Version classiqueVersion mobile

Rôles, statuts et représentations des femmes

 | 
Christophe Juhel

Violences et stratégies familiales dans la principauté de Catalogne à la fin du XIIIe siècle

Le procès d’Astruch Caravida

Chloé Bonnet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude de la violence, de ses expressions et significations au Moyen Âge bénéficie depuis une trentaine d’années d’une historiographie riche en renouvellement constant1 bénéficiant de réflexions inspirées par l’anthropologie sociale et la sociologie. C’est grâce aux travaux des médiévistes, et en particulier de ceux de Claude Gauvard2 ou encore de Daniel Lord Smail3, qu’il est possible de comprendre des actes de violence non comme des actions irrationnelles mais comme faisant partie intégrante des stratégies de prise de pouvoir et des logiques de vengeances. Dans un monde où la limite entre le privé et le public n’est pas tracée où, comme le souligne Jack Goody, « la maison est une rue couverte »4, la cellule familiale est intimement liée au pouvoir et à la richesse. La famille est élargie au clan5, à la clientèle et aux amis plus au moins proches. Dans cet ensemble de réseaux, les affaires de l’intime concernent rapidement tout un quartier, un clan, un réseau. La femme et la fille...

Auteur

Doctorante, université de Perpignan Via Domitia

© Presses universitaires de Perpignan, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search