Version classiqueVersion mobile

La ville et le plat pays

 | 
Marie-Claude Marandet

…À l’Époque moderne

Notes sur Toulouse et son territoire périurbain à l’Époque moderne

Jean-Luc Laffont

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour un historien moderniste versé dans l’histoire urbaine, spécialiste du dix-huitième siècle de surcroît, la question des relations entre les villes et les campagnes environnantes évoque d’abord de « vieilles » publications telles celles de Gaston Roupnel sur les populations du pays dijonnais1, d’Emmanuel Le Roy Ladurie2 ou de Michel Vovelle3. Viennent ensuite à l’esprit d’autres références qui égrainent de loin en loin quelques actes de colloques4 et, surtout, des monographies de référence parues dans les années 1970 et 1980, au premier rang desquelles nous ne pouvons faire autrement que placer la publication, en 1974, de la thèse de Georges Frêche : Toulouse et la région Midi-Pyrénées au siècle des Lumières5... comme le ferait probablement un Alsacien envers les travaux de Georges Livet sur Strasbourg6, ou comme un Breton le ferait à l’égard du livre de T. J. A.

Le Goff consacré à Vannes et sa région au XVIIIe siècle7, un Parisien envers le travail de Bernard Rouleau sur les vill...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search