Version classiqueVersion mobile

Roches ornées, roches dressées

 | 
Michel Martzluff

2 - Aux sources des arts et des mythes

Place et rôle des bergers dans les gravures rupestres du mont Bego (Tende, Alpes-Maritimes)

Nathalie Magnardi

Résumé

La vallée des Merveilles et la vallée de Fontanalbe sont les deux principales zones à gravures de la région du mont Bego : outre les 40000 gravures protohistoriques datant de l’âge du Bronze ancien, plus de 5000 gravures historiques, depuis l’époque romaine à nos jours, y ont été recensées.
L’inventaire de ces gravures historiques, et plus particulièrement celles dues aux bergers, forme la base de nos recherches universitaires. L’approche de leurs motivations à travers les thèmes abordés, l’étude de la localisation des supports rocheux et des techniques d’incision permettent de mieux saisir comment les bergers des XIXe et XXe siècles appréhendaient leur estive, sur ce pâturage appelé « l’enfer » et comment ils concevaient les gravures protohistoriques et historiques qui les précédaient dans leur environnement

Texte intégral

Le site

1La région du mont Bego se situe dans la vallée de la Roya, à 80 km au nord de Nice, sur le territoire de la commune de Tende (fig. 1). On définit comme « région du mont Bego » les différentes vallées qui comportent des gravures protohistoriques et historiques. La vallée des Merveilles et la vallée de Fontanalbe en sont les deux principales zones : outre les 40000 gravures protohistoriques datant de l’âge du Bronze ancien, plus de 5000 gravures historiques, depuis l’époque romaine à nos jours, y ont été recensées sous la responsabilité du Professeur Henry de Lumley (Lumley et alii, 1992, 1995, 2003).

2Depuis 1989, l’étude des gravures historiques a révélé différents corpus dus à des marins, des pèlerins, des militaires, des nobles, des bergers, qui ont tour à tour entaillé les roches pour y inscrire leurs dessins ou leurs textes (Magnardi 1993, 1996). Ce sont les gravures de bergers (signatures, textes en italien et dessins) qui retiendront ici notre attention tout en cherchant à situer ces pasteurs dans leur contexte socio-culturel et de percevoir leurs motivations à graver des roches (Magnardi 1996, 2001).

Figure 1 : La vallée de la Roya dans les Alpes-Maritimes

1. Le rôle social du berger

3Au début du XIXe siècle, les bergers composent 37 % de la population de Tende. Le milieu naturel de la haute Roya n’offre qu’une bande étroite de plaine, les terres incultes, c’est à dire les alpages, représentent alors 74 % des sols de la commune (fig. 2). Dès le 24 juin, les bergers et leurs troupeaux (souvent composés de moutons et de chèvres) accèdent dans les alpages d’été (Magnardi 1993).

4Ce sont sur les pâturages de Fontanalbe et de l’Enfer (appellation communale de la « vallée des Merveilles ») que l’on trouve la majorité des incisions de bergers.

5Les dessins, puis les textes pastoraux, datés pour les premiers de 1836, ont ainsi été incisés avec la pointe d’un clou en fer forgé, et non pas d’un couteau, considéré comme un objet de valeur. Le clou, tenu comme un crayon produit un trait fin, peu profond, comme sur la figure 3 (texte et dessin).

6Mais, dès 1890, et devant les interdictions émises par les archéologues, les bergers se sont ensuite munis de burins, de marteaux, ou ont martelé le clou et ont incisé, par opposition, de larges et profondes gravures en lettres majuscules, ce qui est le cas pour le nom et la date du berger Serratore en 1912 (au bas de la figure 3).

Figure 2 : Commune de Tende, répartition des zones agro-sylvo-pastorales

Figure 3 : Graffiti et personnage

2. Les « bergers-graveurs »

7993 textes signés et 72 textes anonymes à caractère pastoral, soit 1065 écrits, ont été recensés dans les vallées des Merveilles et de Fontanalbe. Rédigés dans la plupart des cas de 1836 à 1986, c’est grâce aux mentions de leur nom, prénom, surnom de famille et dates de naissance de leurs textes, qu’il a été possible d’identifier avec précision 102 « bergers-graveurs » constituant 32 familles patronymiques (tableau 1).

