Version classiqueVersion mobile

Questions de santé sur les bords de la Méditerranée

 | 
Gilbert Larguier

Vers la mise en place d’une politique sanitaire d’État : les médecins correspondants de la Société royale de médecine en Haut-Languedoc (1773-1793)

Anaïs Lewezyk-Janssen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Fille des Lumières, la Société royale de médecine puise ses origines dans la volonté d’hommes politiques et de savants tels que Turgot, Lassonne ou encore Vicq d’Azyr. Dans un XVIIIe siècle encore marqué par les épidémies, l’idée s’impose de prévenir ce type de fléau du royaume. Cette institution scientifique est à la fois une société savante et un « véritable organe gouvernemental de la santé publique »1. Créée en 1776, elle avait pour mission « d’entretenir une correspondance sur tout ce qui concerne les progrès de l’art de guérir [...], elle doit publier l’histoire des épidémies et épizooties, elle doit répondre dans les délais à toutes les questions qui lui sont faites par les administratifs sur les objets de salubrité publique »2. À la lutte contre les épidémies s’ajoutait celle contre le charlatanisme.

L’enquête menée par la Société royale de médecine débute officiellement en 1776. 159 médecins correspondent avec le secrétaire perpétuel Vicq d’Azyr3. Pour choisir ses correspond...

Auteur

Doctorante, université de Toulouse II Jean Jaurès

© Presses universitaires de Perpignan, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search