Version classiqueVersion mobile

Réalités et représentations de la violence en postcolonies

 | 
Victorien Lavou Zoungbo
, 
Jean-Godefroy Bidima

I. Violence écrite, violence représentée

Reinvenciones nacionales y emancipaciones emergentes: rediseñando la “literatura nacional”

Zulma Palermo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Basta de concesiones abusivas, de empréstitos aventurados, de contratos dolorosos, de desórdenes endémicos y de pueriles pleitos fronterizos. Remontémonos hasta el origen de la común historia [...] El pasado ha sido un fracaso, sólo podemos confiar en el por venir.
Manuel Ugarte1

Manuel Ugarte cerraba así su Manifiesto (1927) un par de décadas después de las celebraciones del centenario, cuando el s. XX empezaba a transitar sus primeros decenios. Transcurridos ahora cien años más desde esa demanda, seguimos padeciendo los mismos males – acrecentados – que en aquel momento denunciara el intelectual argentino. Si la dolencia sigue vigente es, sin duda, porque su origen no ha sido extirpado. Por lo tanto, es dable entender que los diagnósticos que se fueron concretando y los tratamientos que se intentaron aplicar no fueron acertados. Por eso se hace imperioso prestar atención a proyectos que responden a la situación actual de Argentina en el contexto mayor de América Latina desde una sem...

Auteur

Occupé le poste de Professeure titulaire de Théorie Littéraire à l’Université Nationale de Salta (Argentine). Ses recherches, centrées sur les enjeux régionaux portent sur la critique culturelle latino-américaine. Elle est actuellement Professeure émérite de l’Université de Salta. Dès sa fondation, elle est l’une des membres actives/actifs du collectif Modernidad/Colonialidad/Decolonialidad. Ce qui l’a amené a donné de nombreux séminaires et conférences aussi bien au plan national qu’international. Parmi ses nombreuses publications et collaborations on citera, à titre indicatif : Desde la otra orilla. Pensamiento crítico y políticas culturales en América Latina ; Cuerpo(s) de Mujer. Representación simbólica y crítica cultural ; Las culturas cuentas, los objetos dicen ; Colonialidad del poder : discursos y representaciones. Dans la Collection El Desprendimiento de Ediciones del Signo (Buenos Aires) elle a coordonné les numéros suivants : Arte y estética en la encrucijada descolonial y Pensamiento argentino y opción decolonial. En 2011, en collaboration avec l’historienne Sara Mata, elle a édité Travesía discursiva : representaciones identitarias en Salta (siglos XVIII-XXI). Elle consacre aussi une partie de son activité universitaire et critique à l’organisation des séminaires, des rencontres avec les enseignants et les étudiants de différents niveaux d’études (y compris les Masters). L’objectif étant de travailler à défaire (« desprender ») les structures qui autorisent, légitiment et assurent la pérennité de la colonialité du pouvoir (« la colonialidad del poder »). De cette expérience critique collective émane Para una pedagogía decolonial dont elle est l’éditrice scientifique mais aussi Aníbal Quijano. Textos de Fundación, en collaboration avec Pablo Quintero. Dans la même Collection paraîtra prochainement Des/decolonizar la Universidad

© Presses universitaires de Perpignan, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search