8Le nombre de textes écrits par chaque famille dépend du nombre de membres de graveurs dans la famille et des périodes d’estives plus ou moins longues et successives de ces derniers.

9Avec évidence, plus il y a de bergers, plus il y a de textes, et plus on avance dans le temps plus il y a d’incisions, grâce surtout, à la scolarité obligatoire.

10Cependant, on constate que quelques individus, n’étant venu qu’une seule saison, ont été très loquaces comme Giuseppe Maiano, qui écrivit 23 textes, ou ne l’ont pas été du tout, comme Abbona qui n’en écrit qu’un seul.

11La grande majorité de ces bergers est issue de familles tendasques, habitants de Tende, et appartient à la confrérie religieuse et pastorale de Saint Roch ; mais les quelques noms « étrangers » à la vallée de la Roya démontrent l’usage d’embaucher de jeunes garçons bergers, originaires des communes voisines.

12Par une écrasante majorité, les graveurs sont de sexe masculin : on a recensé 99 hommes contre 3 femmes, rappelant que la garde d’estive demeure un univers exclusivement masculin.

13Riches de nombreux renseignements, les textes incisés comportent très souvent la mention de la date de naissance du graveur et de la date d’exécution de la gravure. Ainsi, avons-nous pu établir l’âge moyen des graveurs laissant apparaître ainsi que :

1470% des textes sont écrits par des hommes âgés de 15 à 25 ans : ce sont des adolescents ou de jeunes adultes célibataires, ayant la garde du troupeau familial ou de celui d’un patron sans en être propriétaires, ils ne sont pas non plus sociétaires de la Confrérie des bergers Saint Roch ;

Figure 4 : Graffiti de berger

Figure 5 : Graffiti millésimé

Tableau 1 : nombre de gravures par individus et par familles

Nom des familles

Nombre de graveurs par familles

Nombre de textes par familles

Lieu de la Gravure

Abbona

1

1

Merveilles

Banaudo

1

1

Fontanalbe

Brignolle

1

1

Merveilles

Crovezi

1

1

Fontanalbe

Dalmasso

1

1

Merveilles

Finistaura

1

1

Merveilles

Pastorelli

1

1

Merveilles

Garusso

1

2

Merveilles

Franca

1

3

Merveilles

Massa

1

1+2

Merveilles/Fontanalbe

Giordanengo

1

5

Merveilles

Landra

1

5

Fontanalbe

Maiano

1

23

Merveilles

Cavallo

1

24

Fontanalbe

Alberto

2

9

Merveilles

Gaglio

2

26+2

Merveilles/Fontanalbe

Mascarello

3

1+3

Merveilles/Fontanalbe

Calvin

3

3+4

Merveilles/Fontanalbe

Toesca

3

12

Merveilles

Serratore

3

13

Merveilles

Risso

3

16

Merveilles

Giraudo

3

6+15

Merveilles/Fontanalbe

Arnolfo

3

24

Merveilles

Alberti

3

43

Fontanalbe

Boin

3

53

Merveilles

Operto

5

7+3

Merveilles/Fontanalbe

Marro

5

163

Merveilles

Cabagno

6

14+5

Merveilles/Fontanalbe

Sassi

6

26

Merveilles

Palma

8

109+121

Merveilles/Fontanalbe

Lanteri

13

64+13

Merveilles/Fontanalbe

Guido

15

158+8

Merveilles/Fontanalbe

Total familles :
32

Total graveurs
102

total textes gravés
993

1525 % des textes sont écrits par des hommes âgés de 25 à 45 ans ;

165 % des textes sont écrits seulement par des individus âgés de plus de 45 ans, propriétaires des troupeaux et donc sociétaires de la Confrérie.

17On peut constater que ce sont les hommes les plus jeunes qui gravent, de préférence au mois d’août. Ils sont généralement originaires de Tende, mais non propriétaires du cheptel, donc non reconnus officiellement comme bergers, quoiqu’ils assurent la garde du troupeau familial ou patronal.

18Aux Merveilles, c’est entre 1887 et 1896 et entre 1917 et 1926 qu’il y a le plus de gravures de bergers.

