Version classiqueVersion mobile

La ville et le plat pays

 | 
Marie-Claude Marandet

Table des matières

Marie-Claude Marandet

Avant-propos

Du Moyen Âge…

Carole Puig

Perpignan et sa campagne (XIe-XIVe siècles) : essor et développement d’une capitale

Perpignan, une ville roussillonnaise émergeant dans le courant du Moyen Âge
Le terroir perdu au profit de l’urbanisation
Le terroir préservé aux marges
LES VIGNOBLES
LES ZONES BOISÉES
Le terroir développé : l’horticulture
Élodie Capet

Les investissements des notaires dans les campagnes (Perpignan, XVe siècle)

Investir dans la campagne perpignanaise
DES CITADINS ATTIRÉS PAR LA PLAINE DU ROUSSILLON
DES INVESTISSEURS MULTIPLES
Les investissement réalisés par les notaires
DES INVESTISSEMENTS EN PÉRIPHÉRIE DE PERPIGNAN
QUELQUES TYPES D’INVESTISSEMENTS
L’INVESTISSEMENT INDUSTRIEL
Marie-Thérèse Lorcin

Une renaissance rurale : Lyon et son plat pays dans la seconde moitié du XVe siècle

Qu’entendre par « plat pays » ?
Les facteurs de renouveau : baby-boom rural et bond des investissements urbains
le baby-boom rural
Testaments utilisés
LES CAPITAUX URBAINS
Le « grans meilliorement »
Marie-Claude Marandet

Les marchands du Lauragais à la conquête des campagnes au XVe siècle

La possession de biens-fonds ruraux
Le crédit
Devenir un notable
Le dossier Sicart Auzelayre
LES BIENS-FONDS DÉTENUS PAR SICART AUZELAYRE
D’OÙ VIENT L’ARGENT ?
Le commerce
Le prêt
La prise à ferme de biens communaux et la collecte d’impositions
Diego Deleville

Les aires d’influence de Goncelin, un bourg campagnard dauphinois, au XIVe siècle

Goncelin, une petite ville ou un bourg ? Une problématique dauphinoise
Goncelin, un centre d’échanges céréaliers, dès le XIIe siècle, et une place forte du crédit, au XIVe siècle
Les aires d’influence de Goncelin, selon l’échelle de Peter Schöller
La casane de Goncelin, un symbole urbain au cœur d’une vallée rurale
Timothy Salemme

Milan et son contado dans la deuxième moitié du XIIIe siècle. Le rôle des campagnes dans le processus de définition des premières expériences proto-seigneuriales urbaines

La Commune milanaise et le contado
Les élites urbaines milanaises et le contado : le cas des Torriani
L’EXPANSION PATRIMONIALE DES TORRIANI DANS LE CONTADO MILANAIS LES DOMINATUS LOCI (FIN DES ANNÉES 1260 - DÉBUT DES ANNÉES 1270)
LES TORRIANI À TURBIGO (1272-1275)
LES TORRIANI À TREZZANO (1271)
LES TORRIANI À SEREGNO (1273)
LES TORRIANI À NOBILE (1269-1274)
LES TORRIANI À TRIGINTO
L’EXPANSION DES TORRIANI DANS LE CONTADO MILANAIS : CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

…À l’Époque moderne

Bruno Jaudon

Les rapports entre espaces urbains et ruraux dans le Languedoc des XVe et XVIe siècles à travers la question de l’impôt et du cadastre

Avant 1464 : la ville, archétype fiscal et cadastral du Languedoc
UN SYSTÈME FISCAL COMMANDÉ PAR LA VILLE
L’ESTIME COMME MODÈLE TECHNIQUE
1464-1534 : le plat pays, nouveau modèle fiscal et cadastral du Languedoc
LE POIDS DES CIRCONSTANCES : LA RECHERCHE GÉNÉRALE DE 1464
UN BESOIN FORT : L’ÉMERGENCE D’UN SAVOIR-FAIRE CADASTRAL PROPREMENT RURAL
1534-1562 : un équilibrage factice des rapports de force
LA FORCE DE LA VILLE DANS LE MARBRE DES TARIFS
UNE COMPENSATION MICRO-LOCALE : LA GÉNÉRALISATION DES COMPOIX
Catherine Xandry

Entre ville et plat pays, de l’urbain externalisé ? Les cas de Metz, Strasbourg et Reims du XIIIe au XVIIIe siècle

