Version classiqueVersion mobile

Imaginaire et pensée

 | 
Olivier Rimbault

I - Nicolas de Cues (1401-1464) : une pensée de type unitaire ou « mystique »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Nicolas de Cues, détail du Triptyque de la chapelle du St Nikolaus-Hospital, Kues Allemagne.
(Photo : Erich Gutberlet/© St. Nicholas Hôpital/Cusanusstift, Bernkastel-Kues)

Image

Maître anonyme « de Cologne » (« Meister des Marienlebens ». Triptyque de la chapelle du St Nikolaus-Hospital, à Kues en Allemagne (entre 1460 et 1485 environ). Dans le bas du panneau central, à genoux, Nicolas de Cues et son frère Johann. (Photo : Erich Gutberlet/© St. Nicholas Hôpital/Cusanusstift, Bernkastel-Kues)

1. Nicolas de Cues (ou Cuse)

1.1. Ce religieux allemand, qui n’écrivit qu’en latin (pour des raisons sur lesquelles nous reviendrons), est né à Cues (Cusa en latin) près de Trèves en 1401, et il mourut en Italie en 1464, quelques jours avant Pie II, qu’il s’apprêtait à rejoindre1. Il avait d’ailleurs fait une partie de ses études en Italie (à Padoue, de 1417 à 1423), quand y fleurissaient déjà les nouveaux courants de la science et de l’humanisme, mais il fut formé aussi à Deventer, chez les Frères de la ...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search