.
Demi-maiorina
au 1/ 120e de livre frappée par Constance II en 355-361. RIC VIII, no 369 ou 372, p. 377.

395Alexandrie, Constantinople, Cyzique, Nicomédie, Thessalonique ou Sirmium

396No 213 : Buste diadémé à droite.
R/ [fel temp reparatio] ; · S · dans le champ à gauche.
Masse : 4,24 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 2,9 mm, axe : 6 h, A103.
Maiorina
frappée dans un atelier oriental en 353-355.

397Atelier officiel indéterminé

398No 214 :[----] - TIVS P[f avg] ; Buste diadémé à droite.
R/ [fel temp reparatio] ; N dans le champ.
Masse : 1,46 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, A104.
Demi-maiorina
au 1/ 120e de livre frappée en 355-360.

399No 215 : DN I[vlianv] S NOB CAES ; Buste tête nue, drapé et cuirassé à droite.
R/ [fel te] MP[reparatio] ; Fruste.
Masse : 1,42 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, B93.
Demi-maiorina
au 1/ 120e de livre frappée par Julien II.

400No 216 :[c] ON[stan-tiv] S PF A[vg] ; Buste de l’empereur à droite.
R/ [fel temp repa] RAT[tio] ; Fruste.
Masse : 1,32 g (fragment), diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, A105.
Demi-maiorina
au 1/ 120e de livre frappée de Constance II.

401No 217 : DN IVLIANVS NOB CA[es] ; Buste tête nue, drapé et cuirassé à droite. M derrière la tête.
R/ FEL[te] M[p repa] RA[tio] ; Fruste.
Masse : 1,09 g, diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,4 mm, axe : 6 h, B94.
Demi-maiorina
au 1/ 120e de livre frappée par Julien II en 355-360.

402No 218 :[---] - TIVS PF A[vg] ; Buste diadémé de perles à droite.
R/ [fe] L TEM[p reparatio] ; Fruste.
Masse : 0,85 g (fragment), diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, A106.
Demi-maiorina au 1/ 120e de livre frappée de Constance II.

403Monnayage d’imitation

404No 219* : DN FL CL CONSTANTIVS NOB CAES ; Buste de l’empereur tête nue, drapé et cuirassé à droite. R/ FEL TEMP RE-PARATIO ; S dans le champ à gauche ; R C (sic). C pour Є à l’exergue.
Masse : 2,90 g, diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 11 h, B91.
Imitation d’un demi-maiorina au 1/ 120e de livre frappée à Lyon par Constance Galle en 354-355. RIC VIII, no 268, p. 274

405No 220 : DN CONSTA-TIVS PF A[vg] ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ FEL TEMP-REPARA[--] ; Exergue hors champ.
Masse : 1,38 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, B95.
Imitation d’une demi-maiorina frappée par Constance II.

406A/ Buste ou tête diadémé à droite.

407R/ [fel temp reparatio] ; Fruste

408No 221 : Masse : 1,36 g (manque), diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 2 h, A107

409No 222 : Masse : 1,27 g, diamètre : 10,5 mm, épaisseur : 2,1 mm, B96.

410No 223 : Masse : 1,20 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 2 h, A108.

411No 224 : Masse : 0,63 g, diamètre : 11 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 7 h, A109.

412Atelier officiel ou monnayage d’imitation

413A/ Fruste ; Buste à droite.
R/ [fel temp reparatio] ; Fruste.

Demi-maiorina frappée au 1/ 120e de livre frappée en 355-360.

414No 225 : Masse : 2,17 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 2,3 mm, axe : 7 h, A110.

415No 226 : Masse : 1,13 g (fragment), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, B97.

416- Type Spes reipublice : l’empereur en habit militaire debout à gauche tenant un globe et une haste

417Atelier indéterminé

418No 227 : DN CONST[antiv] S P[f avg] ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ [spes reipvbl] ICE ; Exergue illisible.
Masse : 2,28 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 2,2 mm, axe : 12 h, B98.
AE 4 frappé entre 355-361 par Constance II.

419No 228 : Fruste ; Buste à droite.
R/ Fruste.
Masse : 0,99 g, diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, A111.
AE 4 (au 1/ 156e de livre ?) frappé en 357/ 8-360.