Les limites de la zone d’étude, entre ville et plat pays
Phase I : de vastes faubourgs
DES FAUBOURGS DENSES
Un espace d’habitat…
Accueillant une partie des domaines religieux et hospitaliers de la ville…
Des activités économiques…
Et des éléments défensifs
LA DEUXIÈME COURONNE
Phase II : entre continuité et retrait
L’ESPACE IMMÉDIATEMENT ACCOLÉ À L’ENCEINTE : UN DÉBUT DE DÉSERTIFICATION
Strasbourg et Reims
Metz
AU-DELÀ, LA CAMPAGNE MAIS AVEC UN DÉBUT DE SPÉCIALISATION ?
LA MISE EN PLACE DES LIMITES D’UN ESPACE GÉRÉ PAR LA VILLE
Phase III : des villes retranchées derrière leurs enceintes ?
LE CAS PARTICULIER DES VILLES BASTIONNÉES : METZ ET STRASBOURG
LE CAS DE REIMS
LES CONSTANTES
Religion, accueil et cimetières
Des cultures spécialisées
Une banlieue de loisirs
Sandrine Lavaud

Le vignoble de Bordeaux au miroir de l’Imago Urbis : la lente reconnaissance d’un paysage identitaire (Moyen Âge-XVIIIe siècle)

La face cachée du Moyen Âge : la construction d’une identité viticole
VISUALISER LES MOTS DES SOURCES : LA TENTATION DU MÉDIÉVISTE
LA « SUBSTANCE » DE LA VILLE
Le « non-portrait » du vignoble au début de l’Époque moderne
LE CHOIX D’AUTRES MARQUEURS IDENTITAIRES
DES PREMIÈRES ÉVOCATIONS SYMBOLIQUES
L’EXCEPTION VAN DER HEM
Le vignoble, nouvel objet cartographique des Lumières
LE PARADIGME DE LA VILLE VITICOLE
L’ÉCRIN DES EMBELLISSEMENTS
Eleonora Canepari

Entre ville et campagne - Quartiers ruraux et mobilité des habitants dans la Rome moderne

Autour de la ville : le suburbium
La mobilité ville/campagne
Les quartiers suburbains et leurs habitants
Laetizia Castellani

Calvi, la Balagne et les Balanins à l’Époque moderne, les relations entre les communautés rurales balanines et le préside de Calvi

Une ville génoise en Balagne
Un pôle attractif et organisateur ?
Calvi, la Balagne et les Révolutions corses
Éric Fabre

Enclavement et espace matrimonial. Le cas de deux villes de haute Provence aux situations tranchées (1660-1789)

Un enclavement très différencié entre Digne et Forcalquier
Un paradoxe : il y a plus d’endogamie à Forcalquier alors que l’espace y est plus ouvert
Un recrutement plus lointain à Digne…
… mais des espaces matrimoniaux aux géographies tranchées
La stabilité de la diversité patronymique confirme le faible renouvellement des familles
Jean-Luc Laffont

Notes sur Toulouse et son territoire périurbain à l’Époque moderne

Origine et développement d’un espace municipal périurbain complexe
Du gardiage à la banlieue
Un espace périurbain apparemment négligé par le capitoulat
Sylvain Olivier

Le genêt, plante textile du Lodévois aux XVIIe et XVIIIe siècles : un marqueur des relations ville-campagne ?

Conjoncture de la laine et conjoncture du genêt : mises en parallèle
UN SUPPOSÉ ESSOR LAINIER AU XVIIE SIÈCLE, SIMULTANÉ DE CELUI DES GENÊTIÈRES
AU XVIIIE SIÈCLE, L’APOGÉE D’UN SYSTÈME LAINIER DOMINÉ PAR LA VILLE, SIMULTANÉ DE CELUI DU GENÊT « TEXTILE »
Les mécanismes du recours au genêt : la réglementation et le contexte commercial ?
DES CONTRAINTES COMMERCIALES ET RÉGLEMENTAIRES ?
LE MANQUE DE FIBRES COMME DÉCLENCHEUR DU RECOURS AU GENÊT ?
Les mécanismes du recours au genêt : les facteurs techniques
L’ARRIÈRE-PLAN TECHNOLOGIQUE DE LA PROTO-INDUSTRIALISATION, UN CONTEXTE FAVORABLE AU GENÊT ?
TISSAGE DU GENÊT ET TISSAGE DE LA LAINE
Isabelle Guégan

Domaine congéable et marché de la terre en Cornouaille : les notables urbains entre frilosité et attraction

Les notables urbains et le marché des fonds de tenues
Les notables urbains et le marché des droits réparatoires
LE CONGÉMENT, MODE D’EMPLOI
LES DROITS RÉPARATOIRES : PIS-ALLER OU MARCHÉ LUCRATIF ?
LA SOUS-LOCATION, UNE AFFAIRE PARFOIS RISQUÉE POUR LES NOTABLES URBAINS
Fabrice Poncet

Le pays de Bray dans l’approvisionnement de Paris en beurre frais au XVIIIe siècle

La source
Les volumes généraux
Les volumes hebdomadaires
Les prix
Forains et voituriers
Éric Fabre

Conclusions

 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search