19Autre élément très intéressant, relevé au travers de ces textes, c’est le lien de parenté direct (grand-père, père, fils, frères, oncles et neveux) unissant 50 % de ces bergers-graveurs. Nous avons constaté que c’est le lien fraternel puis paternel qui prédomine entre eux. Il est alors possible de parler de générations « d’écrivains rupestres », où les plus jeunes auraient été initiés ou inspirés par leurs proches, à la pratique de la gravure.

20D’autre part, plus de la moitié des 32 familles a écrit selon une fréquence régulière et perpétuée sur des années, par la descendance. Ainsi, est-il frappant de constater les « périodes de règne » de certaines familles (tableau 2).

21Trois grandes familles se détachent nettement : il s’agit des Lanteri de 1836 à 1886, des Guido de 1886 à 1966 et des Palma de 1886 à 1983. À elles trois, ces familles couvrent la période 1836-1983, soit un siècle et demi de présence. C’est alors que l’on constate sans surprise que ce sont les membres de ces familles qui ont gravé, quantitativement, le plus de textes.

Tableau 2 : Graphique récapitulatif des périodes de réalisation des textes gravés, par famille

Tableau 2 : Graphique récapitulatif des périodes de réalisation des textes gravés, par famille

Image 1000000000000402000002BAC1F14EB1.jpg

Figure 6 : Graffiti d’excursionniste

Figure 7 : Graffiti de berger

Figure 8 : Graffiti et dessin de berger

22Deux autres comportements sont décelables : celui des bergers ayant gravé des textes sur des périodes courtes, mais réitérés par eux-mêmes ou leur descendance plusieurs années plus tard (c’est le cas des Sassi, des Serratore et desToesca), ou enfin celui des familles produisant des écrits s’étalant sur plusieurs années (environ 10 ans), c’est le cas de la moitié des familles (les Alberto, les Alberti, les Arnolfo, etc.).

3. Méthode et thèmes

23La méthodologie de travail de transcription des gravures consiste à utiliser un cellophane transparent afin de décalquer en respectant la calligraphie de l’auteur. Dans un deuxième temps, le texte est recopié sur un calque. Pour la présentation finale, après déchiffrage, on ajoute la transcription en italien et la traduction en français ainsi que l’échelle de la figure (fig. 4). La principale difficulté, lors du relevé de l’incision, vient de la nature superficielle de celle-ci qui nécessite un éclairage rasant pour sa lecture. Malgré cela, certains textes demeurent illisibles, à cause de la calligraphie peu soignée ou de l’approximation des vocables utilisés (fig. 4).

24Dans la plupart des cas, ces bergers sont des autodidactes qui ne sont pas ou peu allés à l’école ; c’est donc en recopiant leurs papiers d’identité et en apprenant seuls l’écriture qu’ils ont pu produire ces textes. D’autre part, ces libellés intimes vont peu à peu être adressés aux passants par des injonctions. À cette fin, le patois est proscrit et tous les textes sont rédigés, plus ou moins habilement, en italien qui est la langue maternelle enseignée jusqu’en 1947, date du rattachement du territoire de Tende à la France.

25Parmi les thèmes abordés dans les écrits pastoraux, prédomine très largement ce que nous avons appelé « la signature » sorte d’écrit commémoratif où sont consignés le patronyme, la date de naissance, la date de la réalisation de la gravure, et souvent le statut social et la filiation, (fig. 5).

26Les références météorologiques sont quantitativement le deuxième sujet traité, avec une prédilection pour le temps inhabituel à la saison : pluie, grêle (fig. 6), froid, bourrasque, vent violent, tonnerre, foudre sont évoqués. En effet, les journées de grand beau temps ne sont que rarement signalées.

27Les thèmes relatifs à la vie pastorale sont de nature informative, comme le nombre de bêtes du troupeau (fig. 7), la perte de bétail, les dangers divers, l’annonce et la date du départ, etc.

28Suivent les toponymes qui recensent le nom des montagnes et des vallons de la région du mont Bego. Les bergers insistent souvent et jouent avec l’appellation de l’alpage « Enfer » comme un endroit de désolation (fig. 8). La perception de leur lieu d’estive est donc, pour eux synonyme d’isolement, de plus, dans un lieu « diabolique ».