4204. Constance II, Julien II (357-360)

421- Type Spes reipublice : l’empereur en habit militaire debout à gauche tenant un globe et une haste

422Arles

423No 229 : DN[… pf avg] ; Buste diadémé de l’empereur à droite, drapé et cuirassé.
R/ SPES REI[pvblice] ; VAL/ [( ?) con] à l’exergue.
Masse : 1,87 g, diamètre : 14,9 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, fouilles Jean Abélanet.
AE 4 frappé au 1/ 156e de livre. RIC VIII, no 277-279, p. 225.

4245. Jovien, (27 juin 363-17 février 364)

425- Type Vot V Mult X dans une couronne Atelier officiel indéterminé

426No 230 :[dn iovianvs pf avg] ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ V[ot]/ V/ MVLT/ X dans une couronne ; Fruste.
Masse : 2,21 g (manque), diamètre : 19 mm, épaisseur : 3 mm, axe : 11 h, A112.
AE 3 frappé au 1/ 96e de livre.

427c. 364-395/ 408

428i. Valentinien, Valens, Gratien, Valentinien II (364-378)

429- Type Gloria romanorum : l’empereur marchant à droite tenant le labarum et tirant un captif

430Arles

431No 231 : D[n valen-----p] F AVG ; Buste diadémé, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLOR[ia ro-manorvm] ; OF II[I] dans le champ.[c] ONST à l’exergue.
Masse : 0,88 g (fragment), diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,1 mm, axe : 12 h, A113.
AE 3 au 1/132e de livre frappé par Valens ou Valentinien en 364-367. RIC IX, p. 64.

432No 232 : DN VALENTINI-ANVS PF AVG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLORIA RO-[manorv] M ; · dans le champ ; PC[on] à l’exergue.
Masse : 1,85 g (manque), diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, A114.
AE 3 au 1/ 132e de livre frappé par Valentinien en 367-375. RIC IX, no 7 (a) Viia, p. 64.

433Atelier indéterminé

434No 233 :[---------] S PF AVG ; Buste drapé et cuirassé à gauche.
R/ [gloria ro-m] ANORVM ; Fruste.
Masse : 1,42 g, diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, A115.
AE 3 au 1/ 132e de livre frappé en 364-378.

435No 234 : DN GRAT[ia] NVS PF AVG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLORIA RO[-manorvm] ;[--T] à l’exergue.
Masse : 1,10 g, diamètre : 16 mm, épaisseur : 1,2 mm, axe : 12 h, A116.
AE 3 au 1/ 132e de livre frappé par Gratien en 364-378.

436No 235 :[dn---------] ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ [gloria ro-manorvm] ; Fruste
Masse : 0,93 g, (fragment), diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,3 mm, axe : 6 h, A117.
AE 3 au 1/ 132e de livre frappé en 364-378.

437- Type Gloria novi saeculi : l’empereur debout à droite, tenant le labarum et un bouclier

438Arles

439No 236 : DN GRATIANVS[avgg a] VG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ [glo] RIA NOVI SAECVLI ; Gratien debout de face, en habit militaire, tenant le labarum et appuyé sur un bouclier ; T CON[·] à l’exergue.
Masse : 2,50 g, diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,8 mm, axe : 12 h, B99.
AE 3 frappé en 371 dans la 3e officine. RIC IX, no 15xb, p. 66. Ferrando 1626.

440No 237* : DN GRATIANVS AVGG AVG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ GLORIA NO-VI SAECVLI ; T CON à l’exergue. Masse : 1,80 g, diamètre : 19 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 6 h, A118.
AE 3 frappé par Gratien en 371-376 dans la 3e officine. RIC IX, no 15 XIV (c), p. 66. Ferrando 1629.

441- Type Securitas-reipublicae : victoire marchant à gauche tenant une couronne et une palme

442Atelier indéterminé

443No 238 : DN[----------] PF AVG ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ [secvritas-reipvblicae] ; Fruste.
Masse : 1,81 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 16 mm, axe : 12 h, A119. AE 3 au 1/ 132e de livre.

444No 239 :[dn---------pf avg] : Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ [secvritas-reipvblicae] ; Fruste.
Masse : 1,43 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 6 h, A120.
AE 3 au 1/ 132e de livre.

4452. Gratien, Valentinien II, Théodose (378-383)

446- Type Reparatio reipub : l’empereur debout à gauche, tenant une victoire, relevant une femme agenouillée

447Atelier indéterminé

448No 240 : D[n-------vs pf avg] ; Buste diadémé de perles, drapé et cuirassé à droite.
R/ [reparatio-reipvb] ; Fruste.
Masse : 3,25 g (manque), diamètre : 24 mm, épaisseur : 1,9 mm, axe : 12 h, A121.
AE 2. RIC IX.

