Version classiqueVersion mobile

La ville et le plat pays

 | 
Marie-Claude Marandet

Du Moyen Âge…

Les marchands du Lauragais à la conquête des campagnes au XVe siècle

Marie-Claude Marandet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Philippe Wolff avait évoqué, dans les années cinquante, l’action des marchands Toulousains dans les campagnes proches1. Depuis, les investissements réalisés par les notables urbains (juristes, marchands, changeurs…) dans le plat pays ont été signalés, surtout pour l’Italie et, dans une moindre mesure, pour la Provence2. J’ai souhaité voir ce qu’il en était en Lauragais, petite région située au Sud-Est de Toulouse3, région qui, à la fin du Moyen Âge, pratique une polyculture à base céréalière, complétée par un élevage de rente, pour l’essentiel (ovins dont la laine est transformée sur place ; une draperie de qualité courante est exportée à partir des foires locales mais aussi de Montagnac et Pézénas) ; des cultures spéculatives, en particulier celle du pastel, sont développées depuis au moins le XIVe siècle. Pastel agranat4 et laine sont vendus par des marchands locaux5. Les sources écrites sont assez abondantes pour cette région et permettent de repérer un certain nombre de négocian...

© Presses universitaires de Perpignan, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search