Figure 9 : Graffiti évènementiel

Figure 10 : Graffiti de berger

Figure 11 : Graffiti de berger

Figure 12 : Graffiti de bergers

29Les longues journées de garde et la monotonie inclinent certains bergers à la mélancolie philosophique. Ils s’expriment alors sur la solitude, l’amour, la mort, la pauvreté, la reconnaissance, l’abstinence sexuelle, le mariage, la virginité... ou la maladie, (fig. 9). Selon le sujet, la gravure demeure anonyme.

30La religion est le cinquième thème abordé à travers la confrérie de la Saint Roch, protecteur des bergers et de leurs troupeaux, fêtée le 16 août (fig. 10). Ce sont plus les festivités et l’intégration à cette corporation professionnelle qui motivent les bergers à en parler, que la dévotion elle-même, les pâtres étant plus superstitieux que fervents ! Quelques références militaires sont également évoquées (fig. 11).

31Les textes poétiques et les proverbes sont assez rares et émanent des bergers les plus instruits ou peut-être scolarisés plus précocement (fig. 12). On en trouve quelques-uns à Fontanalbe.

32À côté de tous ces thèmes, demeurent évidemment les dessins, dont certains sont assez anciens (à partir du Moyen Âge ?). Pour les plus récents, ceux du XIXe et XXe siècles, les principaux sujets traités sont les personnages où l’autoportrait, de profil, prédomine largement (fig. 13) ; les animaux : les brebis, les chèvres (fig. 14), les oiseaux ou les chiens, et les accessoires divers : les cloches, les couteaux, les fleurs, etc., sont aussi largement esquissés.

Figure 13 : Gravure de visage

Figure 14 : Graffiti et représentation de berger

Conclusion

  • 1 Jack Goody : La logique de l’écriture. A. Colin (éd.), 1986.

33Jack Goody rapporte dans son livre, « La logique de l’écriture » : « qu’il est important d’insister sur une propriété majeure de l’écriture, à savoir la possibilité qu’elle offre de communiquer non pas avec d’autres personnes mais avec soi-même »1.

34Les multiples signatures de bergers témoignent de cette logique mais aussi de leur quête d’identité à se situer socialement, culturellement, géographiquement et visant à être intégrés ou exclus de la caste pastorale. Ensembles, ces écrits attestent d’une expérience collective qui apporte une cohésion au groupe pastoral.

35Aujourd’hui, les familles des bergers-graveurs ignorent l’existence de ces gravures et même l’apprentissage de l’écriture par leurs aïeux.

36D’une certaine manière, les gravures ont donc été faites en secret, seulement connues des bergers eux-mêmes, et on ne les relatait ni au village, ni en famille. C’est une sorte de « secret d’initié », une pratique effectuée à huis clos servant à perpétuer leur mémoire, à conjurer leurs angoisses en ce lieu, et à prolonger une pratique immémoriale initiée par leurs lointains ancêtres, 2500 ans avant notre ère.

Bibliographie

Giusto-Magnardi 1993 : GIUSTO-MAGNARDI (N.) - Les gravures historiques linéaires de la vallée des Merveilles. Tende et la Brigue. Histoire, nature et culture. Éditions Serres, 1993, p. 80-81.

Giusto-Magnardi 1993 : GIUSTO-MAGNARDI (N.) Le rôle de l’agriculture et de l’élevage dans les communes de Tende et la Brigue. In : Tende et la Brigue. Histoire, nature et culture. Éditions Serres, p. 14.

Giusto-Magnardi 1993 : GIUSTO-MAGNARDI (N.) Le schiste vert de Tende. In : Tende et la Brigue. Histoire, nature et culture. Éditions Serres, p. 25.

Giusto-Magnardi 1995 : GIUSTO-MAGNARDI (Ν.) - Les gravures historiques linéaires des vallées de Fontanalbe et des Merveilles (Tende, Alpes-Maritimes). In : International Rock Art Congress. Colloque international sur l’art rupestre, Turin, News 1995. Abstract, p. 92.