4493. Valentinien II, Théodose I, Arcadivs, Honorius (383-408)

450- Type Salus reipublicae : Victoire marchant à gauche, un trophée sur l’épaule et tirant un capti

451Atelier officiel indéterminé

452No 241* : DN THEODO-SIVS PF AVG ; Buste diadémé et drapé à droite.
R/ S[alvs] REI-[pvlicae] ; Monogramme composé d’un P et d’une † liès dans le champ à gauche.
Masse : 1,13 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, B100.
AE 4 frappé par Théodose I entre 388 et 392 au poids de 1/ 252e à 1/ 288e de livre. Cohen no 30.

453No 242 : Buste diadémé à droite.
R/ [salvs reipvblicae] ; Fruste.
Masse : 1,19 g, diamètre : 12 mm, épaisseur : 2 mm, axe : 6 h, C13.
AE 4 frappé au poids de 1/ 252e à 1/ 288e de livre.

454- Type Victoria Auggg : Victoire marchant à gauche tenant une couronne et une palme

455Arles

456No 243* : DN ARCADIVS PF AVG ; Buste diadémé de perles et de rosettes, drapé à droite.
R/ [victor] IA AVGGG ;* à gauche ;[t] CON à l’exergue.
Masse : 1,24 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A122
AE 4 frappé par Arcadius en 388-395 dans la 3e officine.
RIC
X, no 30e, p. 70.

457Atelier officiel indéterminé

458No 244 :[dn-------] VS[pf avg] ; Buste diadémé de perles et de rosettes, drapé à droite.
R/ [victor] IA AVGGG
Masse : 1,11 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 6 h, A123.
AE 4 frappé en 388-395.

VIII MONNAIES FRUSTES OU INDÉTERMINÉES DU IIIe AU Ve SIÈCLE

459a. Monnaies frustes du IIIe ou du IVe siècle

460No 245 : Masse : 0,96 g (manque), diamètre : 14 mm, épaisseur : 2 mm, A124.

461No 246 : Masse : 0,69 g (manque), diamètre : 11 mm, épaisseur : 1,6 mm, A125.

462No 247 : Masse : 0,56 g, diamètre : 9/ 10 mm, épaisseur : 1,8 mm, A126.

463b. Monnaies frustes du IVe siècle

464No 248 : Masse : 1,85 g, diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,6 mm, axe : 12 h, A127.

465No 249 : Masse : 1,64 g (manque), diamètre : 18 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 12 h, A128.

466No 250 : Masse : 1,29 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,8 mm, A129.

467No 251 : Masse : 1,20 g (manque), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,7 mm, A130.

468No 252 : Masse : 0,92 g (manque), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,3 mm, A131.

469No 253 : Masse : 0,87 g (fragment), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,7 mm, axe : 12 h, A132.

470No 254 : Masse : 0,83 g (manque), diamètre : 11 mm, épaisseur : 1,7 mm, A133.

471No 255 : Masse : 0,74 g (manque), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,3 mm, A134.

472No 256 : Masse : 0,67 g (fragment), diamètre : 15 mm, épaisseur : 1,3 mm, A135.

473No 257 : Masse : 0,65 g (fragment), diamètre : 14 mm, épaisseur : 1,5 mm, A136.

474No 258 : Masse : 0,64 g (manque), diamètre : 10 mm, épaisseur : 1,3 mm, A137.

475No 259 : Masse : 0,64 g, diamètre : 12 mm, épaisseur : 1,3 mm, A138.

476c. Imitation du IVe ou du Ve siècle

477- Monnayage d’imitation

478No 260* :[---] S IV ; Buste drapé portant une fibule ronde à droite.
R/ Légende dégénérée[----] II ; L’empereur ? debout à gauche tenant une haste et un globe crucigène ?
Masse : 0,81 g, diamètre : 13 mm, épaisseur : 1,5 mm, axe : 10 h, B101.
AE 4, imitation de la fin du IVe ou de la première moitié du Ve siècle.

IX. SIXIÈME SIÈCLE (AVANT 518)

479- Toulouse ?

