Versión clásicaVersión móvil

La ville et le plat pays

 | 
Marie-Claude Marandet

…À l’Époque moderne

Entre ville et campagne - Quartiers ruraux et mobilité des habitants dans la Rome moderne

Eleonora Canepari

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Dans cette contribution, le thème du rapport ville-plat pays est abordé dans sa dimension « urbaine » : l’article s’intéresse aux quartiers « ruraux » et au suburbium de la ville, à travers le prisme de la mobilité des habitants. L’objectif est de montrer le rôle joué par celle-ci dans le processus de définition des espaces et des limites urbaines. Dans la Rome moderne, ville d’immigration par excellence, la campagne occupe une partie considérable de la zone intra-muros : de ce point de vue, l’enceinte des murs ne marque pas une véritable césure entre espace urbain et espace rural, mais joue plutôt le rôle de « charnière ». Le plan de la ville de Giovanni Battista Nolli montre que, encore en 1748, sur un total de 1450 ha situés intra-muros, à l’intérieur de la muraille aurélienne, les rues, les places et les bâtiments représentent seulement 40 % du sol, tandis que villas, jardins, vignes et potagers occupent les 60 % restants1. Ainsi, l’habitato n’occupe qu’une place limitée de la z...

Autor

Docteur en histoire moderne, chercheur UMR 7303-Temps, espaces, langages. Europe méridionale-Méditerranée (TELEMME)

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search