Version classiqueVersion mobile

La ville et le plat pays

 | 
Marie-Claude Marandet

…À l’Époque moderne

Entre ville et campagne - Quartiers ruraux et mobilité des habitants dans la Rome moderne

Eleonora Canepari

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans cette contribution, le thème du rapport ville-plat pays est abordé dans sa dimension « urbaine » : l’article s’intéresse aux quartiers « ruraux » et au suburbium de la ville, à travers le prisme de la mobilité des habitants. L’objectif est de montrer le rôle joué par celle-ci dans le processus de définition des espaces et des limites urbaines. Dans la Rome moderne, ville d’immigration par excellence, la campagne occupe une partie considérable de la zone intra-muros : de ce point de vue, l’enceinte des murs ne marque pas une véritable césure entre espace urbain et espace rural, mais joue plutôt le rôle de « charnière ». Le plan de la ville de Giovanni Battista Nolli montre que, encore en 1748, sur un total de 1450 ha situés intra-muros, à l’intérieur de la muraille aurélienne, les rues, les places et les bâtiments représentent seulement 40 % du sol, tandis que villas, jardins, vignes et potagers occupent les 60 % restants1. Ainsi, l’habitato n’occupe qu’une place limitée de la z...

Auteur

Docteur en histoire moderne, chercheur UMR 7303-Temps, espaces, langages. Europe méridionale-Méditerranée (TELEMME)

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search