480No 261* : DN ANASTA-SIVS PP AVG avec D sans barre verticale ; Buste diadémé à droite.
R/ VICTORIA + AVGVSTOR · T · ; CONOB à l’exergue. Victoire tenant une palme, marchant à droite. Masse : 1,46 g, diamètre : 13,2/ 13,5 mm, épaisseur : 1 mm, axe : 6 h, A139.
Tomasini, p. 196, no 99 à 100 et p. 192, no 65, 67, 68 pour le ·T· en fin de légende. Tomasini : p. 192, sans croix pectorale à l’avers voir no 100.
Imitation mérovingienne d’un tremissis d’Anastase émis à Toulouse en 508-511 par Clovis ?

X. MONNAIES ANTIQUES FRUSTES

481No 262 : Masse : 2,63 g (fragment), diamètre : 20 mm, épaisseur : 2,3 mm, A140.

482No 263 : Masse : 1,99 g (fragment), diamètre : 20 mm, épaisseur : 1,9 mm, A141.

483No 264 : Masse : 1,44 g, diamètre : 11 mm, épaisseur : 2,5 mm, A142.

484No 265 : Masse : 1,15 g, diamètre : 12 mm, épaisseur : 1,7 mm, B102.

485No 266 : Masse : 0,64 g (monnaie coupée), diamètre : 17 mm, épaisseur : 1,9 mm, A143.

Un tremissis à la titulature d’Anastase attribuable à Clovis, sans doute frappé à Toulouse entre 508 et 511, découvert sur le site de Los Bonissos à Tautavel

  • 1 Masse : 1,46 g, diamètre : 13,5 mm, épaisseur : 1 mm, axe : 6 h. Un exemplaire de même coins d’aver (...)

486Ce tiers de sou d’or de bon aloi à la titulature d’Anastase (491-518) (ill. 1)1 a été découvert sur le site de Los Bonissos. Son attribution reste sujette à débats.

487Avers : DN ANASTA-SIVS PP AVG (D sans barre verticale). Buste diadémé de l’empereur à droite, portant le paludamentum orné d’une fibule ronde fixée sur l’épaule droite.

  • 2 Tomasini, p. 94, groupe A 4a, no 99 (1,48 g) et 100 (1,50 g).
  • 3 Lafaurie, Pilet-Lemière 2003, p. 17.

488Cette imitation d’Anastase a été frappée avec le même coin de droit qui figure sur deux tremisses publiés par W. Tomasini2. Ce triens serait attribuable aux mérovingiens, car depuis la découverte du trésor de Séville en 1972, on sait que les monnaies wisigothes frappées en Septimanie présentaient un buste orné d’une croix pectorale3.

489Revers : VICTORIA + AVGVSTOR · T · en légende circulaire, CONOB à l’exergue. Victoire de profil, faisant un grand pas à droite, les jambes nues, portant une robe figurée par deux traits recourbés projetés en avant, tenant une couronne et une palme.

490Cette Victoire d’un style caractéristique se retrouve à la fois sur les émissions wisigothiques et mérovingiennes. Toutefois notre tremissis présente deux particularités : la lettre T entre deux points en fin de légende (ill. 2) et une croix au-dessus de la tête de la victoire (ill. 3).

  • 4 Lafaurie 1968, p. 30-39.

491La lettre · T · en fin de légende se retrouve sur des triens à titulature d’Anastase (491-518), Justin (518-527) et Justinien (527-564). Ils ont été attribués au roi franc Thierry Ier (511-534) par J. Lafaurie4.

  • 5 Durand s. d., p. 293 : DN ANASTASIVS PF AVG à l’avers ; VICTORIA AVGVSTOR T au revers.

492Des tremisses de ce type à la titulature d’Anastase ont été découverts à Saint-Bertrand-de-Comminges (31), à Caudiès-de-Fenouillèdes (66) et maintenant à Tautavel (66) ; ces derniers lieux étant distants de seulement 35 km. Le manuscrit de la collection Durand nous apprend que l’exemplaire de Caudiès avait été trouvé « avec trois autres »5... Ces monnaies restant souvent cantonnées autour de leur lieu d’émission, l’attribution à Thierry Ier n’apparaît pas évidente, d’autant que certains exemplaires présentent sur le buste de l’empereur une croix pectorale de type wisigothique. Les trésors d’Alise-Sainte-Reine (21) et de Roujan (34) ont livré, parmi des monnaies byzantines, burgondes, franques, ostrogotes et wisigothes, des imitations de Justin de ce type.

  • 6 Tomasini, nos 99 et 100, imitations d’Anastase sans croix pectorale.
  • 7 Richard et alii 1982, p. 39, no 10, imitation d’Anastase sans croix pectorale (1,47 g).
  • 8 Boutin 1983, p. 144, no 1029, pl. LV, imitation d’Anastase sans croix pectorale (1,47 g).
  • 9 Chwartz 2010, no 215, imitation d’Anastase sans croix pectorale (1,46 g) = Jean Elsen & ses fils, L (...)