Giusto-Magnardi 1996 : GIUSTO-MAGNARDI (Ν.) - Journal à ciel ouvert : la vie pastorale dans les gravures rupestres de la région du mont Bego. In : Convegno Greggi mandrie e pastori nelle Alpi Occidentali (secoli XII-XX), Societapergli studi storici, arcbeologici ed artistici della provincia di Cuneo, Publication de l’article après le colloque (le 17/11/1996) à Ormea (Cuneo, Italie), p. 179-190.

Giusto-Magnardi 1996 : GIUSTO-MAGNARDI (Ν.) - Les bergers de Tende au XIXe siècle et leurs écritures rupestres dans la région du mont Bego (Alpes-Maritimes) : approche ethno-historique. Doctorat en Sciences Humaines. Université de Nice-Sophia Antipolis, 1996. 3 tomes, 893 p., 28 photos, 17 cartes et documents, 417 relevés et dessins.

Magnardi 1998-1999 : MAGNARDI (Ν.) - Les bergers-graveurs du XIXe siècle dans la région du mont Bego. Archeam n°6, 1998-1999, p. 25-35.

Lumley et alu 1992 : DE LUMLEY (H.), BEGIN-DUCORNET (J.), ECHASSOUX (Α.), GIUSTO-MAGNARDI (N.), DE LUMLEY (M.A.), MACHU (P.), PARK (Y.H.), SAGUEZ (S.), SERRES (T.), VILLAIN - RINIERI (F.) - Le mont Bego, la vallée des Merveilles et le val Fontanalba. Ministère de la Communication. Édition Paris, Imprimerie nationale, 1992, 165 p., 182 ill.

Lumley et alu, 1995 : DE LUMLEY (H.), BEGIN-DUCORNET (J.), ECHASSOUX (Α.), FOURNIER (Α.), GIUSTO-MAGNARDI (N.), LAVIGNE (G.), DE LUMLEY (M.A.), MACHU (P.), ΜΑΝΟ (L.), MESLIN (L.), PARK (Y.H.), ROMAIN (O.), ROMAIN (S.), SAGUEZ (S.), SERRES (T.), VILLAIN-RINIERI (F.) - Le grandiose et le sacré. Gravures rupestres protohistoriques et historiques de la région du mont Bego. Édition Édisud, Aix-en-Provence, 1995. 452 p., 279 fig.

Lumley et coll. 2003 : LUMLEY (H. de) - Les gias de la zone III. Historique de la zone III. Différents types de gravures historiques. In : Gravures protohistoriques et historiques de la région du mont Bego. Zone III, tome 5. Éditions Édisud, Aixen-Provence, 2003, 796 p., 251 fig., nombreuses cartes et ill.

Lumley et coll. 2003 : LUMLEY (H. de) - Les gias de la zone XII. Historique de la zone XII. Différents types de gravures historiques. In : Gravures protohistoriques et historiques de la région du Mont Bego. Zone XII, tome 14. Éditions Édisud, Aix-en-Provence, 2003, 750 p., 175 fig., nombreuses cartes et ill.

Association d’Anthropologie Méditerranéenne et Comparative (site internet) : Gravures pastorales : sur les traces des bergers dans la vallée des Merveilles. Maison méditerranéenne des Sciences de l’homme, d’Aix-en-Provence.

Notes

1 Jack Goody : La logique de l’écriture. A. Colin (éd.), 1986.

Table des illustrations

Légende Figure 1 : La vallée de la Roya dans les Alpes-Maritimes
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Légende Figure 2 : Commune de Tende, répartition des zones agro-sylvo-pastorales
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Légende Figure 3 : Graffiti et personnage
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Légende Figure 4 : Graffiti de berger
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Légende Figure 5 : Graffiti millésimé
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
Titre Tableau 2 : Graphique récapitulatif des périodes de réalisation des textes gravés, par famille
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Légende Figure 7 : Graffiti de berger
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Légende Figure 8 : Graffiti et dessin de berger
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Légende Figure 9 : Graffiti évènementiel
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Légende Figure 10 : Graffiti de berger
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Légende Figure 11 : Graffiti de berger
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
Légende Figure 12 : Graffiti de bergers
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Légende Figure 13 : Gravure de visage
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Légende Figure 14 : Graffiti et représentation de berger
URL http://books.openedition.org/pupvd/docannexe/image/4167/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 55k

© Presses universitaires de Perpignan, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search