Version classiqueVersion mobile

La profusion et l’unité

 | 
Anne-Lise Blanc
, 
Anne Chamayou
, 
Mireille Courrént
, 
et al.

Babel

Françoise et Paul Valéry : la séduction du ”kaléidoscope” Souvenirs

Micheline Hontebeyrie

Texte intégral

1Parmi ses amis de l’équipe Valéry, la disparition brutale de Françoise a produit l’effet de la foudre ; et l’onde de choc est loin d’en être apaisée...

2Les souvenirs de mes débuts dans l’équipe Valéry sont indissociables de l’accueil chaleureux de Françoise ; de même, ceux de mes premières avancées dans la critique génétique. Arrivant à Paris les veilles ou avant-veilles du séminaire mensuel ou en séjours prolongés durant ses vacances, elle s’installait pour des heures au département des manuscrits occidentaux de la BnF et, d’un crayon appliqué, bien avant le recours à l’ordinateur, elle prenait copie de centaines de pages inédites ("feuilles volantes" des années fondatrices de la pensée valéryenne) ; à leur suite, elle s’attacha avec ténacité à la transcription des volumineux brouillons de La Jeune Parque. Pour explorer les manuscrits au filtre de la codicologie et en interpréter la genèse, Françoise en effet n’était avare ni de temps ni d’enthousiasme. Cas remarquable de mimétisme : sa graphie ressemblait, à s’y méprendre parfois, à celle de Valéry !

  • 1 Tome X – et, infra, tome VIII – de l’édition intégrale des Cahiers 1894-1914 (Gallimard).

3Ce labeur méticuleux, particulièrement ingrat dans sa durée répétitive, ne paraissait jamais la rebuter, tant prédominait l’intérêt de la recherche. Ainsi se révéla une authentique richesse d’observations, liées à la comparaison non seulement des supports de l’écriture mais encore des modes divers de succession des feuillets, depuis l’inventaire initial réalisé au domicile de l’auteur jusqu’au classement remanié après transfert des manuscrits à la BnF ; au cours des recherches communes comme à l’occasion de communications en duo, que d’interrogations et d’émotions partagées ! Dès 1999, Françoise tirait les enseignements de cette quête, mettant l’accent sur le fonctionnement des "réseaux" de la pensée et de l’écriture de Valéry, avec pour exergue cette image de l’auteur – qu’elle aimait à citer : « Kaléidoscope [...] Je suis fait de pièces qui peuvent entrer dans bien des mécanismes ; et d’éléments qui composent une infinité de combinaisons [...] » (CX1, 293). Une approche qui, alliant le souci de la précision à la constante humilité de la prudence, contribua à générer un renouveau dans la lecture des manuscrits valéryens et dans la reconstitution de leur processus scriptural. Il y a peu encore, Françoise mentionnait s’être donné pour objectif primordial d’en éclairer la vivante complexité sans se masquer la difficulté d’en tirer des leçons définitives.

4Pour dernière touche à cette évocation, il me revient également de souligner combien fut précieux, de par les ressources inestimables de sa bibliothèque personnelle et de sa vaste culture, l’apport de Françoise à l’appareil critique des Cahiers 1894-1914 : il serait difficile aux participants du séminaire Valéry de ne pas conserver à l’esprit l’écho de ses interventions aussi passionnantes que documentées.

5Sa générosité communicative lui attirant les sympathies les plus vives, il va de soi que les échanges ne tenaient pas à la seule quête génétique. Aussi, bien davantage que la mémoire d’une coopération, si étroite fût-elle à certains moments, me restera le souvenir des conversations d’avant ou après travail, dont le temps nous semblait toujours trop bref... Les élans de spontanéité familière venaient alors, dans « l’amitié » telle que définie par Valéry, se greffer sur « le partage de tout ce qui est supérieur » (CVIII, 225).

Notes

1 Tome X – et, infra, tome VIII – de l’édition intégrale des Cahiers 1894-1914 (Gallimard).

Auteur

ITEM (CNRS/ENS) Paris

© Presses universitaires de Perpignan, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search