493La croix surmontant la victoire se retrouve sur des tremisses à titulature d’Anastase signalés par W. Tomasini6, sur un tremissis découvert à Tuchan7 (11), sur des triens des collections Kapamadji8 et Chwartz9.

494Cette intention symbolique paraît suffisamment parlante pour que l’on puisse proposer d’attribuer ces monnaies mérovingiennes à Clovis, celui-ci s’étant justement fait baptiser suite à sa victoire à Tolbiac sur les Alamans.

  • 10 Tomasini, nos 9, 10, 11, 29, 30, 33, 88, 101, 102 : aucune de ces monnaies ne présente de croix pec (...)

495À noter que cette croix apparaît également au-dessus du buste de plusieurs triens à titulature d’Anastase10 et de Justin.

  • 11 Pour l’attribution de ces tremisses à Toulouse voir : Reinhart 1938. Le Gentilhomme 1943, p. 97 et (...)

496Toutes ces monnaies présentent des traits communs dans la gravure, dans l’épigraphie (D sans barre verticale à l’avers, A ressemblant à des « Λ »), dans le rendu des drapés, dans la forme du diadème... Cette unité stylistique laisse penser qu’elles sont peut-être issues d’un même atelier. Il paraît logique, vu l’aire de dispersion de les attribuer à un atelier régional, probablement Toulouse11.

  • 12 Reinhart 1939, p. 54, no 8 (collection G. Pierfitte de Toulouse). Tomasini, no 65 (1,45 g), no 67 ( (...)
  • 13 Lafaurie, Pilet-Lemière 2003, p. 20.
  • 14 La loi Gombette (loi des Burgondes édictée par le roi Gondebaud, allié des Francs dans la conquête (...)

497Ces émissions étant intimement liées à la chronologie des règnes, les tremisses au · T · à la titulature d’Anastase et ornés d’une croix pectorale12 pourraient avoir été émis par Alaric II (484‑507)13 dont la monnaie mentionnée dans les textes n’a pas été clairement reconnue14. Après la prise de la ville par les Francs en 508, les émissions à la titulature d’Anastase sans croix pectorale, figurant une croix chrétienne au-dessus de la victoire, comme celle que nous présentons ici, pourraient être attribuées à Clovis et dateraient de 508‑511.

  • 15 Émission non retrouvée.
  • 16 Émission avec croix au-dessus du buste de Justin et avec •T• en fin de légende : collection Robert (...)
  • 17 Émission avec •T• à l’avers et au revers : trésor d’Alésia : 1,44 g (Lenormant 1848, pl. XI, no 9 = (...)
  • 18 Émission avec T en fin de légende à l’avers : Crinon 2010, n ° 8 (1,46 g).

498Les émissions sans croix pectorale à titulature d’Anastase15 et de Justin16 seraient attribuables au roi franc Childebert (511-558) et dateraient de 511-526. En effet, en 526, Toulouse redevint wisigothe à la suite au mariage de Clotilde (fille de Clovis) avec le roi wisigoth Amalaric (507-531). L’émission à la croix pectorale et à titulature de Justin17 serait attribuable à Amalaric et daterait de 526-527, elle fut peut-être suivie d’une émission à la croix pectorale mais à la titulature de Justinien18 qui daterait de 527-531. En 531, après la prise de Narbonne et la victoire de Childebert sur Amalaric, Toulouse retourna dans le domaine mérovingien.

Tremissis à titulature d’Anastase frappé à Toulouse entre 484 et 507 attribuable à Alaric II (484-507) grossissement X 3

Tremissis à titulature d’Anastase frappé à Toulouse entre 507 et 511 attribuable à Clovis (481-511)

Tremissis à titulature de Justin frappé à Toulouse entre 519 et 526 attribuable à Childebert (511-558)

Tremissis à titulature de Justin frappé à Toulouse en 526-527 attribuable à Amalaric (502-531) Triens frappés à Toulouse (484-531)

Bibliographie

ARSLAN 1976. Arslan (E. A.), La moneta della Sicilia antica (Catalogo delle civiche raccolte numismatiche di Milano), 1976.

BABELON. Babelon (E.), Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine vulgairement appelées monnaies consulaires, Paris, 1885, 2 vol.

BN. Muret (E.), Chabouillet (A.), Catalogue des monnaies gauloises de la Bibliothèque Nationale, Paris, 1889.

COHEN. Cohen (H.), Description historique des monnaies frappées sous l’Empire romain communément appelées médailles impériales, Paris-Londres, 1880, 9 vol. réimp.

ELMER. Elmer (G.), Die Münzprägung der gallischen Kaiser in Köln, Trier und Mailand, réimpression de l’édition de Darmstadt 1941 augmentée des planches de l’ouvrage de J. de Witte, Recherches sur les empereurs qui ont régné dans les Gaules.

FERRANDO 2010. Ferrando (Ph.), L’atelier monétaire d’Arles, 2010, 398 p.

FEUGÈRE, PY. Feugère (M.), Py (M.), Dictionnaire des monnaies découvertes en Gaule méditerranéenne (530-27 avant notre ère), 2011.

GENEVIÈVE 2008. Geneviève (V.), Le monnayage local d’Octave à la proue et « à la tête de bélier » (Arausio ? RPC 533). Une nouvelle proposition d’attribution : Tolosa ?, in García-Bellido (P.), Mostalac (A.), Jiménez (A.), (eds.), Del imperivm de Pompeyo a la avctoritas de Augusto. Homenaje a Michael Grant, ANEJOS de AEspA XLVII, Madrid, 2008, p. 191-208.

GIARD. Giard (J. B.), Catalogue des monnaies de l’empire romain, I, Auguste, Paris, 1988, 258 p., 72 pl.

LT. La Tour (H. de la), Atlas de monnaies gauloises, Paris, 1892.

RIC I. Sutherland (C. H. V.), Carson (R.A.G.) The Roman Imperial Coinage, I, From 31 BC to AD 69, Londres, 1984.

RIC III. Mattingly (H.), Sydenham (E. A.), The Roman Imperial Coinage, III, Antoninus Pius to Commodius, Londres, 1930, réimpression 1972, XVIII p., 514 p., 16 pl.

RIC V-1. Percy (H.), Webb (M. B., E.), The Roman Imperial Coinage, V. Part I, Londres, 1927, réimpression 1972, XII p., 424 p., 12 pl.

RIC V-2. Percy (H.), Webb (M. B., E.), The Roman Imperial Coinage, V. Part II, Londres, 1933, réimpression 1972, XIX p., 701 p., 20 pl.

RIC VII. Bruun (Ph. D.), The Roman Imperial Coinage, VII, Constantin and Licinius A. D ; 313-337, Londres, 1966, réimpression 1984, XXXI p., 778 p., 24 pl.

RIC VIII. Kent (J. P. C.), The Roman Imperial Coinage, VIII, The family of Constantine I A. D. 337-364, Londres, 1981, XLIX p., 605 p., 28 pl.

RIC IX. Pearce (J. W. E.), The Roman Imperial Coinage, IX, Valentinian I-Theodosius I, Londres, 1933, réimpression 1972, XLIV p., 334 p., 16 pl.

RPC. Burnett (A.), Amandry (M.), Ripollès (P. P.), Roman Provincial Coinage, vol. 1, 1992.

RRC. Crawford (M. H.), Roman Republican Coinage, Cambridge, 1974, 2 vol.

SAVÈS. Savès (G.), Les monnaies gauloises « à la croix » et assimilées du sud-ouest de la Gaule : examen et catalogue, Toulouse, 1976.

SNG COPENHAGUE. Sylloge Nummorum Graecorum, The royal coll. of coins and medals, Danish National Museum, Copenhague, 1942.

TOMASINI. Tomasini (W. H.), The barbaric tremissis in Spain and Southern France, Anastasius to Leovogild, Numismatic Notes and Monographs, 152, New York, 1964.

VILLARONGA 1977. Villaronga (L.), The aes coinage of Emporion, BAR Supplementary series 23, 1977.

VILLARONGA, BENAGES 2011. Villaronga (L.), Benages (J.), Ancient coinage of the Iberian Peninsula, Societat Catalana d’Estudis Numismàtics, Barcelone 2011.

BELFORT 1894. Belfort (A. de.), Description générale des monnaies mérovingiennes par ordre alphabétique des ateliers, IV, Paris, 1894, 475 p.

BOST, NAMIN 2002. Bost (J.-P.), Namin (C.), Les monnaies, Collections du Musée archéologique départemental de Saint-Bertrand-de-Comminges, 5, 2002, 239 p.

BOUTIN 1983. Boutin (S.), Collection N. K. Monnaies des Empires de Byzance, 2 vol., Maastricht, 1983.

CHWARTZ 2010. Chwartz (B.), Crinon (P.), Collection Bernard Chwartz (2e partie), catalogue de vente aux enchères, ALDE, Paris, 14 juin 2010, n. p.

CRINON 1996. Crinon (P.), Un nouveau triens attribuable à Thierry Ier (511-534), fils de Clovis, à la titulature d’Anastase, BSFN, nov. 1996, p. 201-203.

CRINON 2010. Crinon (P.), Collection d’un amateur bourguignon (1re partie), catalogue de vente aux enchères, ALDE, Paris, 14 juin 2010, n. p.

DEPEYROT 1986. Depeyrot (G.) Les émissions wisigothiques de Toulouse (Ve siècle), Acta Numismàtica, 16, 1986, p. 79-104.

DHÉNIN, LANDES 1996. Dhénin (M.), Landes (C.), Le trésor « de Roujan » (VIe siècle), Études héraultaises, 26-27, 1995-1996, p. 11-14.

DURAND s. d. Durand (L.), Journal de ma collection, manuscrit déposé au Centre archéologique de Ruscino, s. d.

GARRETT 1984. The Garrett collection II, Vente aux enchères, Banque Leu et NFA, Zurich, 16-18 octobre 1984.

GRIERSON, BLACKBURN 1986. Grierson (Ph.), Blackburn (M.), Medieval european coinage. I The early middle ages (5th-10th centuries), 1986, édition 1991, 674 p.

LAFAURIE 1968. Lafaurie (J.), Monnaies d’or attribuables à Thierry Ier, fils de Clovis, BSNAF, janv. 1968, p. 30-39.

LAFAURIE 1976. Lafaurie (J.), Monnaies décriées dans le second appendice de la Lex Burgundionum, BSFN, juin 1976, p. 73-75.

LAFAURIE 1983. Lafaurie (J.), Trésor de monnaies du VIe siècle découvert à Alise-Sainte-Reine en 1804, RN, 1983, p. 101-138.

LAFAURIE, PILET-LEMIÈRE 2003. Lafaurie (J.), Pilet-Lemière (J.), Monnaies du haut Moyen Âge découvertes en France (Ve-VIIIe siècles), Cahiers Ernest-Babelon, 8, Paris, 2003, 457 p.

LE GENTILHOMME 1943. Le Gentilhomme (P.), Le monnayage dans les royaumes barbares en Occident, RN, 1943, p. 45-112.

LENORMANT 1848. Lenormant (Ch.), Lettres à M. de Saulcy sur les plus anciens monuments numismatiques de la série mérovingienne, RN, 1848, p. 181-212.

MORRISSON 1994. Morrisson (C.), Monnaies romaines tardives, byzantines et barbares (IVe-XIVe siècle), dans Monnaies d’or des monnaies des musées de Toulouse, Toulouse, 1994, p. 65-101.

PONTERIO 2011. Ponterio & Associates inc., Vente aux enchères no 157, New York, 7 janvier 2011.

REINHART 1938. Reinhart (W.), Die Münzen des tolosanischen Reiches der Westgoten, Deutsches Jahrbuch für Numismatik, I, 1938, p. 107-135.

REINHART 1939. Reinhart (W.), Die früheste Münzprägung im Reiche der Merowinger, Deutsches Jahrbuch für Numismatik, II, 1939, p. 37-56.

RICHARD et alii 1982. Richard (J.-C.), Depeyrot (G.), Dhénin (M.), Hennequin (G.), Morrisson (C.), Villaronga (L.), Catalogue des monnaies du musée de Carcassonne (Aude), I, Les monnaies d’or, BSESA, LXXXII, 1982, p. 37-46.

ROBERT 1879. Robert (C.), Numismatique de la province de Languedoc, II, Période wisigothe et franque, extrait du tome VII de l’Histoire Générale de Languedoc, Toulouse, 1879, 65 p.

TOMASINI 1964. Tomasini (W. H.), The barbaric tremissis in Spain and Southern France, Anastasius to Leovigild, Numismatic Notes and Monographs, 152, New York, 1964, 302 p., XXXV pl.

Notes

1 Masse : 1,46 g, diamètre : 13,5 mm, épaisseur : 1 mm, axe : 6 h. Un exemplaire de même coins d’avers et de revers a été vendu aux enchères le 7 janvier 2011 (Ponterio 2011, n ° 2229, 1,46 g).

2 Tomasini, p. 94, groupe A 4a, no 99 (1,48 g) et 100 (1,50 g).

3 Lafaurie, Pilet-Lemière 2003, p. 17.

4 Lafaurie 1968, p. 30-39.

5 Durand s. d., p. 293 : DN ANASTASIVS PF AVG à l’avers ; VICTORIA AVGVSTOR T au revers.

6 Tomasini, nos 99 et 100, imitations d’Anastase sans croix pectorale.

7 Richard et alii 1982, p. 39, no 10, imitation d’Anastase sans croix pectorale (1,47 g).

8 Boutin 1983, p. 144, no 1029, pl. LV, imitation d’Anastase sans croix pectorale (1,47 g).

9 Chwartz 2010, no 215, imitation d’Anastase sans croix pectorale (1,46 g) = Jean Elsen & ses fils, Liste de vente no 255, janvier-mars 2011, lot no 253 (1,46 g).

10 Tomasini, nos 9, 10, 11, 29, 30, 33, 88, 101, 102 : aucune de ces monnaies ne présente de croix pectorale.

11 Pour l’attribution de ces tremisses à Toulouse voir : Reinhart 1938. Le Gentilhomme 1943, p. 97 et 98.

12 Reinhart 1939, p. 54, no 8 (collection G. Pierfitte de Toulouse). Tomasini, no 65 (1,45 g), no 67 (1,46 g), no 68 (1,40 g). Morrisson 1994, p. 88, no 270 (1,39 g, musée Saint-Raymond à Toulouse). Crinon 1996 (1,46 g). Bost, Namin 2002, no 1997 (1,45 g, Saint-Bertrand-de-Comminges). Coll. Garrett no 624 (1,44 g). Internet US (1,46 g)

13 Lafaurie, Pilet-Lemière 2003, p. 20.

14 La loi Gombette (loi des Burgondes édictée par le roi Gondebaud, allié des Francs dans la conquête du royaume wisigothique de Toulouse) stipulait que les pièces d’or devaient être acceptées au poids à l’exception, pour ce qui nous concerne, des monnaies qui avaient été altérées sous le règne d’Alaric et de celles qui avaient été émises du temps d’Euric. Si ces monnaies aient été distinguées dans la loi, c’est sans doute qu’elles se différenciaient les unes des autres. En dehors de l’analyse du métal, la croix pectorale est le seul élément apparent qui permet de distinguer les triens du type à la Victoire frappés par les Wisigoths de ceux frappés par les Francs. Ce nouveau type monétaire introduit par Alaric fut repris et copié par les autres peuples de la Gaule.

15 Émission non retrouvée.

16 Émission avec croix au-dessus du buste de Justin et avec •T• en fin de légende : collection Robert (Robert 1879, p. 21, no 3, 1,45 g). Émission sans croix au-dessus du buste de Justin et avec •T• en fin de légende : trésor d’Alésia : 1,45 g (Lenormant 1848, pl. XI, no 11 = Robert 1879, p. 21, no 2 = Belfort no 5192 = Tomasini no 181 = Lafaurie 1983, no 89). 1,44 g (Lenormant 1848, pl. XI, no 12 = Robert 1879, p. 21, no 1 = Belfort no 5194 = Le Gentilhomme 1943, p. 112, no 23 = Tomasini no 180 = Lafaurie 1983, no 90). 1,43 g (Lenormant 1848, pl. XI, no 10 = Belfort no 5195 = Tomasini no 182 = 190, = Lafaurie 1983, no 91). Trésor de Roujan : Dhénin, Landes 1996, fig. 44, 45, fig. 46, 47, fig. 48, 49. Tomasini no 187 (1,40 g).

17 Émission avec •T• à l’avers et au revers : trésor d’Alésia : 1,44 g (Lenormant 1848, pl. XI, no 9 = Robert 1879, p. 21 no 4 = Belfort no 5179 = Le Gentilhomme 1943, pl. IV no 24 = Lafaurie 1968, p. 36, no 3 = Lafaurie 1983, no 92). Trésor de Roujan : Dhénin, Landes 1996, fig. 50, 51. Forum internet FGW (1,4 g). Émission avec seulement •T• à l’avers : Grierson, Blackburn 1986, no 187 (1,43 g).

18 Émission avec T en fin de légende à l’avers : Crinon 2010, n ° 8 (1,46 g).

Auteur

Association numismatique du Roussillon

© Presses universitaires de Perpignan, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search